Les rivières oubliées

https://www.gobages.com/news/les-rivieres-oubliees

14 Likes

Merci pour les news de ces rivières… Que je n’ai pas oubliées.:wink:
Il y a 20 ans je les pratiquais assidûment, il restait qq belles truites…
A+

1 Like

Les rivières oubliées, ou un vieux canal abandonné… quand il reste encore de l’eau, sont les plus sympas. Des poissons blancs principalement, mais il y a des milliers de pêcheurs qui n’ont pas de rivières à salmonidés à leur porte, et qui s’en portent très bien. Dans ma jeunesse, je n’ai connue les truites que sur l’étal du poissonnier, et encore, rarement. Quel plaisir , le soir, de prendre à la mouche, des gardons, chevesnes, rotengles, ablettes, avec parfois la surprise d’une perche ou d’un rare black-bass égaré. Ceci, dans un coin perdu, loin de la civilisation avec son cortège de pollutions, de bruits, d’abrutis…
Plus je vieillis, plus c’est ce que je recherche. Être seul au milieu de la nature. Voir une petite couleuvre traverser le cour d’eau, jouer de jeunes loutres sur la rive opposée, passer un ragondin qui retourne au terrier, voleter les martins-pêcheurs comme hier soir.
Prendre du poisson ? Il y a bien longtemps que je ne ramène pas de friture pour le soir, c’était un autre temps, un autre siècle. Alors, même si je ne prends qu’un seul petit chevesne, vite remis à l’eau, j’ai “la main qui sent le poisson”, cela suffit à mon bonheur. Et je rentre heureux. Aujourd’hui, je suis allé à la pêche sur ma petite rivière perdue
Je ressens que je suis un privilégié, j’ai la chance d’avoir vécu à une belle époque révolue, et j’ai bien peur que celle ci ne me survive pas longtemps, hélas.

9 Likes

Bien dit Charles16 tout-à-fait d’accord …