Flottaison des mouches, une recette efficace ?

Depuis des années, des débats infinis, des milliers de recettes, quel est, en conclusion, la meilleure solution pour avoir des mouches qui flottent, bien, et longtemps ?
Des recettes : il y en a pléthore, produits manufacturés: LOON, MUCILIN, et autres, huile de cul de canard, produits à paillettes, graisse à traire, recettes personnelles, et c…
Mais quelle est, finalement, après de nombreuses expériences, votre recette ? votre choix ? et à votre avis, la meilleure incontestablement ?
Une recette efficace, qui donne des mouches qui flottent BIEN, et LONGTEMPS, et qui ne repousse pas les poissons.
Ce n’est pourtant pas compliqué !

J’utilise un produit du commerce très efficace que tu as cité. Donc pas besoin d’en inventer un. Je m’en sers dans 80% des cas pour graisser mon bas de ligne.

Une mouche faite avec de bons matériaux n’a quasiment jamais besoin de graisse. Au contraire, bien souvent, j’aurai plus besoin d’un dégraissant plutôt que de graisse. De mon point de vue, les mouches en partie immergées sont plus attractives que celles qui flottent haut dans l’immense majorité des situations de pêche en surface.

Fred

5 Likes

Bonjour,

Désormais et par la tournure de l’histoire, utilisant peu de mouches flottant haut, je ne graisse quasiment plus. Si un poisson monte dans un périmètre où mon imitation dérive et que je ne peux la voir, je ferre. Cela si l’émergence n’est pas massive.
Je pêche aussi moins les eaux chahutées qu’autrefois.

Bonne journée

1 Like

Perso, je suis attentif a avoir des mouches qui se sèche vite et qui peche longtemps ce qui permet de gagner du temps lors des périodes où l’activité des truites est réduite. Quand on a 30 minutes de MB a midi, ou 30 minutes de sedges au coup du soir, faut pas perdre de temps. Pour ça, le mucilin évite aux mouches de trop se gorger d’eau, avec les CDC c’est flagrant. Pareil lorsque la pluie est de la partie. Beaucoup moins avec les mouches en chevreuil…
Apres les histoires de niveau de flotaison, plus ca va, plus j’ai des doutes sur l’idée que les mouches noyée dans la pélicules sont plus prenantes, trop d’expérience contradictoire, a voir au cas par cas je pense et surtout y croire dans sa tête…

A+
J

3 Likes

Comme il c’est dit plus haut, veille à la bonne qualité de tes matériaux et/ou montage, ça y fait beaucoup.

Si tu pêche beaucoup de forts courant, alors fournis plus tes imitations. Sinon, j’utilise qques fois de la graisse CDC mais quand ça à décider de couler c’est foutu, il faut changer de mouche. Une bonne option, sont effectivement les poils creux type cervidés avec un petit retour en foam (type baloon caddis). là ça ne coule plus

1 Like

J’utilise un produit en ce moment qui est ultra chimique et j’en suis fort déçu, à la base je pensais acheté de la graisse de canard naturelle.
Je ne graisse pas mes mouches sauf certaines pour les zones de radier ou lorsque que je veux que les mouches remonte vers la surface.

Sinon j’utilise comme les copains des modèles adaptés.

Sur le fond je trouve que nous amoureux de la nature, nous sommes quand même un peu ambivalent a polluer la flotte avec nos produits chimique, pour faire flotter des mouches et remettre les poissons dans l’eau. Donc j’évite au max ces produits non naturel.

Peut être qu’une boite de graisse de canard issu d’un confit pourrait faire l’affaire :wink:

Perso c’est graisse à traire, j’me dit que ça doit pas être trop polluant, ça colle un peu mais en séchant après avec un mouchoir en papier ça le fait .
je m’en sert aussi pour la soie quand elle commence a couler…

1 Like

Tout à fait d’accord en ce qui concerne l’ambivalence de notre ligne de conduite se voulant respectueuse de la rivière et des ses habitants en même temps que nous utilisons des produits plus que douteux.

En revanche, je ne comprends pas ce que tu as dit au début. Tu pensais acheter de la graisse naturelle mais en fait il s’agissait d’un produit très chimique ? Je ne comprends pas bien, n’y a t il pas étiquetage mensongé ? Et veux tu bien donner la marque ?

