Le coup de la chenille

https://www.gobages.com/news/coup-de-chenille

14 Likes

joli récit, merci.
la pêche à la mouche est compliquée. il faut vraiment être attentif à tout et même comme ça, pas sûr qu’on y arrive.

Jolie sortie
Ca fait bien plaisir de voir ces gros ombres plus régulièrement dehors en tout cas.
Mais plus que 10 jours :disappointed_relieved:
Le smartphone au saut du lit ca m’arrive souvent ,mais le reve des éclusées qui ruinent la future sortie ,ca c’est bon quand meme :joy:
jean-luc

10 jours pour pêcher l’ombre??

Ben oui
Sur la Dordogne le 19 ,la pêche de l ombre se termine

ah oui je viens d’aller voir sur le site de la fédé 19. L’ombre en Correze ferme le 19 novembre alors que dans le département de la Dordogne c’est ouvert jusqu’au 31 décembre.
Même dans le lot ça ferme le 19 :roll_eyes:

Oui je parlais des départements du Lot et de la Corrèze effectivement

tu peux peut être me dire pourquoi l’ombre ferme si tôt dans ces deux départements?

Merci les gars pour vos commentaires.

La pêche à la mouche est technique, logique mais pas si compliquée que ça. Avec de la réflexion, on arrive à résoudre quasiment tous les problèmes du moment où ça gobe.

Si bien qu’à la fin, le facteur limitant n’est pas le pêcheur mais cela devient les conditions de pêche.

Et en parlant de ça, on risque vite de se heurter à une limite ; celle des débits. Quand on regarde les courbes de ces derniers jours, on voit que d’éclusées en éclusées, ça monte à des valeurs qui vont rendre la pêche de l’ombre en sèche très compliquée.

Ça peut certes baisser très vite mais il va falloir de plus en plus viser juste pour attraper des fenêtres favorables.

Fred

je n’ai pas encore assez de recul sur la PALM pour avoir encore une bonne logique, avec le temps ça devrait venir. Ah oui effectivement ça commence a bien lâcher au niveau des barrages.

Le coup de la chenille ! Avec ça ? Encore en cette saison ?


( Il y a d’autres couleurs, jaune clair, vert, et orange. Pour l’ardillon, je les écrase à la pince, et en la faisant tourner en fin d’écrasement, avant de ranger les mouches dans leur boite )

Lol, non, la chenille, c’est ma traduction française pour désigner un palmer (mouche faite sur l’intégralité de la hampe d’enroulements de plumes de coq).
Les ombres sont réputés pour être compliqués à prendre avec des mouches en coq et plus coq que les palmers, il n’y a pas. C’est pourquoi le cul de canard est si répandu pour dresser les mouches à ombres.

Donc, quand la pêche avec des mouches en cdc qui matchent avec l’éclosion ne présente que peu d’intérêt car la prise du poisson est systématique, je m’amuse à défier les grandes théories de la pêche à la mouche en leur faisant manger du pur coq (on s’amuse comme on peut).

C’est moins simple car mécaniquement :

  • les barbules de la plume tournée sont assez rigides et volumineuses ce qui s’oppose à la pénétration de la mouche dans la (petite ?) bouche des ombres.
  • pour les mêmes raisons, la pointe de l’hameçon noyée dans les pointes des plumes rentre mal dans les mâchoires du poisson.

Mais en choisissant bien son palmer, le bon angle et en étant attentif au ferrage, on y arrive. Comme quoi, les on dit…

Je te recommande cet exercice lorsque tu pêcheras l’ombre. C’est très rafraîchissant. :joy:

Fred

1 Like

Dis-moi Fred, pourrais-tu me faire le coup de la chenille demain devant la caméra…?? :wink:
Matt

Ben si ça sort (mais il faut pas qu’il y ait de chat noir dans les coins :face_with_raised_eyebrow:) et que l’occasion se présente pourquoi pas? Mais ils annoncent un vent de cornecul demain.

Par contre, les pépères de plus de 40, ils ne sortent pas tout le temps. Malgré l’abondance des mouches, ils sont restés très calme pendant la grosse dérive pour ne sortir qu’à la fin.

Ils doivent se gaver de nymphes sous l’eau pendant l’émergence. Ils sont quand même fins à faire.

Fred

En Suède, à la fin de l’été, les pêcheurs ont tendance à faire le coup de la chenille toute la journée, lors des abondantes éclosions de petits Nemouridae, avec la Grayling Steel Blue :slight_smile:
Grayling Steelblue

Expérimenté cet année sur la Giman (news à venir), ce mini palmer était aussi prenant que d’autres modèles.

3 Likes

Ce modèle est en effet très bien étudié. L’hameçon est bien dimensionné, les hackles sont aérés, la pointe de l’hameçon n’est pas noyée dans les barbules.

Un bon modèle à n’en pas douter. Il faut juste penser à l’utiliser au bon moment. :wink:

Il faut tordre le coup à ces idées reçues sur l’ombre (prend mal le coq, l’ombre est un poisson fantasque). Grâce au drône utilisé pour le prochain film de Matt, on a pu filmer depuis le ciel les réactions des poissons depuis le début de la montée au ferrage en passant par de nombreux ratés. On a compris pourquoi de nombreuses dérives pourtant parfaites ne déclenchent pas le poisson.

Fred

5 Likes

j’ai hâte de voir le nouveau film. C’est une bonne idée d’utiliser un drône pour voir comment les poissons réagissent.

1 Like

tu nous mets l’eau à la bouche sur ce prochain opus !!

Le drone est surtout utilisé pour faire de superbes prises de vues. Secondairement, comme on voit les poissons, on peut vraiment tout analyser.

Mais je n’en dirai pas plus même sous la torture, devoir de réserve oblige. :rofl:

Fred

Dommage mais j’en ai déjà l’eau à la bouche. la sortie est prévu pour quand?. A la Place du drône j’aurai bien vu Mathias accroché à une tyrolienne au dessus de l’eau pour faire les prises de vue :joy::joy: