Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

La loire à Arlempdes

Bien le bonjour à tous
Quelqu’un pourrait me donner des nouvelles de la Loire à Arlempdes apres cette crue dévastatrice quelle à subie il y a 1 an ou 2 , les poissons sont-ils toujours là ou la faune et la flore ont de la peine à s’en remettre
J’affectionne ce coin mais je ne voudrais pas faire le déplacement pour prendre 2 chevennes ce serait bête
Je vous remercie d’avance pour vos réponses
DANIEL

Aucun problème à signaler. Les pêches électriques qui ont suivi, ont démontré que les pop de truites avaient été très peu impactées (seuls les alevins de l’année étaient en nombre très déficitaires). Le fleuve c’est modifié, question morphologie. Par contre les petits affluents - surtout - rive gauche ont très durement soufferts… certains ne s’en remettront pas ou avant des 10aine d’années (mise sous roche mère, élargissement x 10, travaux qui ont suivi qui amplifieront le phénomène la prochaine fois… ==> disparation des colonies d’ APP et de trf… -) ).
Pour les ombres la pop est toujours minuscule, reste à les trouver…
Comme d’hab, la Loire reste magique, désespérante ou agaçante…
bonnes sorties

1 J'aime

Merci pour ta réponse bien détaillée , c’est tout ce que je voulais savoir :wink:

Hello j’y étais hier j’ai fait 5 truites ! Le coin est toujours aussi magnifique image|666x500

Bonjour Patrice.
Disposez-vous ou avez-vous un lien à me donner concernant le suivi des populations sur le secteur s’il vous plaît ? Je n’ai rien trouvé sur le site de la fédération départementale.:thinking:
Cordialement.

Je n’ai pas la solution à la question, fonzy. les élus de la FD43 ne souhaitent pas rendre public les résultats des inventaires (ceux faits par les salariés et les bénévoles des associations), ni les péchelec effectuées par les agents de l’AFB, dans le département. De nombreuses FD procèdent de la même façon, la divulgation des résultats, posant trop de problèmes… C’est un choix, que je ne veux pas commenter, n’étant pas habitant de la haute-bique, ni adhérent à une sapl altiligérienne, (bien que je le comprenne par expérience, malheureusement). Seuls les adhérents des associations concernées (sur leur secteur propre) sont tenus au courant lors des assemblées générales. Certaines FD envoient d’un bloc, la totalité des résultats annuels, aux présidents d’aappma. Seule solution, assister aux assemblées générales des aappmas.et intégrer les Bureaux Fédéraux.
http://pechehauteloire.fr/ressources/Newsletter-FD43-Janvier2018.pdf
les FD cherchent des bénévoles… et n’en trouvent jamais. Un exemple ici, lire “quoi de neuf dans ma fédé”

En fait, les résultats des pêches électriques de 2018 sont consultables sur le site de la fédération 43 dans la section doc à télécharger. Mais il n’y a pas de station entre Arlempdes et Goudet.
Les federations sont censées tenir leurs adhérents informés des études menées.
Ce que je crains, c’est qu’il n’y ai pas eu de pêche électrique de menée et que les mesures prises ne l’ont été que par simple appréciation. Ce qui serait grave et laisserait planer un risque pour les populations si celles-ci sont actuellement menacées.

Ouais enfin l’impact de ces crues XXL on commence hélas a avoir un certain recul sur leurs effets, a moyen terme, les pop de salmo s’en remette vite, voire en bénéficie (apport de granulo favorable, ex : Garonne). Plus problématique probablement sur le chevelu comme l’a dit @patrice en cas de décapage total du lit mineur…

