Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Slovénie, Croatie et Bosnie


#125

Je suis comme Jean Yves j’ai pris mon pied en Slovénie comme je le prenais il y a 25/30 à Champagnole ou chez Sanso, j’ai ouvert un fil sur la Ribnik en vue de mon déplacement prochain et bien dès hier ma décision était prise, pas un mot ne sera rajouté de ma part et d’ailleurs sur plus aucun voyage de pêche, Gwada entre autre, ça vous fera des vacances et je réserverais aux copains de Facebook ou Instagram les news que je ne mettrais plus ici car ça me saoule tous ces donneurs de leçon gratuite qui savent tout mieux que les autres et qui pour la plupart ont connu leur grand père très jeune.
Aller c’était mon coup de gueule du vendredi soir je retourne faire mes mouches bon week-end et probablement à beaucoup beaucoup plus tard.

Yves


#126

Sauf que moi j’ai jamais pris mon pieds sur la Dordogne :laughing:


#127

mouaip c’est bien dommage. encore une personne de moins pour parler pêche, je préférerai que le tri se fasse dans l’autre sens.


#128

J ai fais la Norvege et c etait tres abordable avec du poisson sauvage mais c vrai que certajne journée on été dur dur et je n aurai pas rechigné a prendre qq poissons de remise histoire de…


#131

Je comprends ta réaction mais c’est punir les autres :wink:


#133

La vraie question, in fine, n’est elle pas le plaisir pris au bord de l’eau ?


#135

La vraie question, in fine, n’est elle pas le plaisir pris au bord de l’eau ?

La question est bien plus complexe que le simple plaisir que le pêcheur peut éprouver en pêchant ces rivières.

Il y a l’aspect humain sur la “valeur” du coup de ligne. C’est purement intellectuel : une arc vaut elle plus qu’une fario ? Un ombre de pisciculture vaut-il moins qu’un ombre sauvage ? Un chevaisne vaut-il moins qu’une truite? Ce débat est vieux comme notre site. C’est ca qui semble poser problème dans ce fil de discussion oú certains semblent devaluer dans leurs propos la valeurs de ces prises de poissons pour la plupart d’élevage et d’autre prendre ombrage de ces sous entendus qui atteignent leur ego de moucheur. Perso, il y a longtemps que ce genre de détail ne me chagrine plus. Quoi qu’il en soit à gobages, on affiche clairement que toutes les pêches à la mouche sont belles et respectables, dans tous les milieux, de tous les poissons, avec toutes les techniques qui utilisent une canne à mouche, une soie et des mouches artificielles. Belles à conditions que le poisson sauvage ou pas soit respecté.

Et puis, il y a aussi le côté écoresponsable de nos choix de touristes pêcheurs. À quel point nos voyages dans ces pays n’encouragent-ils pas les gestionnaires à avoir des pratiques dangereuses pour les souches locales de salmonidés autochtones? La aussi, c’est un débat philosophique. Certains penseront que vu qu’ils paient pour prendre du poisson, ils sont en droit d’avoir leur lot de poissons faciles à prendre sans se soucier des conséquences des déversements pratiqués par les gestionnaires. D’autres se demandent à quel point les euros placés dans les onéreux permis de pêche ne contribuent pas à la dégradation des peuplements des espèces originelles.

Perso, même si j’ai le temps et même si je pourrais consacrer un peu de mon budget pêche à ces destinations, j’ai fait le choix de ne pas cautionner ce système de gestion que je ne trouve ni démocratique en raison des tarifs pratiqués ni respectueux de ces magnifiques rivières. Pourtant, j’ai vraiment adoré la Slovénie et je n’ai qu’une envie, c’est un jour d’y retourner. C’est vraiment un pays superbe avec un environnement rêellement préservé. Au travers des jardins très fleuris, j’ai retrouvé les jardins de mon enfance chez mes grands parents et ca m’a fait chaud au cœur. Pareil, dans les jardineries, il n’y a qu’un ridicule linéaire pour les produits chimiques. C’est sans doute la situation de notre pays il y a 50 ans sur ce plan. Pourvu que ça dure.

Fred


#136

Certes il y a eu énormément d’erreur dans la gestion des rivières des balkans notamment avec l’indroduction de la truite fario là où il y avait de la marmo. Cela ne se fait plus et les slovènes font tout pour l’erradiquer. Pour les arcs, je pense qu’il suffit de ne plus en mettre pour qu’elles disparaissent d’elles-mêmes, les marmos et autres huchons mangeront les rescapés. Pour les ombres, à priori les introductions ne se font qu’avec la souche locale. Pour moi d’un point de vu écologique leur gestion n’a rien à nous envier. Maintenant sur le prix je te suis, une journée de pêche à près de 100 € c’est quand-même hors de prix même si on est sur de se faire contrôler contrairement en France.


#137

Oui, mais la Socca par exemple, sans fario, sans hybrides, sans arcs et sans ombres de remise feraient elles venir autant de monde ?
Traquer demi heure par jour la grosse marmo du trou et les 4 gros ombres sauvages du banc du lisse va te faire tripper tout comme moi mais il est évident que la pêche va perdre en rendement et en attractivité pour la quasi totalité des gens qui choisissent cette destination.

