Déclin des pop° de Saumons Atl. & Continuité écologique

Bonjour à tous,

un article intéressant démontrant le déclin des populations de saumons atlantiques au cours des âges en corrélation avec l’utilisation de la force motrice de l’eau et donc des moulins/ouvrages, en Europe. Déclin plus ancien qu’on ne l’imagine.

Article paru dans Nature.

J’ai à dispo une traduction en français, au besoin.

https://www.nature.com/articles/srep29269

A+
François

2 Likes

Merci François… je veux bien la version française :wink:

C’est chouette ces études quand la biologie et l’histoire se conjuguent pour expliquer un phénomène ! Je me demande ce que le lobby des turbineurs et autres “amis des moulins” vont encore inventer comme billevesée pour disqualifier ce papier et justifier que leur activité n’est pas responsable du déclin des migrateurs…

A+
J

2 Likes

Idem que lanvollon, la version française me faciliterait la tâche. Merci pour ce document :slight_smile:

1 Like

Il vrai que Nature est une revue scientifique mineure!

Bonjour,
j’aimerais bien avoir également la version française également.
merci d’avance
Philippe

Je viens de finir la lecture de l’article, c’est très intéressant, un peu technique pour moi mais ça m’a ouvert les yeux sur les nuissances des moulins… et j’ai découvert les moulins à roue horizontale !

Merci François

Les moulins ou les meuniers ? L’article ne fait pas beaucoup de place à la présence de l’homme le long de la rivière, incriminant plus la création des seuils et l’obstacle présumé à la montaison que la pêche légale ou illégale, bref le braconnage. Le dogme de continuité écologique prévaut …

1 Like

Les moulins ou les meuniers ?

L’un va-t-il sans l’autre? :face_with_raised_eyebrow:
N’y avait-il pas de pêche aux engins avant la création des moulins? l’histoire de l’homme semblerait un peu courte, non?

L’article ne fait pas beaucoup de place à la présence de l’homme le long de la rivière, incriminant plus la création des seuils et l’obstacle présumé à la montaison

Présumés?! un doute sur leur existence et leur franchissement?? :face_with_monocle:

que la pêche légale ou illégale, bref le braconnage. Le dogme de continuité écologique prévaut …

Serait-ce un complot?! :upside_down_face:

2 Likes

Malheureusement oui, beaucoup de moulins sont a usages d habitations et ne sont plus en activité.

Ces nouveaux occupants sont pour la plupart absent quand il s’ agit de respecter leurs règlements d eau…

1 Like

Reprends la temporalité de l’article, on ne parle pas de l’époque contemporaine :wink:

Arf j ai pas lu l article :sweat_smile:

Sans remonter aussi loin dans le passé que cet article, il est notoire que chaque meunier et ses copains pratiquaient encore entre les deux guerres mondiales des prélèvements très lucratifs de poissons migrateurs: les anguilles argentées de dévalaison finissant en bocaux de conserve, les saumons grappinés ou piégés dans les verveux se retrouvant sur les tables des restaurants du coin, même les vairons étaient attendus à l’époque du frai avec des carrelets sommaires faits de sacs de jute cousus ensemble, et voyaient ensuite la friture et l’omelette.

Il est en effet dommage que la majorité des petits moulins soient devenus des habitations et que leur canal d’amenée ne soit plus, le plus souvent, entretenu.
Ceux équipés de passes à migrateurs doivent sauf erreur se soumettre cependant à une réglementation complexe pour toute intervention d’entretien. (Un peu comme pour les haies des agriculteurs).
Je connais des petits moulins devenus en effet maison d’habitation dont les propriétaires par conviction écologique interdisent la pêche (et la chasse) sur leur terrain. (l’hameçon avec ou sans ardillon fait souffrir le poisson).

L’article est cependant très intéressant puisqu’il démontre que le déclin est surtout du aux grands ouvrages d’aval. Pour preuve assez récente l’effacement du barrage de Maisons Rouges sur la Vienne, depuis les aloses remontent la Creuse et on compte quelques saumons dans la Gartempe.

3 Likes