A+
J

Je suis du coin et ce sont mes coins de pêche favoris dans la region. J’ai pu constater en ce début de saison que les individus de truites farios entre 15 et 20 cm sont présents en nombre. Le reste, je ne sais pas.
Pour ce qui est de l’impact, il est différent selon les cours d’eau, et même les secteurs (difference de morphologie du lit mineur et majeur). Cette crue a été violente non pas par son debit mais par la rapidité de la montée des eaux (crue éclaire) inhabituelle à cette endroit. Ajouté à un encaissement du lit laissant peu de place aux écoulements pour s’étendre, cela peut donc faire devaler un certain nombre de poisson surpris et non accoutumés à ce type de crue. Ce qui ne sera pas le cas des populations vivants dans des cours d’eau où ce type de crue est frequente à certaines periodes (ex: l’Ouvèze) car habituées et adaptées à cela.
Sur le plan morphologique, très peu de changements, étant donné que l’on se trouve sur la roche mère, à part les confluences avec les tributaires qui ont charrié énormément de blocs et les y ont déposé. Point positif, l’apport de gravier à effectivement été important.
En revanche, bon nombre d’affluents ont été decapés. Je pense au ruisseau des fouragettes qui, en plus d’avoir été complètement decapé, se retrouve avec chute d’eau totalement infranchissable, juste en amont de sa confluence avec la Loire.

pour préciser :

  • les FD ne sont pas censées tenir au courant les pêcheurs, c’est un choix politique. D’autant plus que les financeurs ne sont PLUS les adhérents via leurs cartes de pêche. 30 % du prix des permis semble un ordre d’idée cohérent, dans le budget d’une FD, les 70 autres % venant d’autres sources. Et ces autres sources (contrat de territoire, de rivière, département, région, AE…), “propriétaires” des données pour les études, ne sont intéressées par la diffusion des infos.

  • la Loire a été échantillonnée en 2016 par péchelec - pêche par points, à pied + bateau - en 2016 (sept) pour un état zéro. Le même secteur avec quasi les mêmes points a été ré-échantillonné en sept 2017. L’intégralité des affluents RG et RD, ont AUSSI, été ausculté, notamment à l’électricité.

  • le verdict a été le suivant : 2016, résultat quantitatif et qualitatif très bon par rapport au biocénotype en 2016, idem en 2017 à l’exception d’un manque quasi total de 0+ sur trf et de la découverte de PSR (pseudo parva) - qui n’ont pas résisté depuis. Henri PERSAT (le spé des ombres, a aidé la FD43 sur les PE).

  • les affluents comme effectivement les fouragettes, l’holme…, contrairement au fleuve voire à la gazeille - débits morphogènes qui ont soit creusés soit déposés - ont vu les pop de trf et app (les pieds blancs) s’effondrer soit s’éteindre (de mémoire, 800 mm en 1h30 sur quelques 10aines de km carrés). Tous les dévalants sont morts. Ca pose 2 problèmes : un nombre important d’entre eux, possèdent des infrans naturels, qui empêcheront la colonisation naturelle par le fleuve et l’étude génét à démontré que les génotypes/phénotypes étaient distincts de fleuve (fort cloisonnement et spéciation des pop avec le temps) pas franchement possible de déplacer du poisson du cours d’eau mère (ça permet de remarquer que le déversement génétique par dévalaison, n’a pas d’impact, contrairement à ce qui se passe souvent entre le chevelu et l’axe principal).

  • La loire a effectivement “profité” de ces apports de granulats (il existe des barrages ardéchou, notamment sur la loire et le gage, qui bloque le transit sédimentaire). les cônes de déjection étaient vraiment très très très impressionnants.

  • Suite à cet épisode hydro-climatique exceptionnel, l’ ARP avait été modifié (moins d’une semaine après) ==> plus de prélèvement ! Après les différentes études menées sur les milieux, la discussion des différents services (FD43, AFB, DDT…) ont a l’unanimité décidé de ré-ouvrir la pêche suivant la réglementation en vigueur (parcours patrimonial avec prélèvement fenêtré - 4 trf / jour entre 250 et 350, et no-kill sur les OBR. Ce qui était très bien et très cohérent. A noter que l’ AFB a aussi une station annuelle sur cette partie de la Loire.

