Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Ligature en soie naturelle


#1

Salut a tous,alors voila, j’ai découvert en traînant sur internet les ligatures en soie naturelle, et je trouve,que le résultat translucide est sublime.
Et comme mes deux prochains blanks à monter ,ne sont pas noir, mais un peu rougeâtre , et le deuxième vert olive,je pense que la soie naturelle rendrait mieux, qu’un nylon.

Alors voila mes questions, quelqu’un ici a-t-il déjà utilisé ce fil?

Il y à une méthodologie différente à respecter?

Et es que ce fil peut il s’associer avec un liseré avec du fil métallique ou cela est déconseillé.

Merci d’avance.

Je pensais utiliser ce fil:
https://www.hilevel.se/en/thread/silk-thread/fishhawk-silk-thread-30.html

Et j’ai pour le moment du vernis flex coat light.

merci d’avance.


#2

Ce fil fait très bien l’affaire.

Pour les liserés pas de soucis mais attention translucide => tu verra pieds des anneaux mais également le bout de fil métalliques coincé (selon méthode utilisé pour les liserés).


#3

merci de ta réponse, ce n’est donc pas plus difficile?

connais-tu , une méthode pour ne pas voir le fil , si je vais un liseré ?


#4

J’ai pas dit ça.

C’est plus fin donc plus délicat a bien réaliser.
Préparation des pieds d’anneau doit être soigniée.
Après pour que ça soit beau faut pas s’egarer sur le vernissage (attention au bulles d’air).

Pour les liserés à l’interieur de la ligature je connais pas (à moins de planquer les arrêts sous la patte de l’anneau je vous pas), pour des liserés en bordure cette méthode va pas mal https://m.youtube.com/watch?v=pMPSo-DupI4


#5

je n’utilise que les fils de soie Gossamer Pearsall pour mes montages “Light” ensuite je passe plus volontiers à une soie plus grosse type FishHawk, YLI pour les cannes lourdes. Je n’ai pas la preuve qu’il le faille car la longueur de soie utilisée dans ces petit diamètre est beaucoup plus importante que dans des fils de soie ou synthétique plus gros.
La référence en fils de soie c’est le Pearsall Gossamer ce fils est invisible si le vernis est parfaitement réalisé, attention aux bulles comme le souligne Eric, il faut soit diluer le vernis à l’acétone soit travailler dans un environnement surchauffé (une petite soufflante à air chaux fonctionne très bien) . Malheureusement ce fil n’est plus fabriqué et les stocks s’épuisent.
L’alternative c’est la soie Ephémera de Pèche à soie qui est équivalente en diam et résistance au Pearsall. Très belle soie, invisible, de belles couleurs disponibles pas chère et Française, seul bémol le fils blanc à une très légère teinte violette une fois vernis, mais il faut être très tatillon ;)… c’est visible sur certaine couleur de blank comme les oranges/rouge.
Je suis à la recherche de soie pour Kimono si quelqu’un a des pistes…
Concernant les liserés je n’en réalise jamais donc je ne sais pas. Mais la technique du lien vidéo fonctionne en départ de ligature mais aussi en milieux avec beaucoup de délicatesse.


#6

Merci les gars ,pour votre rapidité.

Donc si je résume correctement il faut vraiment soigner la préparation des anneaux.
soigner au maximum les ligatures, laisser son vernis débuller et le couper à l’acétone.
c’est uniquement pour la première couche? ou les deux?( quelle est la proportion vernis acetone?)
et bien prendre son temps, pour l’application j’ai vus cette technique:

http://www.rodhouse.fr/forum/viewtopic.php?f=15&t=8006&start=60

Merci pour la vidéo c’est exactement ce que je cherchais.

merci pour les soies française, je vais en commander , quitte a choisir , je préfère , moi aussi des produits hexagonaux.


#7

Si tu prends un vernis “lite” il sont déjà additionné d’acétone et sont donc plus fluide, je te conseille ensuite de travailler en environement bien chaud.
Sinon prend ton vernis hard build et ajoute moins d’un tiers d’acétone, perso je mets quelques gouttes juste pour fluidifier, un vernis dilué est plus long à sécher et il y a du retrait dut à l’évaporation de l’acétone. Dès que ton vernis file arrête tout et prépare une nouvelle dose.
Commence par la pointe du pied et remonte vers l’anneau ainsi tu repousseras tes bulles vers la sortie :wink:


#8

Hello, pour les soies kimono je me fournis chez barnyarns.


#9

merci pour le lien,
comment les trouves tu ?


#10

a ba c’est super, c’est précisément ,ce vernis que je possède, du flex coat lite, chaud voudrais dire combien de degrés environ?


#11

au dessus de 25° minimum et vers 30° c’est parfait si tu monte plus haut 40° ton vernis sera hyper fluide.
Penses à rechauffer ton epoxy et ton durcisseur au préalable dans de l’eau à 35° 40° avant de les mélanger.


#12

Merci de ces astuces supplémentaires je vais en tenir compte lors de mon montage :wink:


#13

Salut Fred

Dans un autre post tu disais que le blank ne devait pas être plus froid que l’epoxy
Ca veut que si tu réchauffe ton mélange il faut aussi réchauffer le blank aussi?


#14

J’utilise une lampe infrarouge vendue en animalerie suspendue au dessus de la ligature mais attention de ne pas la rapprocher de trop
Sinon ça brûle vite


#15

Résistantes, fines sans être de la finesse d’une pearsalls.
Lors de la pose des ligatures pas de soucis particuler.
Et elles supportent très bien l’épreuve de l’application du vernis.
Une belle transparence.

Et ce qui ne gâche rien, barnyarns propose une multitude de coloris à essayer les uns après les autres.

En résumé, je les trouve très bien :slight_smile:


#16

Salut,

exact si la pièce est chaude y mettre le blank pour qu’il soit à température faut pas qu’il soit brulant :wink: mais pas froid sinon ça va plus facilement figer l’époxy.

merci pour le retour.
Les Ephémera sont d’un diamètre égal au pearsall si tu n’as pas testé je conseille également.

c’est une super idée :wink: j’en ai pour élever mes petits canard et je pense depuis un moment à l’utiliser pour ma boite de séchage.


#17

J’ai récupéré un aquastat 10_100degre je place le bulbe juste a coté du blank en rotation réglé à 40 et je descend doucement l’ampoule si ça dépasse 40 degré l’ampoule s’éteind
Ça sèche assez vite maintenant je ne suis pas un pro de la ligature .


#18

Je veux bien admettre que la chaleur fluidifie la résine mais accélère aussi la polymérisation, de là a vernir a 30 ou 40 degres…


#19

Et pourquoi pas vernir à 40?


#20

c’est exact c’est pour ça que dès que l’epoxy file stop :wink:
à 30° la pénétration de l’epoxy dans les ligatures de soie est énormément facilitée, et cette fluidité facilite l’élimination des bulles… mais tout ceci est de la cuisine personnelle on a tous nos petits trucs et nos méthodes bien à nous, il faut en vernir des cannes pour arriver à maitriser la régularité et trouver son mode de fabrication. Et puis ça dépend de plein d’autres paramètres comme l’hygrométrie entre autre, je pense qu’il faut essayer plusieurs techniques jusqu’à trouver la méthode qui convient le mieux.