Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Islande: Quand on y goûte une fois

Bonjour à tous,
J’aimerais vous faire part du merveilleux voyage que j’ai pu faire l’été dernier.
Après un voyage prévu fin Mai en Bavière mais annulé du fait de la Covid, j’ai eu l’opportunité d’aller en Islande du 18 août au 2 septembre où j’ai pu pratiquer notre passion commune la PALM!

Au vu des incertitudes dues à la Covid et des restrictions imposées pour voyager, j’ai longtemps hésité. Un voyage de pêche en Islande coûte relativement cher surtout si on voyage seul. Malgré les réductions proposés sur les locations de voiture et les hébergements du fait d’une chute du tourisme (20000 touristes en Août au lieu du million habituel !) , cela restait relativement cher.
Un ami non pêcheur m’a proposé de m’accompagner pour faire un voyage mixte tourisme et pêche, ce qui m’a permis de visiter l’Islande et de pouvoir pêcher quelques jours, ce qui n’est pas une mauvaise formule car l’Islande est vraiment un pays magnifique.
En fait, je n’ai pêché que 4 jours par rapport aux 8/9 jours initialement prévus. La différence venant du fait que je voulais pêcher quelques jours dans les « highland » et que la société qui devait me fournir le permis pour la zone n’a pas pu ou voulu me le fournir sans prendre de guide.
J’ai réservé 3 jours sur des parcours truites dans le Nord et le Nord-est du pays dont le premier jour avec un guide pour profiter de ses conseils. Bien m’en a pris !
En effet la rivière et les conditions météo étaient vraiment déconcertantes pour moi. Je pense que j’aurais perdu énormément de temps à chercher les accès à la rivière et à trouver les bons spots. J’ai pêché un parcours mixte (saumon/truite) sur la Laxa ( Laxa in adaldalur) qui était bien en aval des parcours « truites » les plus fameux (et aussi les plus chers !) de la Laxa.
Ce jour-là, il faisait 3°c et un vent qui m’aurait fait rebrousser chemin en France ! Après une demi-heure de lancers catastrophiques avec ma canne de 9’ soie de 5 (en sèche ou nymphe), je suis passé au streamer avec ma canne de 9’ soie de 8 qui était beaucoup plus adaptée pour le temps et la rivière.
La Laxa sur ce parcours est large de 80 à 150 m avec de gros débits. Suite à la pluie de la veille, l’eau habituellement claire était légèrement teintée et ne permettait pas de voir le fond. Le guide m’a fait pêcher dans un courant en plein milieu de la rivière que nous avons atteint péniblement en 20 minutes après avoir fait un large détour. Le fond était plutôt sablonneux mais parsemé de grosses pierres volcaniques invisibles ce qui avec le débit de la rivière est très casse-gueule !
Tout seul, je ne m’y serais pas risqué. Je serais resté sur la berge et j’aurais fait probablement capot comme un autre pécheur que nous avons croisé.
Au lieu de cela, j’ai eu une de mes journées de pêches les plus exaltantes avec la prise de 9 truites dont 6 entre 52 et 56 cm ! De plus j’en ai perdu 4 dont une (ou un saumon ?) qui m’a cassé le 24/100 sur le premier rush ! Les truites sont magnifiques, puissantes et vous gratifient d’une défense exceptionnelle avec plusieurs rushs et sauts ! Elles ont toutes étaient prises au streamer (avec le même, assez grand et plombé, voir photo) J’ai essayé en sèche et en nymphe mais sans succès. Mon guide m’a confirmé que la pêche au streamer était souvent la plus efficace mais qu’il était possible selon les conditions de prendre des poissons qu’en sèche ou qu’en nymphe.
J’ai pêché ensuite une journée et demi sans guide « la Lonsa » une petite rivière dans la péninsule de Langanese.
la rivière manquait d’eau. J’ai pêché l’amont de la rivière où les plus « grosses » se tiennent d’après le fermier propriétaire du terrain. J’en ai pris 2 de tailles correctes (en nymphe). Les autres ( une vingtaine prises en sèche) ne dépassaient pas la longueur d’une main ! Sinon j‘ai tenu pendant quelques secondes le seul omble chevalier d’environ 40 cm de mon séjour. Après avoir connu la première journée, c’était un peu décevant.
J’espérais pouvoir pêcher 3 jours dans les « highland » ensuite mais cela n’a pas été possible.

