Une heure chrono

https://www.gobages.com/news/une-heure-chrono

7 Likes

on aurait pu croire a voir enfin cette sulfred rose , mais que neni ! :wink:

6 Likes

Salut Christian,

J’ai encore pas mal de boulot sur cette imitation. Encore ce soir, magnifique coup du soir, bien meilleur qu’hier et celui décrit dans la news, avec des prises certes dont un très beau poisson mais encore beaucoup de déchets.

C’est clairement le signe que mon imitation n’est pas encore parfaite. Pour avoir du temps au ferrage, il faut que le poisson prenne la mouche comme du pain béni. Si ce n’est pas le cas, il recrache vite.

J’ai trente pourcent des montées qui se traduisent par de beaux ferrages avec la mouche pleine gueule. 20 % où ça pique mal. Et 50% de ferrages qui n’accrochent pas que je traduis par des refus car je ferre de la même manière que lorsque je pique le poisson.

Par contre, la mouche est très très attractive. Tous les poissons attaqués montent dessus même parfois en pêchant l’eau. Mais elle a un problème de régularité au niveau de son aspect après le posé. C’est comme ça que je l’analyse même si dans le tas, il doit y avoir quelques refus sur micro dragages.

Lorsqu’elle se pose nickel, ça pogne et lorsque son aspect diffère, elle déclenche le poisson qui la refuse au dernier moment.

Du coup, il va falloir que je travaille sur les matériaux, les proportions, la mécanique de pénétration dans la bouche et surtout les interactions entre les fibres et la hampe. Donc retour à l’étau. Mais quand elle va être au point, ça va être une pure tuerie.

Fred

1 Like

Le temps qu’ils l’aient « repérée ?« :joy:

Peu de risque. Quand je mets au point une mouche, je fais au minimum trois modèles différents pour pouvoir faire des permutations sur certains poissons qui auraient pu être éduqués. Fly designer, c’est un vrai métier. :joy:

De plus, le turn over des ombres dans une rivière est très rapide. On pêche juste deux rarement trois cohortes de poissons qui changent tous les ans.

Enfin, sur 150 km de rivière, il y a suffisamment de place pour changer de poissons. :wink:

Fred

Du coup j’ai bien fait de rien monter avant de venir !
Une petite semaine avec une canne un moulin une boite vide un Ă©tau et une grosse envie de fouler les berges de la belle devrait bien suffire?

j’ai pas du tout l’habitude de me mettre la pression pour aller a la pêche, mais vous allez finir par me faire peur! j’ai l’envie et l’apn, si en plus faut savoir poser sans dragage savoir monter et savoir ferrer !

Pas grave j’frai des photos de capot :wink:

5 Likes

T’inquiète pas, les mouches classiques, les dérives classiques et les ferrages classiques prennent aussi des poissons.

Faut pas de prendre la tête. Ça va le faire. La quête de l’imitation parfaite est dans doute un délire très personnel.

Fred

2 Likes

Je n’en doute pas :wink:

un moment j’me suit dit “faut que je monte des imitations de chewing-gum rose”

puis j’ai abandonner l’idée, j’vais continuer au feeling :wink:
peut être a la semaine prochaine qui sait…

4 Likes

Après la Sulfred la rose pompon :rofl:

Ou la “Pom-pom fly” !:innocent:

En tout cas, quelqu’un qui ne veut pas que l’on voit sa mouche, moi je m’en mefi.
Si ça se trouve, il nous raconte n’importe quoi, et avec toutes ces cachotteries,j’en viens même à me demander si il pêche vraiment sur la Dordogne… Hihihi

Le jour où les salmonidés seront en nokill en France, je vous montrerais mes mouches. Il y a trop de congelos pleins de poissons dans la vallée. Et sur le net de gens gentils comme tout qui a la première occasion flinguent les poissons.

"J’en garde juste un de temps en temps " à traduire par je prends surtout des petits alors dès que j’en prends un gros, je le butte. Ça fait plaisir à ma femme. :nauseated_face:

Fred

3 Likes

T’as vraiment un souci des fois Fred …

Autant je comprends très bien la première partie de ton message, et ce mystère me fait en général rigoler, dans le bon sens du terme.

Autant la 2eme partie ne fait que révéler à quel point tu as élevé la pratique du No-Kill au rang de religion puritaine et extrémiste, quitte à t’éloigner du bon sens qui nous a tous mené à cette pratique. Tu ne connais personne, en toute bonne foi, qui ne garde qu’un poisson par an maximum ? Si ta réponses non enlèves un peu tes oeillères car il y en a un paquet.

Perso je fais du No-Kill car les rivières sont en piteux état, leurs habitants également, que ce soit en nombre ou en taille. De plus, malgré que nous restons des prédateurs, je n’aime pas enlever la vie. Ceci étant, sur une rivière avec une population solide, quelque soit l’espèce, je ne parle pas que de salmonidés, un prélèvement d’un poisson par an et par pêcheur qui la pratique ne représente pas un péril pour l’espèce visée. Le tout est de faire preuve de bon sens.