Les intérêts économiques sont considérables et ils ont clairement fait le choix de privilégier l’attractivité des parcours de pêche au détriment des peuplements originels en soutenant artificiellement les populations. Ce sont leurs rivières, c’est leur choix, économiquement ça fonctionne car les gens adorent. Ce n’est donc pas prêt de s’arrêter mais ce n’est pour moi ni plus ni moins que l’exploitation d’un milieu naturel par l’homme au détriment de sa santé écologique exactement comme peut le faire l’exploitant d’un barrage ou un industriel qui pollue le milieu aquatique pour faire tourner sa boîte.
À la différence de la France ou les déversements de poissons ne sont plus encouragés en milieu fonctionnels pour préserver souches et milieux, eux ils bastonnent à mort sur des rivières magnifiques qui n’auraient pas besoin de ça pour fonctionner.

Je ne sais pas si c’est bien ou mal je dis juste qu’il faut en avoir conscience quand on choisit d’aller dépenser ses sous là bas.

Le reste, notamment le débat sur la “valeur” accordée aux poissons pris dans ces conditions, c’est du pipi de chat pour occuper les conversations en plein mois d’août. :wink:

Fred


#138

Tant mieux Fred, mais c’est quand même relativement récent en France et pas appliqué partout.

Par contre, la marmorata n’est pas la seule truite endémique du bassin de l’adriatique.


#139

Je pense qu’à partir du moment où il y a une activité humaine sur un milieu y compris la pêche à la mouche en no-kill, il y a un impact sur le milieu. Est-ce que sans ces alevinages, les populations sauvages se porterai mieux, rien n’est moins sûr: les grosses marmos sont là et profitent même des arcs en croquant quelques unes, pour les ombres les sauvages se mêlent aux alevinés. Ce qui est sur c’est que la pression de pêche serait effectivement moins forte. Il suffit cependant de faire quelques centaines de mètres pour trouver des peuplements plus conformes avec le milieu et moins de pêcheurs :grinning: ce genre de poisson (pris par Zanella), cela me fait rêver:


#140

Ce qui es sûr, c’est que dans les balkans, s’il il n’y avait pas eu de gestion commerciale, il n’y aurait pas de pêche sportive du tout. La norme étant le braconnage et le pillage qui déciment efficacement les populations sauvages ou introduites.

Sur la Soca, plusieurs avis s’accordent sur le fait que de toute façon, la marmorata de souche pure a disparue.

Sur une rivière comme la Neretva (qui est une grosse rivière), plusieurs variétés de truites auraient toujours cohabitées. Mais là aussi, si le cheptel piscicole n’est pas surveillé de près et renforcé ; alors, subventions diverses pour préservation d’espèces menacées ou autres revenus pouvant venir d’exploitation commerciale de certains tronçons ; on va vite ne trouver qu’un désert.

Ils pratiquent le bikini à 5 potences là bas et encore cela représente une des méthode les plus douce…


#141

Pour reparler un peu pêche, vous ne m’en voulez pas ? :wink:

A quelle saison ça gobe sur l’Idrijca ?
Parce que là du levé du jour à 5h du matin jusqu’à la nuit noire à 21h30 pas un gobage ! J’exagère à peine, on a peut être vu une truitelle sauté dans la journée. Mais un coup du soir sans coup du soir avec pas un rond sur l’eau dans les grands lisses…

Malgré tout la pêche en sèche fonctionne dans les courants même en journée mais peu d’insectes en vol et je ne parle pas des gobages spontanés…

(Et y aurait-il un duo de gobnautes présent sur la haute Idrijca le 12 août ? :slight_smile: ).


#142

Il faudrait lâcher des poissons qui gobent toute la journée, ça serait bien plus rigolo. Patapé ! :joy:

Mais il est tout à fait normal que mi août, il n’y ait pas de gobages sur l’eau même les jours pluvieux, même sur les parcours les plus poissonneux. Insectes comme poissons sont incommodés par les températures en général les plus hautes de l’année.

Il est clair @didiercsm24 que sans cette gestion, ces rivières seraient dans doute bien plus banales. C’est le syndrome bien connu de la Pobla. :wink:

Fred


#143

Arf ce Zanella… c est vraiment un pecheur hors norme :dizzy_face:


#145

Ah non Fred, on va pas enquiller sur les cotos en Espagne ? :joy:


#146

Je reviens sur la question de Raccoon que je trouve pertinente.

Jean-Yves a parlé plus haut de sa préférence pour cette rivière, moi comme Raccoon, bien que l’ayant pêché plus tard en saison (fin septembre), je fus assez déçus car je n’avais trouvé que des arcs (fort belles d’ailleurs) actives sur des courants assez prononcés et également assez peu d’insectes et donc de gobages.

Je m’étais beaucoup plus amusé sur la Baca par exemple.

Mais je me rappelle, lors d’un meeting gobages, une discussion avec Jean-Yves justement qui me disait que sur une même journée et un même secteur, suivant la personnalité de chacun , le ressenti pouvait être bien différent.


#147

Ah non pas ça :rofl:

Mais pourquoi pas de l’invasion des Pink salmon en Écosse :smirk:


#148

Pour la marmo sur l’idrijca passé 8h00 du matin tous le monde est planqué et les coups du soir au mois d’août comme le dit fly only il n’y en a pas. En juillet on a fait des poissons en sèche en journée quand il a plu sinon la nymphe à vu et surtout le streamer était bien meilleur. A priori le mois de mai serait le meilleur pour cette rivière avec de beaux poissons qui gobent en journée à condition qu’il ne fasse pas trop beau.


#149

Ou alors plaqué au fond comme une bûche et recouverte de limon.