J’ai pourtant pu réserver la veille de mon retour deux parcours « saumon » , le matin dans l’Ellidaar une rivière proche de Reykjavik et l’après-midi dans la Leirvogsa et je me suis fait accompagner d’un guide.
La société qui gère les droits de pêche pour l’Ellidaar limite le nombre de cannes à 6 par jour. Les zones sont tirées au sort mais on doit changer de zones toutes les 90 minutes pour partager les chances. Les pools sont très nombreux.
Il avait plu les jours précédents mais les eaux même si elles ne permettaient pas de voir le fond, restaient peu chargées : Les conditions idéales pour la pêche au saumon ! Le premier pool visité était occupé par de nombreux saumons qui par leurs sauts ou leurs nageoires dorsales me montraient leur présence. Après une demi-heure de ratissage systématique du pool avec un tube fly que m’avait procuré le guide, celui-ci me proposa de mettre une mouche minuscule (voir photo) . Après le 3ième lancer , bingo ! Je piquais mon premier saumon !
Quelle sensation, quel plaisir ! Ce fût une succession de sauts, de départs pendant 20 minutes avant que mon guide mette à l’épuisette un magnifique saumon mâle de 67 cm, remis à l’eau immédiatement après photo !
J’ai par la suite loupé 2 autres poissons à la touche. D’après mon guide, c’était dû à un ferrage trop rapide (vieux réflexe d’un pêcheur en sèche !).
L’après-midi après la pose obligatoire de 2 heures, nous rejoignîmes La Leirvogsa, rivière similaire en taille à la première (10/ 15 mètres de large ) dans un cadre magnifique. La rivière est proposée avec seulement 2 cannes, ce qui fait que vous avez des km de rivière pour vous tout seul et aussi statistiquement des chances importantes d’attraper un saumon. C’est l’argument utilisé pour faire passer le coût du permis !
Je dois reconnaitre qu’il y a du vrai puisque j’y ai pris mon deuxième saumon de la journée, un superbe mâle de 74 cm qui m’a gratifié d’une superbe bagarre avec pas moins de 6 chandelles et le double de rushes ! Certes il y a beaucoup plus gros en Islande (et ailleurs) mais cela restera inoubliable pour moi !
J’ai en plus tenu 3 autres poissons pendant quelques secondes et pris (du fait de la toute petite mouche utilisée) une vingtaine de petites truites et des tacons de la taille d’une main ! Mon guide m’a raconté que souvent il arrivait de prendre des truites de 5/6 livres voire plus en pêchant au saumon.
Bref , je ne me suis pas ennuyé alors qu’il m’est arrivé de tenter ma chance au saumon en Irlande et d’avoir lancé des centaines de fois pendant toute une journée sans avoir eu la moindre touche et sans avoir vu un seul poisson!

A défaut d’avoir attrapé la Covid , j’ai bien attrapé le virus de l’Islande et je ne rêve que d’y retourner mais cette fois pour un véritable séjour intensif de pêche même si l’Islande est un merveilleux pays à découvrir, ce que je vous recommande chaleureusement de faire !

22 J'aime

Deux mots me viennent à l’esprit à la fin de ce beau récit, bravo et merci !

Merci pour le reportage, cela fait bien envie en ces temps de confinement :blush:

Superbe ! le permis pour une journée sur la rivière à saumons revient à combien ?

