Enfin ! Sèche en eaux rapides sur le Borne (74)

Comme pratiquement tous les week-ends, petite sortie sur le Borne, à moins de 5 min de chez moi. Je rejoins ce dimanche ma rivière sur les coups de 17h30 environ, waders et gilet enfilés, et je porte mon choix sur ma canne de 8’6 pour cette fois, soie olive DT#3. Ma 7 pieds préférée restera dans la voiture pour aujourd’hui. Avoir un peu de longueur m’aidera certainement à mieux contrôler ma ligne sur ce secteur limite torrentiel.
Bas de ligne long et discret, petit sedge clair vu ce qui vole autour de moi, et je me mets à prospecter les postes (veines de courant, rochers, peignage des rares plats sur ce secteur. Pas grand chose à se mettre sous la dent, si ce n’est quelques feuilles et branches qui trainent :smile:

Au bout d’une demi-heure, première casse dans un arbre en bordure… Groumf… Décidément, ce bas de ligne est trop long pour l’encombrement. Donc quitte à changer la mouche et la pointe, je décide de tout changer.

Coup d’oeil inquisiteur dans ma pochette à BDL, je finis par tomber sur mes vieux BDL de secours, l’un de ceux qu’on achète dans le commerce, “au cas où”… Et je finis par voir une queue de rat de 2.7 m de long qui finit en 12/100… Peut être un peu court, mais vu l’encombrement de ce secteur, on verra bien… Allez hop, je tente un petit coup de poker:
Je fixe dessus un gros sedge goddard clair, et me mets à repasser au peigne fin les postes.

Ce premier gobage m’aura laisser sans réaction. J’avoue, je ne m’y attendais pas au premier lancer. une belle veine en bordure, j’étais en train de caler mon lancer (adaptation au nouveau BDL), et ce gros remou m’a tellement surpris que je ne ferre même pas… Peut être l’habitude de ne rien faire en sèche depuis le début de saison aussi :blush:
Mais enfin un gobage, je suis content, je n’en avais observé que très peu dans mon coin, et c’est le premier sur le Borne depuis le début de saison malgré quelques coups du soir et de belles éclosions massives.

Je relance sur le même poste, deuxième gobage sur mon sedge, mais ferrage trop tardif… Je relance deux-trois fous sur le même poste, plus rien… Ok, je vais lui laisser un peu de répit… Mais heureux de me dire que non, le premier gobage je n’avais pas rêvé.

Je monte de quelques mètres pour peigner un poste juste au-dessus pendant quelques minutes, puis reviens sur le gobage précédent. Premier lancer, complètement à côté. Pour ne pas perturber la truite, je laisse dériver jusqu’en aval du poste, arrache ma ligne, et second lancer sur le poste : pile-poil où je la voulais…
… et pile poil dans le champ de vision de la truite, qui ne se fait pas prier pour monter une troisième fois sur mon sedge. cette fois, je ferre et ne la rate pas. Elle ne sera décrochée de mes mains qu’une fois dans l’épuisette !

Une jolie petite truite de 26-28 cm environ (désolé pour la qualité de la photo, pas d’appareil, mon vieux téléphone était mon seul moyen d’immortaliser cette prise). Ma première de la saison en sèche sur un secteur limite torrentiel…
Je suis heureux :slight_smile: (et rassuré :smile:)

11 Likes