Comment prélevez vous les poils sur une oreille de chevreuil

attention le chevreuil possède deux poils hivers et été, l’hivers est plus gros et plus long que l’été mais se conserve mieux "pour moi"
je ne retire jamais le cartilage et je n’est jamais eu de problème de séchage ni de conservation
bruno

Salut les gars,

Pour avoir vu les oreilles de chevreuils a Pouic :slight_smile: durant le salon de Clermont, je confirme qu’il est beaucoup plus agréable de les manipuler sans cartilage.

On vient de m’en filer une paire, pour retirer le cartilage il faut faire une petite incision en croix a l’intérieur de oreille (attention a ne pas trop appuyer sur la lame pour ne pas tout traverser). Puis a l’aide d’une pince retirer le cartilage en tirant dessus. Finalement ça ce fait très bien et il reste plus que la peau et les poils.

Je viens de les saler et je suis entrain de les faire sécher.

@Eric
Je pense comme dit précédemment que tu devrais au moins les ouvrir pour les faire sécher a plat.
Si tu as le courage :slight_smile: essaye de retirer le cartilage, tu verras la différence.

Bye
Julien

3 Likes

perso pour les oreilles de chevreuils comme de lievres, je ne met rien je laisse secher ds un lieu ventilé,et quand c’est raide…c’est bon.

8 mois plus tard:

J’ouvre de nouveau ce sujet car j’avais dit que je mettrai une photo dès que j’aurai fait une mouche . Voilà c’est fait:
C’est la troisième (la première j’avais pris trop de poils, la seconde pas assez…)
Il reste des progrès à faire sur la finition de la tête et sur l’enroulement à spires plus jointives.
De même que pour la queue j’emploierai de la fibre de pardo quand je me serai fait un peu plus la main.

Faire une mouche en ayant préparer une partie de ses matériaux voilà une satisfaction de plus.
En attendant le printemps prochain pour vérifier le caractère “prenante” de ces mouches.!

IMG_1777%20ORC%202|666x500

Les prochaines photos seront sur le fil “photos de vos mouches”.

Merci encore pour vos conseils.

l’image n’est pas passée:

Bonjour, en postant la photo de votre mouche vous attendez des conseils, d’autant qu’elle est la troisieme de la serie oreille de chevreuil si j 'ai bien lu.
Honnêtement je ne sais pas si votre mouche attrapera du poisson, mais elle ne m’a pas attrapé.
je vais essayé de vous donner quelques conseils sur le montage académique,d’autres monteurs compléterons ou ajusterons mes propos.
le montage de mouche nécessite de la reflexion:
le type de mouche: éphémère, tricoptére, hyménoptére, le stade, nymphe, émergeante, subimago ou imago
De là va dependre le choix des matériaux :
Hameçons plus ou moins fort de fer pour les nymphes fin de fer pour les sèches(je fais court)
Les matériaux hydrophiles pour pecher sous l 'eau,hydrophobes pour la peche en surface.
A partir de cette reflexion sommaire vous pourrez mettre l hameçon a l’etau sans gacher des produits
En ce qui concerne votre montage , votre hameçon me semble un peu fort de fer, par contre sans hardillon il dévoile chez vous un esprit de respect de vos prises.
le positionnement des cerques en faisan est lateral alors que l 'on attend qu’elles soient dans le prolongement de la hampe, et surtout ne pas le couper.
Pour le reste, cela viendra au fur et à mesure.
J’espére que ces remarques tout a fait amicales vous conduiront sur le chemin de la quete de la mouche parfaite (cela ne veut pas dire qui soit une mouche de concours mais une mouche de reflexion et d’observation du milieu)
Bonne journée
Patrick

4 Likes

je suis tout a fait d’accord avec Patrick, monter une mouche est avant tout une réflexion et un cheminement qu’il est nécessaire de suivre pour monter ¨correctement et proprement ¨ vos mouche.
bruno

Merci pour ce retour

Pour l’hameçon c’est un DAICHI 1190 n°14 qui est donné pour “Dry FLY HOOKS”.
Je n’ai par conséquent pas été assez attentif sur la finesse du fer.

Pour le reste je prend note de tout cela.
Les prochaines mouches seront postées sur le fil “photos de vos mouches” en espérant avoir tiré les enseignements de vos commentaires.