Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Dordogne la rivière espérance

Espérons le,j ai vu aussi quelques canoës hier…

Faucon pèlerin au dessus de la Dordogne

11 Likes

Ou un pèlerin en vol au dessus du chemin de Saint Jacques ! :laughing:

Bien joué ! A ++

4 Likes

Pour y être allé trés souvent ces derniers temps… je ne parle même pas de ce que j’ai vu… et quand tu le dis aux gars que tu grilles en pleine réserve ou à garder des poissons sur le NK… ils te disent qu’ils ne savent pas… c’est affligeant. Ce qui est trés inquiétant aussi c’est le niveau trés trés bas pour la saison il manque au bas mot 30 cm d’eau…
On va rester positif et se dire que la pluie qui arrive va faire du bien à la rivière… point rassurant aussi, par rapport aux autres années, j’ai observé pas mal d’ombres gober ou en activité dont beaucoup de gros spécimens 40 ++ (surtout sur le NK d’argentat du haut du pont) … c’est rassurant de les voir « revenir ».

Belle vue également sur les renoncules qui affleurent et commencent à fleurir.

1 Like

Très inquiétant ces prolifération qui colmate les substrats, j’avais déjà remarqué ce type de colmatage « light » en juin à Beaulieu, mais à ce niveau, aussi tôt et avec des ces débits, c’est hallucinant. la Dordogne risque de le payer cash dans les années à venir, parce que ça n’ira certainement pas en s’améliorant, eutrophisation oblige, et pour mener des actions qui aient un résultat sur les eaux sortant du barrage, va falloir des siècles;;;

« en juin », y’a 6 ans.

18 Likes

J’ai pêché hier et avant hier la Dordogne sur Brivezac, très peu de mouches, mais énormément d’algues gluantes accrochées sur le fond de la rivière, c’est une horreur, je ne sais pas comment la rivière va s’en débarrasser ? Peut-être une crue pour nettoyer tous ça? J’ai été contrôlé par un garde pêche sympas qui m’a renseigné sur mes interrogations.

Faut voir le côté positif,il y a des contrôles car tu n es pas le premier qui en parle ces derniers jours,c est toujours un bon point.
Jean luc

1 Like

C’est une équipe d’épidor qui s’est fait coincé au Battut.

Fred

1 Like

des idées sur ce qui provoque ce colmatage généralisé? qu’est ce qui fait que cette année est différente? on dirait une prolifération d’algue, même dans les zones de courant, qui fixent les sédiments d’où cet aspect cotonneux/ platreux?

Les eaux sont basses, on a eu une longue période de beau temps avec du soleil, cet hiver là crue a amené beaucoup de nutriments… Voilà pour les faits conjoncturels.

Mais on est en 2021 et notre société balance dans l’eau des nitrates, des phosphates, des effluents d’élevage, des effluents humains, des eaux de douche, des eaux grises, de nombreuses substances chimiques dont on ne connaît absolument pas les effets à moyen ou long terme.

Ça fait 60 ans que ça dure, à moment donné, ben ça le fait plus.

Ces diatomées gluantes sont disgracieuses mais ce ne sont pas celles là qui m’inquiètent le plus. Le flot continue d’algues vertes en suspension est à mon sens bien plus préoccupant.

Fred

1 Like

Et bien nous sommes mal barrés cette saison sur la Dordogne :worried:

1 Like

Perso, je pense effectivement à un effet « bassin versant », à ceci prêt que l’effet « barrage » est probablement lui aussi responsable, en stockant des décénies de nutriments et sédiments, crue ou pas, tout est stocké, et la Dordogne a probablement atteint son seuil de digestion. Vu que ce colmatage est présent même dans les zones de courant, il est partout, ça n’augure probablement rien de bon pour le futur, je me demande à quoi va ressembler ce magnifique cours d’eau cet été qui devrait être sec, mais surtout les années qui viennent…

1 Like

Oui en effet cette « glue » marron est partout.
Quelle incidence pour le biotope et les poissons? Quelqu’un a déjà vu ce phénomène se produire et ses conséquences ?

le colmatage, surtout aussi important, c’est jamais très bon.
par exemple, une année noire pour la fraie de l’ombre.

Si les truites ont été plutôt discrètes en surface, le milan lui, a bien trouver à son gout les mouches passant à sa portée…

12 Likes

C’est fort probable que le fraie de l’ombre soit perturbé. J’ai constaté sur certaines zones habituelles de reproduction que le fond était bien sombre, et qu’il n’avait pas été « remué » .
Pourtant le rythme biologique de l’espèce doit lui imposer cette phase de sa vie j’imagine…

Les truites ont quant à elles réussi leur oeuvre annuelle, j’ai vu plein de truitelles, entre les cailloux . D’ailleurs cette glue les rend encore plus difficile à voir.
Espérons que cela leur soit profitable.

Le frai de l’ombre sur les secteurs avals a surtout été endommagé par la baisse des débits plus que par les diatomées.

Le frai a débuté par eaux hautes, les poissons ont pondu sur les plages qui se sont progressivement asséchées. Je ne te fais pas un dessin, algues ou pas, sans eau, ça le fait pas.

Fred

2 Likes