  • La Loire va bien, très bien même. Ce qui est drôle, c’est que la cohorte 1+, que tous les pêcheurs remarquent cette année, est justement celle qui semblait poser problème.

Par respect pour plein de gens- qui se sont démenés pour que le parcours spé existe, et notamment les salariés de la FD43 que j’apprécie particulièrement, l’ingé responsable du ST, fait un excellent travail, je n’en dirai pas plus ; les esprits ayants tendance à s’échauffer, trop et vite, le débat est cordial jusqu’à présent.

@ à tous : si vous n’êtes pas contents de ce qui se passe dans vos départements : les présidents des aappmas et des fd, sont là pour vous répondre (quand vous êtes adhérents). Contactez les, ça vous fera prendre conscience de plein de choses. MERCI

3 J'aimes

Merci pour ces infos Patrice.
Ma question été à tout hasard étant tombé sur ce poste et intéressé par ce qu’il pouvait en sortir. À l’occasion, je prendrais 5 minutes pour appeler Stephane Nicolas à la fédération. Ça me fera l’occasion d’avoir des nouvelles.
Outre leur financement, les federations départementales de part leur statut, sont dans l’obligation de publier un rapport annuel d’activité devant être mis à dispositions des ses adhérents (généralement de manière publique sur leur site) où, entre autres, les actions/études menées doivent être inscrites. Ce sont des financements avec de l’ardent publique et non privé. Donc les études ne le sont pas non plus. D’ailleurs, les résultats sont disponibles sur le site de la fédération 43. Mais rien en ce qui concerne
Malheureusement, de par mon expérience professionnelle dans ce milieu et de la formation que j’ai suivi pour y arriver, j’ai pu constater de façon tout aussi étonnante que consternante que parfois, certaines institutions telles que l’AFB ou certaines fédérations départementales (et d’autres aussi) souffrent de lacunes d’un point de vue connaissance et de manques de volonté. Ce n’est malheureusement pas un mythe.
Partant de ce constat, il est normal et tout à fait légitime de se poser des questions lorsque quelque chose nous interroge.
Je ne souhaite en aucun cas taper sur qui que ce soit. Juste m’informer et comprendre.
Beaucoup de choix pris dans le cadre de la gestion des milieux peuvent être débattus, mais ce qui compte c’est le résultat. C’est mon quotidien. :wink:

Grâce aux efforts fantastiques des gardiens de ce temple de la pêche à la mouche on peut même y trouver des saumons de fontaines et des aec. Ca dévale d’Arlempdes à Goudet sans effort :slight_smile:
Sans parler des 7000 ombrets introduits alors que plusieurs études génétiques indiquent de ne pas le faire.
Les autochtones seraient contaminées et disparaitraient que l’on ne s’en rendrait même pas compte…

7000 ombrets a l’échelle de cette rivière c’est complètement anecdotique, quelqu’un sait pourquoi la pop d’ombre sur ce secteur n’a jamais été florissante ?

A+
J

on en lis des choses…:rofl::rofl::rofl:

pour les pêches d’inventaires des réseaux (RHP, RCS…) effectuées par l’AFB ,les données sont publiques…et consultables sur le site NAIADES…http://www.naiades.eaufrance.fr/

excuses…les résultats de pêches réseaux ne sont PAS encore dispo sur naiades…

Petite sortie Mercredi dernier à Arlempdes, une premiere pour moi sur cette rivière !
Le cadre est grandiose, les orgues basaltiques sont très impressionnants (chateau d’arlempdes).

Coté pêche, c’était très compliqué ! Ils annonçaient un temps nuageux, mais on a surtout eu du soleil…
Quelques poissons en nymphe, mais surtout en sèche (même sans gobages actifs, elles montent parfois).
Un ombret d’une vingtaine de cm également en sèche !
Bilan de la journée, 4-5 poissons sortis, à 3 pêcheurs :sweat_smile: mais on a quand même passé un très bon moment au bord de ce magnifique (jeune) fleuve !

3 J'aimes