Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Mystique Dordogne

Après avoir visionné et re-visionné avec gourmandise le film de Matthias Parre le déplacement sur la Dordogne devenait incontournable. Accompagné d’un ami moucheur et après 400 kms de route…me voici pour une semaine à proximité de la mythique rivière. Naturellement nous avions prévu de sillonner les zones bien connues entre l’embouchure de la Cère et Argentat. Nous seront présents dans la rivière du 28 Septembre au 5 Octobre. Bilan: Tristesse absolue sur une rivière, au demeurant belle, au débit d’étiage de 16 m3. Quelques très rares gobages essentiellement provoqués par des vandoises. Pêche en sèche nulle durant toute la semaine. Nombreux pêcheurs sur les berges , mais même constat pour tous: aucune activité. La Dordogne est donc comme toutes les rivières. Il faut simplement être là au bon moment et au bon endroit. Une condition ra ,
et

moi qui part mardi de bretagne pour une semaine sur la « belle » voila des nouvelles qui ne sont pas.faites pour me rassurer.
reste que je ne suis pas surpris, la dordogne fait rever, magaique quand les planetes sont alignées,et c’est loin d’etre toujours le cas, j’en ai passé du temps a la regarder couler, et pourtant j’y retourne malgré les risques de frustration important.
reste que j’ai un avantage ,je suis libre de décaller mon séjour dans le temps,ainsi que sa durée…

Cher ami
ainsi va la pêche !
Je suis moi aussi parti très loin pour parfois rencontrer des rivières marron suite à des pluies soudaines , soit un manque d’activité manifeste , soit x raisons qui font que la pêche reste toujours aléatoire.Dans le cas précis de la Dordogne de ces derniers jours, pour être plus précis, j’ai pris les 2 seuls ombres de 30 cm à 5minutes d’intervalle, dans une veine de courant avec une petite mouche parachute surmontée d’un pompon blanc (ils sont montés sans qu’il y ai eu de gobages avant). Par contre, sur certains jolis lisses avec courant rapide j’ai eu, seulement 2 soirs, quelques dizaines de minutes de gobages d’ombres (qui succédaient à des gobages de vandoises) mais « imprenables » !!! Manifestement il prenaient dans la pellicule …mais quoi ??? Il semblerait qu’il y avait eu au paravent des retombées de fourmis qui avaient agité les vandoises. Que ce soit avec des petites émergentes « cul de canard » sur du 18 ou 20 et en 10/100e ou des petites oreilles de lièvres (avec tag orange) ou encore avec de petites nymphes, …impossible à prendre quoi que ce soit . j’ai passé ma boîte de mouche et mangé mon chapeau. Mais quoi qu’il en soit il ne s’agit de très rares moments perçus durant toute la semaine. Les pécheur locaux disent que les eaux sont basses et pas assez fraîches, ou encore qu’il ne fait pas assez froid . Ou alors, on doit être mauvais !! J’ai aussi tenté, en l’absence de gobages de pêcher en « noyé » avec un train de 2 nymphes dont une Palaretta en pointe . Et là, j’ai eu pas mal de « tappes » mais uniquement des truites…et des toutes petites (15 cm maxi) .
Voilà cher ami le compte rendu de ma semaine de pêche
Mais enfin peu importe ,c’est toujours agréable de sortir de chez soi, de passer un bon moment au bord de l’eau dans un environnement super
Bonne chance
Gérard

Oui, il est encore un peu tôt pour profiter pleinement de la rivière. Cela va commencer d’ici 15 jours. Les ombres ne sont pas encore postés sur les postes d’automne.

Il faut juste savoir profiter des rares moments où ça gobe à savoir sur les retombées de fourmis et au coup du soir.

Merci de l’info. Je vais peut être y aller faire un tour car il existe une solution très profitable dans ses situations à cette saison. :wink:

Fred

1 J'aime