Entretien des soies naturelle

Cette proposition « traduction » venue d’outre atlantique suite à un échange sur une page facebook sur le sujet . Je reste dubitatif qu’en pensez vous ?

Achat, nettoyage, restauration et entretien d’anciennes lignes de mouche en soie
Par Reed F. Curry

Achat d’anciennes lignes de mouche en soie

Les terrains de chasse habituels de la ligne de soie insaisissable sont les marchés aux puces, les antiquaires et Internet. J’ai trouvé des lignes restaurables à tous ces endroits … et j’ai trouvé des lignes qui se sont effondrées sur le ruisseau après cinq lancers.

Lorsque vous trouvez une ligne usagée que vous pensez être de la soie, recherchez ce qui suit:

  1. Taches blanches - Cela indique une croissance fongique (lire - « pourriture ») et, bien que cela signifie que la ligne est en soie, cela signifie également qu’elle est trop faible pour souffrir de l’utilisation.

  2. Un cône fin - La plupart des lignes utilisées n’auront qu’un bon cône à une extrémité. Ceci est toujours acceptable, et un cône raccourci est une indication d’une ligne de soie - le nylon ne nécessiterait pas de réduction.

  3. Les extrémités - Si vous trouvez un bouton durci à l’extrémité de la ligne, c’est du nylon fondu, passez dessus. Si le croupier est une âme généreuse, il peut vous permettre de tenir une allumette jusqu’au bout de la ligne. Le nylon fond avec une douce odeur, la soie dégage une odeur de cheveux brûlés et ne laisse qu’une cendre.

  4. Couleur - Les taches foncées ne peuvent être que de la saleté. La plupart des lignes de soie faites avant 1950 semblent être soit un acajou foncé, soit un vert foncé; peut-être parce que la même ligne pourrait être utilisée à la fois pour la pêche à la mouche humide et à la mouche sèche, et les rédacteurs de la pêche à la ligne ont conseillé à leurs lecteurs d’utiliser une ligne de couleur foncée pour la pêche au mouillé ou aux banderoles. La plupart des vieilles lignes «soie» de couleur claire sont généralement en nylon, mais j’ai eu la chance d’obtenir des lignes encore dans la boîte des années 60 qui étaient un ambre clair, donc la couleur n’est pas un certain identifiant.

  5. Texture - Évitez les lignes extrêmement sèches. Les lignes collantes sont fines, elles peuvent être nettoyées. Vérifiez les zones effilochées et les taches usées.

  6. Finition - Vous voulez de la «soie huilée» ou «de la soie huilée vêtue sous vide» et non des lignes de soie «émaillées» qui étaient populaires pendant une brève période. La soie émaillée ne peut pas être facilement décapée et remise à neuf, elle est légère pour son diamètre et s’use rapidement.

La tarification d’une ligne est facile. S’il a réussi tous les tests susmentionnés et en supposant une usure moyenne, je le fixerais selon le prix suivant:

Taper - S’il est de niveau, une offre de cinq à dix dollars serait appropriée. Un double cône coûterait vingt dollars, et s’il est neuf (jamais hors des rubans), cinquante à soixante-dix dollars. Un cône de poids en avant serait de quarante dollars, et s’il est neuf, de cinquante à quatre-vingt dix dollars.

Besoin - Si j’ai une tige qui crie juste pour cette ligne, toute raison est écartée.

Décapage du vernis d’une ligne de mouche en soie collante

Essayez la méthode simple suivante:

  1. Préparez un seau (1 + gallon) d’eau tiède (pas chaude) avec 1/3 de boîte de bicarbonate de soude dissous dedans.

  2. Mettez votre ligne en boucles lâches dans le seau pendant 20 minutes.

  3. Tirez le fil à travers un chiffon humide bien tenu et passez-le dans un seau d’eau claire et froide.

  4. La saleté et le vernis se décolleront directement de la ligne.

  5. Répétez si nécessaire.

Appliquer une nouvelle finition

C’est le moyen le plus simple. Cela fonctionne très bien, vraiment.

  1. Nettoyez soigneusement la ligne (comme ci-dessus) et laissez sécher.

  2. Procurez-vous deux sacs d’épicerie en papier et placez-les ouverts sur le sol devant vous.

  3. Placez la ligne, libre, dans le sac A.

  4. Assis confortablement dans une chaise avec les sacs devant vous, tracez la ligne du sac A à travers un chiffon propre imbibé d’un mélange d’huile / vernis, en le laissant tomber librement dans le sac B. Pendant quelques années, j’ai utilisé le Tung Oil Finish de Formsby, mais récemment j’ai trouvé qu’il est trop épais et contient trop de vernis. Je suggérerais un mélange huile / vernis tel que: 1 partie de vernis Spar, deux parties de térébenthine et quatre parties d’huile de lin bouillie (non crue). Récemment, un ami a traité certaines lignées avec de l’huile de lin juste bouillie avec un excellent succès. Il a signalé que la mise en place était rapide, mais que la finition était dure, flexible et lisse. Je recommanderais également cette méthode.

  5. Attendez 2 à 4 heures ou jusqu’à ce que l’huile soit sèche.

  6. Frottez vivement la ligne entre vos mains (polissez-la) pendant que vous la tirez du sac B vers le sac A.

  7. Répétez les étapes 4 à 6 ci-dessus jusqu’à ce qu’une couche brillante se soit formée sur la ligne. Ne vous attendez pas à ce que la ligne soit parfaitement lisse, si la tresse est du type lâche, il peut ne pas être possible d’obtenir une finition lisse.