Merci pour le retour très sympa​:blush: , effectivement les truites islandaises sont d’une combativité incroyable !! je n’ai jamais vue ca ailleurs !! même sur la Dordogne où elles sont assez combatives, aucune comparaison n’est possible en Islande 25 centième en rivière c’est le mini . J’espère pouvoir y aller cette année :blush::pray:. @jeanc94

Bonjour,
Ce n’est pas donné du tout! C’est pour cela que je n’ai pu prendre qu’une journée. J’ai payé 290€ le matin pour 6 heures sur l’Ellidaar et 410 € pour 6 h sur la Leirvogsa. Cela fait cher la journée mais c’est un bon souvenir! J’avais trouvé une petite rivière à saumon à 400€ per jour (obligation de rester 3 jours dans le lodge et pension complète , permis pour 1380€ ). Normalement il fallait réserver à 4 pour avoir ce prix mais ils m’avaient accepté tout seul car le lodge n’était pas occupé jusqu’à ce qu’un groupe de 4 arrive mi-août et j’ai ainsi perdu ma réservation!
En gros tu comptes suivant la saison de 400 à 800€ par jour(!) (un peu moins cher en septembre) pour les rivière les plus connues. Mon guide m’a dit qu’il y avait certains Lodge de luxe à 4000€ par jour (!) en pension complète. Ceux qui vont là ont vraiment les moyens. Les sociétés qui réservent les droits de pêche en exclusivité en font un véritable business!

Le mieux , c’est de partager une canne avec un copain. Tu pêches à tour de rôle et tu partages le permis. Tout seul , cela fait des sacrées journées de 7 h le matin à 13h et de 15 à 21h!

ok merci de tes précisions.

Ça pique a tous les niveaux l Islande :scream:

Superbe! merci pour cette saga !

Merci pour le retour.
La pêche en lac est vraiment moins cher, pas de saumon mais il y a aussi moyen de faire de la très belle truite également au streamer. Effectivement pêche en 9 pieds soie de 8, 25% et si gros sujet repéré 27 ou 28% pour la pointe car sinon c’est la branlée…

1 J'aime

L’islande ! Très beau pays et un merveilleux endroit pour pêcher… Merci pour ce beau récit qui nous fais un peu rêver en ces temps compliqués.

Bonjour , Oui effectivement l’Islande est chère.
J’ai réduit un peu la facture du fait de la situation avec la Covid:
Vol en août à prix raisonnable 330€ AR avec bagages, Hôtels et B&b disponibles au jour le jour avec prix réduit (de 45 à 100€ pour une chambre double ) D’habitude c’est presque le double!.
Réduction sur le prix du guide 350€ au lieu de 400€, Voiture de location -15%.
Pour limiter les frais , il faut prendre la carte Veidikortid à environ 75€ qui te permet de pêcher dans plus de 30 lacs répartis tout autour du pays. Mais il faut aimer pêcher dans les lacs! A l’intérieur dans les Highland, tu peux avoir des cartes de pêche à 35 € environ. cela te donne le droit de pêcher dans des lacs et les rivières attenantes. Pour dormir c’est soit la tente avec un gros duvet ( J’ai eu 3°C au petit matin!, soit il faut réserver un abri de randonnée (environ 25/30 € par personne). A savoir, il est normalement interdit de dormir dans sa voiture.
En rivière, les parcours truites sont à environ 90/100€ jusqu’à 400€ pour les parcours les plus connus et même 700€ pour la zone ION réputée pour ses très grosses truites dans un très grand lac près de Reykjavik!
Si tu prends la carte Veidikortid et ta tente , tu peux pêcher en Islande à un prix raisonnable mais c’est assez spartiate! Il faut être jeune pour ça!
En tout cas ça vaut le coup!

5 J'aime

Bravo Jean 94 pour ce retour de voyage.Je me suis rendu moi-même à deux reprises en Islande en pêcheur individuel.
J’envisage pour cette année (ao^t septembre ) ou l’année prochaine d’y retourner . seriez-vous disposé à ce que nous en parlions en échangeant nos expériences .Je n’y ai pêché que les truites (j’ai cassé un 25/100 ème sur un rush )sur la Laxa , mais je suis aussi saumonnier (je pars en Norvège ne juillet sous autorisation liée au covid ) . La suggestion de la canne partagée selon les circonstances pourrait être étudiée
cordialement A bientôt