Gobage or not gobage?

ça remet en question notre passion, va falloir poser les terrestres sur les branches :laughing:

2 Likes

Bonjour,
Ce qui est fascinant, c’est qu’ils sont capables de s’affranchir de l’interface air/eau pour viser et toucher leur cible, un peu comme le fait un martin pêcheur ou encore une truite bondissant hors de l’eau pour saisir au vol un insecte !
La nature est belle pour qui sait l’observer :heart_eyes:

Je ne suis pas du tout sûr qu’elles les attrapent à chaque coup ! et même pas du tout…(par expérience). mais c’est impressionnant déjà qu’elles les ciblent !!!

Celle là elle est incroyable :

4 Likes

Salut,
j’étudie un tout petit étang tourbeux de montagne où s’est installée une population de rotengle. Le site est limitant pour cette espèce qui est plus adaptée aux eaux lentes des étangs de basse altitude.
l’étang est couvert de nénuphars et de trèfles d’eau.
On essaie d’étudier l’impact des rotengles et aussi de limiter la population.
J’y passe de nombreuses heures à étudier les libellules, à regarder le comportement des poissons.
J’ai pu observé très régulièrement des rotengles sauter sur les nénuphars pour essayer de capturer les proies posées dessus ou même des rotengles tapant par dessous pour faire tomber des insectes à l’eau.
Ce qui est certain c’est que le moindre insectes qui tombe à l’eau ne reste pas longtemps vivant.

a +

6 Likes