  8. Vous souhaiterez peut-être supprimer les points rugueux de la finition. Cela peut être fait en tirant la ligne à travers une laine d’acier 0000 maintenue avec une légère pression dans votre main gauche. Une méthode plus sûre consiste à utiliser un tampon en cuir et du talc. Habituellement, je laisse simplement l’action du moulage porter la ligne lisse des bosses de vernis.

Prendre soin d’une ligne de soie restaurée

Les résines et les plastiques modernes qui composent le mélange huile / vernis devraient garantir que la ligne ne deviendra pas collante à l’avenir. Cependant, certaines conditions d’entretien sont encore nécessaires pour votre ligne de soie.

  1. Séchez bien la ligne après chaque utilisation. Utilisez un séchoir à fil ou enroulez-le librement sur certains journaux ou sur le siège arrière de votre voiture. Un séchoir en ligne est optimal: il est rapide,
3 Likes

Quelques images de l’opération …

3 Likes

Salut tout le monde,

J’ai une soie thebault achetée d’occasion dont l’apprêt semble en très bonne état. C’est ma 1ère soie nat et je n’ai pas encore pêché avec.

Dans cette optique je l’ai graissé selon les indications de Thebault puis laissé sécher mais celle-ci après plusieurs jours (voir semaines) est toujours collante.

J’ai lu pas mal de choses diverses et variées concernant les problèmes de soie poisseuse et j’avoue que je suis un peu paumé.

J’ai lu notamment que le problème pourrait venir d’un surplus de graisse qu’il serait possible d’enlever en plongeant pas trop longtemps la soie dans de l’eau chaude avec du vinaigre d’alcool.

Trouvé également sur un autre forum :

Pour une soie modérément poisseuse, il me semble que je l’avais résolu avec un bain d’une solution de carbonate de calcium qui n’est que de la craie

Avez vous déjà rencontré le problème et surtout avez-vous des solutions à celui-ci?

J’aimerais bien ne pas avoir à faire une longue rénovation, surtout qu’elle est quasi neuve.

Merci d’avance pour vos retours!

Bonjour,
Personnellement j’avais solutionner ce problème sur ma Phoenix en la frottant fortement avec un chiffon imprégné d’essence térébenthine, puis séchage puis ponçage avec chiffon rempli de talc , tout cela très énergiquement puis graissage à nouveau.
Elle est revenue comme neuve et très souple, c’est assez fastidieux mais ça vaut le coup. J’ai fait tout cela sous les conseils de Monsieur Brooks qui fabrique les Soies Phœnix.
Essaie ça vaut le coup .
Cordialement
PV

1 Like

Bonjour,

Super! Merci beaucoup pour cette réponse.
Je vais essayer cette méthode. En plus j’ai tout ce qu’il faut à la maison pour le faire.
:ok_hand:

Je ferai un retour pour dire comment ça s’est passé.

Faut-il laisser sécher longtemps entre les deux étapes?

J’ai procédé à la première étape en frottant bien et plusieurs fois la soie avec de l’essence de térébenthine mais pour l’instant elle est toujours aussi collante.
Était ce le cas aussi pour toi avant de passer au talc?

Oui mais normalement tu aurais du la récupérer un peu déjà tout de même, essaie avec un chiffon doux et beaucoup de talc à l’intérieur, tu tends ta soie et tu frotte non stop jusqu’à la rendre lisse , sinon essaie avec de la paille de fer la plus fine possible et idem .
Ça devrait le faire.

Je l’ai laissé sécher toute la nuit et ce matin elle me semble tout de même moins collante.

Ce qui m’inquiète un peu c’est qu’après avoir passé l’essence de térébenthine j’ai fait un essai avec l’ongle sur un bout de la soie et il m’a semblé que l’appret était complètement mou et que je pouvais atteindre l’âme sans soucis.

Avant le talc je pense que je vais faire un nouveau passage à la térébenthine tout de même et lui laisser un temps de séchage plus important.

J’ai de sérieux doutes sur le fait qu’elle soit récupérable donc je me dis qu’il n’y a rien à perdre ^^

Bonjour ,
L’essence de térébenthine abime l âme de la soie ,l’eau tiéde plus savon de Marseille est moins agressive … une huile de lin siccativée de marque Talens ( magasin beaux arts ) est très bien … pour ce qui est du talc , attention à le filtré de façon a enlever les micros cristaux , personnellement je laisse la soie immergé dedans pendant de longs mois dans une boite en carton , j’enlève l excédent et reste plus qu’à polir entre ses doigts … C’est aussi une bonne méthode d’hivernage des soies …
Ca c’est la façon Monsieur Pierre Miramont …

Petit retour sur ma tentative de récupérer ma soie poisseuse.

J’ai suivi les recommandations trouvées dans le topic sur l’entretien des soies Chambord posté par @richard. Merci à lui car le pdf est riche d’informations :

http://club.fr.refendu.free.fr/bdonnees/bd56.PDF

Si ça peut vous aider :grin:

Pour les soies poisseuses il y est recommandé de laisser tremper la soie dans de l’eau de chaux. Coup de bol j’en ai trouvé à la biocoop à côté de chez moi.
J’ai fait bain de quelques heures et après séchage la soie n’était plus poisseuse.

En revanche mon apprêt me semble vraiment fin et il a même disparu sur le 1er mètre d’un bout de la soie. J’ai sans doute frotté trop fort à la térébenthine sur cette partie alors que l’apprêt était trop fragile.

Je vais couper ce bout mais après graissage le reste de la soie à l’air pas trop mal même si l’apprêt me semble très fin, mais je n’ai pas d’autre point de comparaison donc difficile de juger.

Je vais essayer ce weekend. Le terrain décidera du reste à faire sur cette soie ^^

2 Likes