Entretiens des soies

Bonjour à tous
Comment entretenez vous vos soies en cette période hivernale ?
Que ça soit les artificielles autant que les naturelles?
J’aimerais trouvé une méthode la plus naturelle possible
Merci

1 Like

Salut, pour une synthétique je met de l’eau tiède dans une bassine avec un peu de produit vaisselle. Je laisse tremper 10 minutes et après essuyage avec du sopalain.
David.

1 Like

Pareil pour moi mais je rince bien avant essuyage.Pour les naturelles,même procédé,et surtout séchage deux ou trois jours avant regraissage.

1 Like

Merci pour vos réponses
Vous déjà essayé avec du savon de Marseille ?

Le savon de Marseille me paraît un peu trop agressif donc,j’évite.

J’utilise le produit vaisselle ‹  › La grenouille verte’’ bio, ne mousse pratiquement pas et super dégraissant.
Je l’utilise même au bord de l’eau pour dégraisser mon bas de ligne :wink:

2 Likes

Pour ma soie artificielle, après nettoyage, je mets un peu de « Schwarzkopf Gliss » sur un sopalain et je le passe sur la soie. Je laisse sécher et je rembobine.

Capture d’écran 2019-12-21 à 11.16.48

1 Like

comme vous tous, nettoyage eau tiède, plus tôt du savon que du produit vaisselle mais pas trop ! un produit synthétique pour la glisse de temps à autre.

Bonjour,

Je ne pensais pas que les soies naturelles se nettoyaient. Perso je me contente de regraisser.
Cela n’abime pas l’apprêt ni l’induction de la soie ?
Cdlt

1 Like

Bonsoir,
A chaque fin de saison,je nettoie mes soies pour supprimer toutes impuretés.Après quelques jours de séchage,graissage et regraissage 3 ou 4 fois en cours d’hibernation.Ma Terenzio a une dizaine d’année,et est encore nickel.

Salut. J’en lis plusieurs qui utilisent du Sopalin pour sécher leur soie… Attention à ne pas frotter trop vigoureusement, il y a de la matière abrasive dedans. Avec mon groupe astronomie, je me souviens avoir voulu accélérer le séchage d’un miroir qui était poli à la perfection, prêt à être envoyé à l’aluminage (phase finale) avec du Sopalin. Quand on a regardé la surface avec nos oculaires de contrôle, j’ai eu l’impression de regarder la surface d’une patinoire bien fréquentée !

4 Likes

Bonsoir,

Je vais tester ça, j’ai 3 Pêches à soie et une Terenzio.
Après trempage tu les essuies avant séchage pur éliminer les impuretés ?
C’est quoi tes critères quand tu dis 3 ou 4 regraissages ?
Cdlt

Le sopalain est légèrement abrasif c’est donc pour cela qu’il est intéressant pour nettoyer les impuretés des soies synthétique. Je n’ai jamais eu de soucis et je fais comme ça depuis des années.
David

Hors période de pêche, je regraisse mes soies toutes les 3 semaines environ.

J’utilise savon du savon de Marseille quelques copeau dans de l’eau tiède ensuite je déroule la soie dedans laisse tremper et je l’essuie avec une micro fibre ensuite rinçage et hivernage dans une boîte à cigare dans une pièce chaude

Ma méthode qui vaut ce qu’elle vaut mais qui me réussit pas mal notamment sur les TT que j’arrive à faire durer 4 à 5 saisons, en rentrant de la pêche, tant qu’elles sont légèrement humides, je les essuie avec une chiffon microfibres.

L’hiver, mes soies le passent sur leur bobine Large Arbor et je ne fais rien d’autre.

Pour les soies naturelles :méthode traditionnelle :nettoyage chiffon doux avec un peu d’essence de thérébentine (dissout la graisse et évite l’installation des champignons etc.) puis enroulement sur jante de vélo : protégée par tissu .

Pour le stockage de mes soies j’utilise des boites ayant contenu du « beurre pour le corps »…
Mais avant je les nettoie (sopalin) et les enroule sur mon enrouleur modifié en montant une cordelette dans les trous des branches, en croisant à chaque branche (voir photos). Ceci permet de faciliter le séchage, ensuite je les plie en trois pour les stocker dans leurs boites (la longueur de la cordelette permet de régler la circonférence de l’enroulement pour l’adapter au moyen de stockage).
A la reprise je traite les soies artificielles au « Schwarzkopf Gliss », comme Ludwig, bien meilleure glisse dans les anneaux.


2 Likes

Moi c’est: gant de toilette, eau tiède et liquide vaisselle pour le lavage. Puis rinçage à l’éponge magique (hallucinant la merde que l’on sort) . Séchage Sopalin et Mucilin vert pour la glisse.
Malgré une utilisation très fréquente de cette technique, je n’ai jamais constaté d’usure prématurée de mes soies. Je change quand elles se craquellent et qu’elles coulent. La plupart de mes soies continuent de bien flotter et glisser au shoot même fortement craquelées. Je graisse les derniers mètres de soie et le bas de ligne au Mucilin rouge ou à la graisse à traire.
Par rapport à celui qui fait rien, c’est sûr ça fait un peu de boulot…