Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Coup du soir et influences météorologiques

Bonjour

Historiquement, j’ai plus de souvenir de coups du soir que de coup du matin. Et je me demandais, pour ceux qui habitent au bord d’une rivière, et qui peuvent donc choisir librement d’aller pêcher à n’importe quel moment, s’il y avait des éléments qui allaient déclencher votre « mise à l’eau » ou non ?

Vent, lune, orage, pression atmosphérique, calendrier d’éclosion, température de l’eau ou de l’air, ensoleillement, crue etc…

J’ai souvent observé que les orages (avant ou après) avec une forte influence sur l’activité des poissons.

1 Like

Outre le fait que le coup de soir en ce moment c’est mort à cause du couvre feu, j’essaie de me caler sur l’activité des insectes.

Tu as des espèces qui émergent à horaires réguliers d’une année sur l’autre quelles que soient les conditions météo. La luminosité présente influence juste l’intensité de la sortie.

Certaines c’est le matin, d’autres en pleine après midi, d’autres le soir.

Et tu as des espèces qui sortent plutôt le soir à la tombée de la nuit car les insectes n’aiment pas la forte luminosité.

Le taux d’humidité joue aussi. Les ailes des insectes sont fragiles.

Pour les terrestres, il faut y aller quand il fait chaud et lourd.

Il y a des jours où tu mettrai ta paie et où il ne se passe rien et des jours où tu fais l’impasse et c’est du champagne.

Bref, la vérité est au bord de l’eau.

Fred

3 Likes

Bonjour,
Je rejoints les dires de Fly only. Ayant la chance d’habiter sur l’eau, je peux voir s’il y a beaucoup d’insectes qui émergent mais quand ils sont dans l’air c’est déjà trop tard. Les coups du soir intenses sont souvent très courts et du coup on en sort la plupart du temps frustré. Ils ont lieu après une journée chaude et ensoleillée en mai, juin ou juillet. A part en altitude août n’est pas un bon mois pour ceux-ci, vaux mieux y aller l’après-midi et espérer une retombée de fournies. Je préfères les coups du soir moins intenses mais qui commencent plus tôt, comme en journée une petite pluie fine est l’idéal même un peu frisquet du moment qu’il n’y a pas de brume qui stoppe souvent l’émergence. Je crois que c’est Jean-Louis Poirot qui disait qu’il y avait un bon coup du soir sur deux. Le choix du parcours est aussi primordial, commencer d’abord dans un endroit ombragé et finir dans un endroit dégagé pour profiter des reflets pour voir les derniers gobages.

7 Likes

Merci à tous les deux pour ces postes très enrichissants et instructifs !

Salut,

Je rejoins Yannick sur le côté bref et frustrant des coup du soir, c’est terrible de voir des gobages ne commencer que très tard et ne pas avoir le temps de se faire plaisir sans être en illégalité ou ne plus rien voir !
Je préfère pour cela le coup du matin même si j’avoue avoir du mal à me lever aussi tôt !

Mais parfois les condition météo peuvent faire que des émergence commence plus tôt et dure dans la soirée jusqu’au réel coup du soir. … Souvent des journée où la température de l’eau ne présente pas une trop grande différence avec celle de l’air. Ou l’air est humide mais pas trop et où il n’y a pas de vent. Ces conditions météo idéale d’émergence pour la majorité des éphémères est malheureusement de plus en plus rare et sans habiter au bord de l’eau c’est poker à chaque sortie …

Après rien ne vaudra un bonne après midi de pluie fine et des émergence massive de baetis !

3 Likes

Merci pour ton retour également. Plus on habite proche d’une rivière et plus on est sujet à profiter de beaux coups du soir.