Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Araignée d'eau

Bonjour les moucheurs. Je n’ai jamais vu de gobages sur la famille des gerridae. Aucun poisson ne s’en nourrit ?

moi non plus.
c’est une bestiole rapide et méfiante,
un coup à choper une crise d’asthme pour un éventuel poisson gobeur.

Hello,
Moi non plus, j avais lu quelquepart quand j etais jeune que c etait pas bon a bouffer (oui je doute…).

Gurvan

idem pour moi.
J’en arrive même à me demander si il ne faut pas éviter les coins où elles sont très nombreuses.
(elles bouffent les autres insectes, impressionnant à voir d’ailleurs, et les poissons ne semblent pas les attaquer beaucoup)

Oui c est vorace… Et la ou elles sont tres nombreuses ce sont souvent les eaux « mortes » pas tres péchantes.

Perso jamais vu une de ces bestioles se faire gober, même dans des coins où le chevesne est présent.
N’oublions pas qu’elles font partie des punaises. Peut être pas bon ou odeur répulsive.

Dans les études scientifiques, il n’est jamais fait mention de gérisse, dans les contenus stomacaux des poissons. Perso, jamais lu ou entendu de raisons particulières (sécrétion de quelque chose qui gênerait les poissons ?). Phénomène peu ou pas étudié ?

Ça m’étonnerait un peu qu’il s’agisse de l’odeur.
Les insectes que les poissons viennent gober sont principalement ceux qui ne sont pas à l’aise sur l’eau (émergente qui cherche laborieusement à percer le film superficiel, subimago qui attend que ses ailes se rigidifient, insecte terrestre tombé à l’eau, imago englué au moment de la ponte, spent, etc.) et qui s’y trouvent donc en situation de vulnérabilité. C’est la loi, que le prédateur sélectionne ses proies en fonction de la facilité à les attraper (et à les attraper en nombre). Ce n’est clairement pas le cas des hyperactives punaises d’eau, qui, sur l’eau, sont absolument dans leur élément et se déplacent très rapidement, comme l’indique d’ailleurs leur surnom de “patineuses d’eau”. Trop fatigant à choper, selon moi.

1 J'aime

J ai déjà vu des gobages manqués de chevesne dessus mais je crois que c’est par énervement juste une elle n a pas réapparue après l’attaque

''Trop fatiguant à choper"
Bien vu. Je n’y avais pas pensé, et c’est certainement une des principales raisons.

Bonjour,

J’étais en train de me poser la même question au sujet des gerris, quand je suis tombé sur vos posts d’il y a quelques mois sur le forum. Il ne me semblait pas non plus qu’ils soient gobés.

Pourtant, je me suis rendu compte hier que certains auteurs du début du siècle dernier les citent comme proies intéressantes à imiter au début du printemps « en attendant de meilleurs choses à croquer ».

A. Vavon en parle dans un de ces livres, en citant un auteur anglais (L. West, 1912) qui propose même une imitation. La voici, avec l’extrait de texte :

… cela pourra peut-être en inspirer certains sur leur étau !

Laurent.

Ce n’est pas A.Vavon qui cite cette imitation de gerris, mais P.Barbellion dans un de ses livres… j’ai confondu une bible avec une autre bible ;-)))

Laurent.

Bonjour,
Celà fait très longtemps que je m’étais posé cette question… ayant réellement pratiqué mon début de Palm il y a 24 ans, déjà! Non, les gérisses ne sont(géné et plus que géné !) pas prises par les truites, par ailleurs très « agressives », c’est à dire dans le sens réagissant quand même beaucoup aux leurres incitatifs.(et d’ailleurs de nombreuses techniques de pêche dont la nôtre en font parfois aussi partie).
Il faut les voir tapant et poursuivant un vairon sur plusieurs mètres, ou bondissant hors de la surface de plusieurs 10zaines de cm, pour choper un insecte émergent donc qui se barre le plus rapidement possible pour échapper à sa prédation(ou essayer… pas toujours avec succès d’ailleurs): DONC :
Conclusion, ce n’est pas parce qu’elle ne sont pas facilement chopables la cause qu’elles ne sont pas recherchées:
Je me remémore donc l’appellation punaise d’eau que je connaissais sans avoir fait le rapprochement !
Alors raison purement olfactive ??!

P.S.
L’Exception, une seule fois :
Eaux teintées/bordure calme où croisaient cette seule espèce bien agitée, mais propice à une maraude de mouchetée…
et là un gros plaouf de" gobage" ou tout au moins qui me le semblait.
L’exception qui confirme la règle? ou prédation sur une autre espèce pas réussie à identifier?
(pourtant j’étais attentif, sur le qui-vive et n’ai rien vu qui puisse in/ou/confirmer la chose).