Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Demi cou de coq

Bonjour,
Je débute dans le montage de mouche, je suis plus dans le montage de nymphe qui je trouve est moins technique que les sèches mais j’ai acheté récemment des demis cou de coq de la marque metz ( je préféré directement prendre des cous de marque plutôt que des coqs indiens car je mise tout sur la qualité ).
Mais j’aimerais savoir combien de mouches ont fait à peut près avec un demi cous, car j’ai l’impression qu’il y a pas mal de grosses plumes, et j’ai vue qu’il fallait pas que la taille des fibres soit trop grandes , pêchant au plus gros en 14 et très rarement je me demande si je vais pouvoir monter beaucoup de mouches.

Merci

Effectivement sur les cous de coqs tu ne pourra pas faire énormément de mouches de petites tailles mais la qualité de fibre,du rachis est présente.Je te conseillerais plutôt de t’orienter vers des « saddle »(partie derrière la nuque de la créature volante) ceux de Metz sont très bien,beaucoup de longues et fines plumes permettant de monter des centaines de mouches en 14,16 etc

Bonsoir,
Il y a longtemps que j’ai remplacé les cous par des saddles.

Ah ouais quand même et ou peut on acheter les saddles ?

Sites classiques et bien fournis je sais que je me suis fourni chez ardent Fly à l’époque

Salut, difficile d’avoir une réponse précise mais il y a des statistiques globales et cela dépend beaucoup du grade :wink: ( cela permet de se faire une idée approximative du nombre des plumes au total…

Ps: je ne suis pas spécialiste mais pas certain que les saddles excellents pour les montages parachute ou autres mouches à courant soient le top pour monter des noyées ou des nymphes…

je n’utilise pas les cous de coqs pour les nymphes et les noyés c’est vraiment uniquement pour les collerettes, mais après pour les parachutes j’utiliserai les grandes plumes car je pense que la taille n’a pas trop d’impact sur les parachutes.

Salut,
Moi j’ai fais le retour inverse.
La qualité des fibres d’un saddle même de très grande qualité n’atteint pas celles d’une belle plume de cou.
Les fibres des saddle sont plus raides plus épaisses. Le rachi peut lui aussi être plus épais.
Par contre les fibre ont l’avantage d’avoir une régularité parfaite.
J’utilise toujours les saddle pour les palmers, grosse mouche et gros parachute
mais je préfère un jolie cou ou une plumée de limousin pour les belles éphémères légères.

Pour débuter le montage c’est sur c’est top.
a+

5 J'aime

L’avantage du cou de coq …tu fais de la micro mouche au streamer…et avec du whiting farms ,vu la longueur des plumes ,tu as de quoi faire
Frédo

Salut,
Les demi cou hairline sont tres bien pour débuter et on un super rapport qualité prix.

Apres le debat entre saddle ou cou ca dépend comment tu monte et surtout de la quantité de mouche.

Perso, je n’ai jamais aimé les saddles. C’est trop régulier.

Ce que j’aime dans les plumes de coq, c’est leur dégressivité qui permet de montrer des palmers coniques.

Après, je fuis les mouches trop fournies et avec les saddles, on charge, on charge…

Deux ou trois tours de hackles, c’est largement suffisant. Et avec une plume de coq on en a bien assez.

Le coq est d’ailleurs un très mauvais matériaux pour faire flotter une mouche. Si on veut des mouches qui flottent, il y a d’autres matériaux. Sinon il faut graisser…

Par contre, pour imiter les pattes et plus sûrement l’éclat des insectes, là le coq est tout indiqué.

Fred

3 J'aime

Pourtant j’avais lu qu’il fallait minimum 7 tours de hackle de coq sur un hameçon taille 14 6 tours pour un taille 16, etc…

À part pour des palmers, une mouche sèche lui faut 3 tours , cela suffit amplement
Frédo

Malheureusement, les poissons ne savent pas lire les livres de montage. :stuck_out_tongue_winking_eye:

Par contre, renifler les mouches trop fournies, c’est leur quotidien.

Fred

1 J'aime

Oui mais je pensais que c’était le nombre de tour minimum pour l’équilibre ou la flottaison

À partir de maintenant, il faut que tu te transformes en poisson d’un côté et en insecte de l’autre.

Fais des mouches avec un nombre variable de tours et vas les essayer en conditions de pêche à balles réelles.

Tu verras que les mouches très fournies prennent les poissons naïfs, le plus souvent de toute petite taille qui n’ont jamais connu le fer et les pointes affûtées chimiquement.

Les beaux poissons, il faut vraiment la jouer fine.

Fred

2 J'aime