Après tout ce n’est pas de la diffamation si c’est confirmé et cela éviterait à d’autres de faire la même erreur.

Pour ma part j’utilise seulement de temps en temps de l’huile de Cdc Petitjean, quand le courant est un peu fort, et je graisse toujours seulement le haut de l’aile, très légèrement, permettant à la mouche de s’immerger sans disparaitre.

Avant j’utilisais l’aquel gel de chez Loon qui me donnait entière satisfaction, et qui, comme le Petitjean, se consomme très très très doucement, si on prend bien soin d’en étaler une micro goutte entre ses doigts puis de l’appliquer ensuite sur la mouche. Un petit flacon dure ainsi plusieurs années. De plus, il me semble que ce produit, comme tous les produits Loon, est respectueux de l’environnement, à vérifier cependant.

Cordialement

Florent

1 Like

Il faut que je regarde ce qu’il y a sur mon flacon de l’époque c’est le produit ci-dessous :

j’avais pris ce produit pour de l’huile de canard comme la jmc ou la petit jean qui en sont bien.

la prochaine commande je vais tester celui-ci

2 Likes

Merci Jean Yves, en effet je comprends mieux =)

3 X rien de Loon Aquel quand y’a trop de turbulences sur la rivière ou pour mieux faire flotter les Pompons ou Tabanas

2 Likes

Tu me donnes une idée, je vais essayer. Mais pour cela, je vais être obligé de me dévouer pour déguster du confit de canard.:fork_and_knife: Je vais me forcer car dans les Landes, il y a du confit de porc que j’adore et préfère !
Mais bon, qu’est ce que je ne ferai pas pour la pêche !

2 Likes

Salut

Pour moi l étape numero un d un bon séchage (surtout Apres un fish) c est de noyer la mouche dans l eau et bien la rincer pour qu elle soit bien propre! Ensuite un coup d élastique puis pince Amadou pendant quelques secondes et généralement Ca flotte comme un bouchon!!!

La clé: les bons matériaux de montage avec des hameçons light sur les montages peu fournis et des plumes et poils de qualité. D ailleurs j ai lu plusieurs fois que seul lespoils de cervidés prélevé sur des animaux abattus en hiver sont creux, qu en est il???

Un bon plan pour faire flotter les éphémères: faire le corps en utilisant de la manne d orignal (élan) comme un quill!

Ça fonctionne très bien et Ca fair des tres beaux corps!

3 Likes

Et c’est quoi de la manne d’orignal ?

Salut

Pardon j ai utilisé le mot anglais (mane) et le correcteur a fait le reste… il s agit de la crinière de l orignal, donc les poils sur le dessus du cou!

A+

j’ai ça moi Jean-Yves,une petite boite de graisse naturele,mais jamais osé barbouillé mes mouches avec ,a tort peut etre?

Ça à déjà été évoqué, le meilleure solution d’avoir des mouches qui flottent bien et longtemps réside dans le montage qui doit être un mariage parfait entre la technique, le choix des matériaux, des hameçons.
Je vois souvent des mouches sèches qui ne remplissent pas les conditions de Bonne flottabilité … hameçon trop fort de fer, matériaux hydrophiles, hackle de mauvaise qualité, corps trop gros, tête et noeud final trop importants,etc.
La saison des montages approche et c’est le moment d’y réfléchir.
Bons montages à tous.

Et juste avant des billes déssicantes :sunglasses:slight_smile:Et je suis d’accord avec leur test même si l’Aquel est 2ème cela reste un très bon produit.
A se demander si certains dubbing dits “insubmersibles” n’en seraient pas enduits LOL

Oui pour les poils creux, le CDC, après comme cela a été dit, bien rincer la mouche poissée ( au sens étymologique du terme) puis la sécher dans un bon bout de sopalin moins classe que l’amadou mais pratique.
Si c’est le déluge, un peu de loon, mais je n’aime pas ça…
Deux faux lancer appuyés terminent aussi de bien sécher la mouche.

1 Like

Apres en avoir testé plusieurs ( graisse de CDC, mucilin, poudre, amadou …) je préfère sécher la mouche avec un élastique accroché au gilet. Astuce que j’avais découvert sur le forum.

1 Like