Je vais m’attirer les foudres de bon nombre d’entre vous en défendant cette position, toi le premier, mais j’en ai rien à secouer. Ca fait donc 2 ans que je n’ai pas gardé un poisson, et pourtant ce sont ces 2 dernières années où j’ai fait mes plus gros poissons. Pour autant, je ne m’interdit pas, l’an prochain, ou celle d’après, enfin quand j’estimerai que je je peux me le permettre, sur une rivière avec une population suffisamment importante et en bonne santé pour supporter mon prélèvement de 1 poisson tous les 2-3 ans, d’en garder un “pour faire plaisir à ma femme” et à moi même, ou plus simplement pour passer un bon repas avec celle que j’aime.

Et donc tu vas me dire que c’est moi, et les autres personnes qui comme moi gardent un poisson en 3 ans, qui vidons les rivières ? C’est pas plutôt les mecs qui font des cartons pleins sur la Dordogne à l’ouverture comme tu nous en a parlé, où les mecs qui prennent commande pour tout le village comme si la ressource était inépuisable sans prêter attention aux cotas et encore moins à l’état de la rivière qu’ils pillent? Ou encore ceux qui ont utilisé les berlingots de javel que j’ai retrouvé ici et là au bord de petites rivières ? Non ?

Tsssss, n’importe quoi vraiment :rage:

6 Likes

Salut

Je n’ai pas compris le message de Fred comme toi mais je peux me tromper, selon moi il condamne les pêcheurs qui flinguent souvent en se cachant derrière l’argument “je ne garde qu’un gros de temps en temps pour faire plaisir à ma femme”, mais je ne pense pas qu’il visait les pêcheurs qui gardent 1 ou 2 poissons par saison.

Sinon personnellement, je ne veux plus tuer un poisson et encore moins un salmonidé, quelque soit la population de la rivière, ça peut paraitre extrémiste mais je ne l’impose à personne et mon entourage est au courant et l’accepte.

A+
Bertrand

Et bien écoutes moi il y a un peu plus d’un an on m’a soutenu mordicus que en gardant un poisson par an maximum je ne faisais pas du no-kill alors … J’ai compris ce que tant d’autres messages laissent penser.

En revanche ton approche est tout Ă  ton honneur :slight_smile:

Bon week end :wink:

1 Like

Ce n’est pas une histoire d’idéologie, chacun est libre de garder un poisson de temps en temps dans la limite du respect de la réglementation et je n’y trouve rien à redire, c’est juste une question de définition du terme et de la pratique du nokill.

Le nokill, ce n’est pas remettre à l’eau les poissons qui ne font pas les taille et garder les autres. Ce n’est pas remettre les poissons à l’eau sauf le jour où on en garde un pour sa femme.

Non, le nokill, par définition, c’est tout le temps en toute circonstance, sur toutes les espèces. Sur un parcours nokill, c’est limite à zéro, les endroits où on en garde un pour faire plaisir à sa femme, ce n’est pas dans les parcours nokill.

Ma femme me demande un brochet depuis 15 ans. Elle rêve d’en farcir un. Malheureusement pour elle, tant que je pratiquerai le nokill, elle ne l’aura pas.

Quand à mes mouches, je mets beaucoup de temps à les mettre au point, c’est mon petit plaisir. Ce n’est pas pour les livrer à des gens qui pourraient s’en servir pour tuer des poissons sauvages. C’est mon choix. Je ne vous demande pas de me montrer vos modèles. Respectez mon choix.

Après, faire des news, donner des infos sur les conditions de pêche, des débits, renseigner les gens sur les émergences, ça prend du temps. Si c’est pour se faire insulter par derrière, il est évident que ce n’est pas très encourageant. On attend d’ailleurs avec impatience les échos de vos sorties de pêche. Nous sommes un site collaboratif. Je vous remets le lien.

https://www.gobages.com/formulaire-news

Fred

2 Likes

Bonjour de retour de Monceaux trois jours de Peche avec un joli poisson en sèche sur une gravière ou se trouvaient une dizaine de pêcheurs.
C est ma deuxième année de Peche sur la Belle.
Toujours perdu de pecher une grande rivière, moi qui d habitude Peche les cours d eaux lozeriens de taille modeste avant de devenir plus majestueux le Lot et le Tarn.
Après ce préambule je suis d accord avec Fred sur le No Kill, je passe pour un extrémiste lorsque j ai créer le club mouche lozeriens: chacun allait de son interprétation du no kill jusqu a No Kill raisonné.
Pour moi no kill c est ne jamais tuer de poisson, le fait de garder même qu un seul poisson par saison cela devient du prélèvement raisonné et raisonnable
Je ne fais plus de photos, tant pis pour mon ego mais j ai trop peur de nuire Ă  ce poisson si fragile qui me fascine.
Voilà mon point de vue, j espère ne blesser personne et sachez que ce message ne veut donner de leçon à personne
Bonne journée
Patrick

4 Likes

le plaisir des photos ce n’est pas que l’ego, même si inconsciemment ça doit peser :wink:, mais aussi le plaisir de partager, le plaisir de la photo en elle même (quand on est passionné de photographie) et aussi garder le souvenir, prolonger le plaisir de la prise, quand on est loin des rivières …

3 Likes

Pour faire du no kill il faut donc arreter de pecher.
Car malgré toutes les precautions prises, un jour ou l’autre un poisson ne survivra pas a une capture/combat.

Donc meme si je remet toutes mes prises a l’eau je ne peux pas me dire no killer.

3 Likes

pas de soucis, j’en prépare un ,juste le temps de flouter mes mouches…histoire de collaborer a la sauvegarde des poissons…:roll_eyes::roll_eyes::roll_eyes: