Je me voyais déjà ...au bord de l'allier...!

Bon, depuis le 15 mai je regarde la météo et je n’arrive pas à trouver un créneau de 2 semaines sans pluie, encore quelques goutes ça passerai, mais l’eau monte!!!

Je comptais faire un voyage de pêche à la mouche en vélo de 2 ou 3 semaines, en prenant le train et descendre l’allier, faire quelques ruisseaux en passant, m’arrêter sur l’allagnon, et quelques couze en passant et finir sur la sioule mais là le problème c’est qu’on est à la fin du mois bientôt et toujours des niveaux d’eau haut et de la pluie annoncée jusqu’au 3 juin au moins.

Pour ma zone de pêche je pensais entre langeac au plus haut sur l’allier et la sioule plutot vers le bas de la rivière en fin de parcours.

Si quelqu’un est du coin ou a déjà pêché ces rivières en juin comment va être la pêche???est ce que j’abandonne car il n’y aura que le coup du soir à faire?

Pour les niveaux d’eau vers quelles valeurs vous croyez que je peu pêcher en surveillant les station de st pourçaint, vic le comtes et lemptdes sur alagnon, j’ai beaucoup lu sur des blogs mais là les débits sont très loins des valeurs annoncées donc si vous avez des avis, ça m’aidera à me décider.

Je voudrais pas passer pour un gratteur mais transformer un voyage de pêche à la mouche, même si je dois pêcher en noyées en pêche à la cuillère ou aux poissons nageurs parce qu’il y a vraiment trop d’eau ou que c’est trop teinté ça me dis un peu moins.

Merci d’avance de votre aide, je vous revaudrai ça en belles histoires de pêche avec quelques photos promis…

On est à la saison où les poissons sont le plus enclin à gober. Même avec des eaux un peu tendus, s’il y a des insectes, il faut bien qu’ils mangent. Et il peut donc y avoir des ronds.

Lorsque l’eau est haute, cela marque les postes et concentre les poissons. La lecture de l’eau et la recherche des poissons est facilitée.

Après, il ne faut pas non plus que ça soit impechable.

Fred

Les gobages sont rares sur l Allier et l Alagnon , les debits sont haut oui , je suis pas un expert de l Allier mais je n’y vais pas a plus de 10m3
à langeac et l Alagnon commence à pécher a lempde a partir de 8m3 . La sioule sur le bas est basse .

Roncasse

Après, si on ne casse pas les codes, si on n’y va qu’aux débits optimaux à la bonne période, c’est sûr on voit des ronds mais est-ce dans ces conditions qu’on va le plus progresser?

Sur la Dordogne, au début, on pêchait comme tout le monde, quand les eaux sont basses. OK, on s’amuse, on touche de temps en temps un beau poisson, on voit des ronds.

Mais en sortant des sentiers battus, en diversifiant les pêches pratiquées, (noyée, streamer, nymphe), et pratiquant avec des débits élevés à très élevés, on a découvert une autre rivière, on a pris des poissons qu’on n’aurait jamais pris autrement. Et surtout, on a beaucoup progressé d’un point de vue technique (approche de la rivière, localisation des poissons, polyvalence…).

Qu’elle soit haute ou basse, la vérité est au bord de l’eau.

Fred

4 Likes

Pour l’avoir expérimenté ce WE dans l’Aveyron, je te rejoins parfaitement. Nous avons vu des jolis poissons postés dans la reserve la veille, et à la suite d’un orage le soir, il n’y était plus le lendemain…Pecher par des niveaux variés apprend vraiment la peche, et l’adaptabilité dont doit faire preuve le pecheur.

Oui je suis d’accord qu’il faut allé péché un maximum pour progresser et dans n’importe quelle condition mais la on parle d’un passionné qui ne regarde ni le coût ni le fais de prendre ou ne pas prendre , tous pêcheurs a vécu un jour de folie ou pourtant l’équation semblait pas bonne également .

Mais me but lors de sortie éloigné de chez soit c’est d’essayer de ce faire plaisir au débit les plus profitable pour déjà être aller sur les deux rivières concernés plus haut j’ai passé des journées a me gratter la tête bien-sûr a trouvé quelque solutions mais encore assez efficaces a mon goût.
Du coup pour une sortie éloigné l Allier a Langeac le top c’est 5m3 pour pécher en nymphes jusqu’à 10 sa passe mais y a de l’eau .

L alagnon pareils je dirais le top a 4m3 a lempde et jusqu’à 8 ou 9 , après la population est plus élevé donc se seras toujours plus simple , apres pour les gobages même basse ils sont très rares sauf des journées d’exception ou la rivières ce transforme.
La sioule après les coup du soir sont top a cette époque.

C’est mon opinion personnel je ne remet rien en cause c’est sur que LA TRUITE peut se faire a tous moments .

Ronc

Merci roncasse, les débits que tu évoques c’est ce que j’ai lu mais au double quasi de tes valeurs et déjà c’est très loin de ce qu’il y a en ce moment…
Merci pour l’idée: un coup de streamer, j’y avait pensé, mais en haute loire sur la partie amont de l’allier c’est interdit de pêcher en mode dandine (streamer, vairon…)

Donc d’après vous pas du tout optimistes sur les gobages, ça sera en nymphe ou alors en noyée que ça va se passer!

De toutes façon pour le moment j’attends de voir des débits qui redeviennent stable au plus bas comme dans les 30 derniers jours même si c’est pas des débits d’étiage déjà j’ai lu quelques prises par ci par là et je part dés qu’il y a une semaine complète annoncée sans pluie après on verra je fais du camping et rester sous la tente plusieurs jours c’est pas le genre de vacances cyclotourisme révées!

J’espère juste qu’il restera quelques grandes éphémères pour voir un peu d’éclosion quand même…

1 Like