Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Gobages

Gestion raisonnée ou partrimoniale


#1

bonjour à tous
quelqu’un d’avisé peut il m’expliquer la différence entre une gestion raisonnée et une gestion patrimoniale ?
merci


#2

Bonjour,
Je pense que certains seront plus à même de répondre mieux que moi mais voici ce que je crois:

  • gestion patrimoniale: pas d’alevinage ni rempoissonnement, on intervient uniquement sur le milieu et la pression de pêche
  • alevinages et rempoissonnement raisonnés en fonction de la pression de pêche et de la capacité du milieu à produire du poissons
    Je pense que les deux peuvent fournir une pêche de qualité, je pense que sur un même bassins versant on peut appliquer les deux gestions: amont du bassin versant et affluents = gestion patrimoniale, aval du bassin versant = gestion raisonnée.
    à +

#3

Il y a aussi des gestions patrimoniales ou raisonnées qui servent à masquer par une apparence d’objectif écologique une recherche d’économie très basique. Dans ce domaine, le champion toutes catégories est l’Etat français…


#4

bjr
à quelles économies penses tu ?


#5

Bonjour,

Je me permets de répondre, car c’est un sujet qui m’intéresse.
De manière générique, la gestion “patrimoniale” convoque la notion anglo-saxonne d’ “Heritage” , qui en français implique la transmission des biens et services actuels aux générations futures. On a une correspondance environnementale pour ce qu’on appelle de plus en plus la “gestion des biens et services écosystémiques” (voir pour illustration le Millenium Economic Assesment par exemple). Mais cela peut tout aussi bien concerner la gestion des réseaux d’eau potable et ses infrastructures, qui souffre aujourd’hui d’un taux d’obsolescence important.
La gestion raisonnée est un terme qui me semble-t-il est concomitant à l’agriculture. Il s’agissait à l’époque de garantir un niveau de production sensiblement égal tout en maîtrisant l’usage des intrants. C’est toujours d’actualité me direz-vous…

Ce sont deux définitions que j’espère assez génériques. Yannick en fait une bonne transposition dans le cas de la pêche récréative.
Je nuancerais par contre le distinguo aval/amont, qui est difficilement généralisable. L’enjeu de la gestion patrimoniale est justement de régler les interdépendances amont-aval.

Bonne journée,
Christophe


#6

Hello

Historiquement, c’est la Loi Peche de 1984 qui va consacrer en France l’idée de gestion patrimoniale mais son application a large échelle est bien plus tardive et son organisation semble fortement liée au établissement des plan de gestion fédéraux type SDVP/PDPG (année 90 ?). L’idée c’était de protéger les cours d’eaux en bon état, avec des populations de poissons en bonne santé, par exemple en stoppant des alevinages inutiles. Ensuite, des notions de génétique et conservation des souches locales (truite, ombre, brochet…) sont venu se greffer au concept. Au final on a quelque chose de pas facile a définir, qui intègre des notions écologiques (protection des milieux) avec de la biologie de la conservation (protection des lignées génétiques locales).

A+
J


#7

l’idée étant ( dites moi si je me trompe ) de s’appuyer sur des éléments scientifiques pour essayer de préserver des souches locales ? A priori cela n’existe plus en France non ? Donc “laisser faire” la nature est une vue de l’esprit ? Est ce qu’on est pas dans le même clivage que bio et raisonnée pour l’agriculture ??


#8

Moi ce que j’en disais plus prosaïquement, c’est que sous le prétexte de ne plus intervenir dans la nature (plus d’alevinage, plus de nettoyage…) certaines AAPPMA en ont surtout profité pour ne rien faire pendant des décennies ni sur le terrain ni au plan réglementaire…Ouf, cela commence à changer…Idem au plan gouvernemental quand on prétend agir au nom de la préservation de l’environnement pour justifier la suppression de services publics coûteux. Ne contribuons pas à offrir des prétextes à ces exactions politiques!
Comme l’exprime Yannick, les gestions respectivement raisonnée et patrimoniale peuvent être complémentaires selon les circonstances et aucune solution n’est la panacée universelle.


#9

Tu peux citer des exemples précis STP?

Fred


#10

Je sens que Gilles et John vont rentrer dans le débat … :joy: :joy: :joy:


#11

Les exemples sont nombreux: suppression des bus scolaires dans certaines villes au prétexte que cela pollue…Pire encore, on supprime certains TGV Est qui reliaient directement Metz à Marseille alors que le train est le moins polluant des modes de transport et que les collectivités locales ont fait des efforts pour accueillir le TGV. Il suffit de regarder partout où le prétexte environnemental sert à justifier des réductions/suppressions de services publics au détriment des français.
Encore faut-il ouvrir les yeux et son esprit critique à ce qu’on nous prépare…
Pour le carburant diesel, on taxe ce carburant alors que les constructeurs automobiles parviennent à passer les normes européennes les plus sévères…et que les moteurs essence qui consomment plus polluent forcément plus.
Il ne faut pas accepter d’être pris pour un contribuable imbécile!
Encore une fois, par le passé, certaines AAPPMA ne faisaient rien au prétexte de faire de la gestion patrimoniale. De mon point de vue, cela revient au même.


#12

donc un cache sexe dans ce cas là ,
et pour positiver , quelles seraient les actions “efficaces” ( pour les poissons ) en gestion patrimoniale ? et en gestion raisonnée ?
j’ai entendu parlé de soutien aux populations par exemple…


#13

salut
oui les piscicultures fédérales prélèvent des géniteurs de souches, les font reproduire et via des ruisseaux pépinières les déversent ( par exemple )…


#14

Je ne vois aucun motif écologique à ça. Quand une ligne n’est plus rentable ou qu’il n’y a plus d’écoliers, on la ferme, rien à voir avec la pollution. Désolé.

Fred


#15

Tu suis les débats autour du phénomène “gilets jaunes” …?
Quand on supprime un bus scolaire au motif qu’il pollue, je n’appelle pas cela autrement qu’un prétexte écologique à une fermeture de service public pour raison en réalité économique.
Qu’on poursuive sincèrement un objectif environnemental est une chose mais qu’on prétexte cet objectif pour supprimer des services à la population en est une autre.
Si tu ne comprends pas, je renonce…


#16

On met des bus sur les routes pour faire des transports en communs pour éviter aux gens de polluer avec leurs voitures.

En gros quand tu as 30 gamins dans un bus ça évite à 30 parents de prendre leur voiture respective. Donc un bus (rempli) pollue moins que la somme des voitures qu’il supplante.

Je ne vois pas où est la pollution là dedans. A moins que le bus soit vide auquel cas la ligne n’est pas rentable économiquement et on la ferme. Mais c’est économique pas écologique.

Fred


#17

Merci a tous de rester dans le sujet du message initial …

"
(Gestion raisonnée ou partrimoniale)

bonjour à tous
quelqu’un d’avisé peut il m’expliquer la différence entre une gestion raisonnée et une gestion patrimoniale ?
merci

On parle de pêche bien sur .