Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Leurres et streamers poisson: suspicieux?

Salut
Dites moi est ce que les poissons deviennent suspicieux face aux streamers quand ils sont harcelés par les leurres, y a t il une relation ?
Norman.

Ma demande etait mal rédigée :grinning:, j ai corrigé et ma demande s adresse au plus grand nombre bien sur.
Norman

Sans aucun doute à mon avis. Très compliquée la pêche au streamer sur les rivières publique en France… Les poissons voient défilés des leurres de tout type, certainement bien plus attractifs que nos streamers (je suis bluffé de la réalité de la nage de certains leurres).

La fario au streamer c’est vraiment ardu, qui plus est après des mecs qui ratissent aux leurres. Pour le broc par contre on peut en faire bouger un derrière un leurriste, les actions étant différentes (pêche bcp lente et planante au fouet)

Le coté planant du streamer est parfois un avantage sur des poissons éduqués aux leurres…mais notre point faible c’est notre grosse soie (pas discrète), si le brochet s’en fiche, la truite beaucoup moins…d’où la difficulté en rivière je pense…et peut être l’absence de vibrations…

oui et le fait que dans un courant le streamer a un volume très faible, même les modèles de type sculpin head en rabbit strip dans un courant c’est très fin, quant à ceux en marabout c’est encore plus prononcé. Sur zone relativement calme ça fait illusion, mais dans le bouillon bof je trouve.

C’est une évidence. Depuis deux ans que la pression de pêche aux leurres est très élevée sur la Dordogne, nos résultats au stream sont en chute libre alors que notre niveau technique a progressé.

On persiste encore mais déjà que c’était très dur, là ça devient infaisable.

Même pour les pêcheurs aux leurres la surpêche complique énormément la donne. Les poissons s’éduquent très vite. Et même avec la bonne technique et des leurres toujours plus performant, au bout d’un moment ça ne marche plus.

Fred

1 Like

Quand on voit que sur certains parcours surpêchés, les poissons apprennent à se méfier même des vrais insectes…

2 Likes

Bonjour

L’immense avantage du streamer sur la pêche aux leurres reste le caractère original ne figurant sur aucun catalogue des streamers dressés par nos soins. Ce qui réduit considérablement le phénomène d’accoutumance que le poisson peut ressentir face aux leurres à lancer du commerce. Aussi ne suffit-il pas de copier les grands classiques des catalogues mouche
et devons-nous au contraire faire preuve d’imagination et de créativité pour offrir au poisson un inconnu qui semble comestible et vivant. C’est en tout cas mon point de vue.
A plus

B

1 Like

Le problème n’est pas la concurrence des pêcheurs aux streamers entre eux avec accoutumance avec nos imitations mais bien la concurrence frontale entre les leurres modernes qui cumulent de très nombreux signaux d’attaque et nos streamers qui sont bien pauvres…

Quand un poisson est éduqué aux leurres, tu peux lui passer n’importe quel streamer même s’ils ne l’ont jamais vu, ça restera très compliqué.

Fred

Merci, vos observations correspondent bien a l idee que je me faisait du sujet
Je vais continuer avec mes mouches noyees qui me permettent elles aussi une large prospection en ces temps agité. Bientot je vais voir si les bars bretons veulent des streamers ou des leurres, quand aux truites ont sera en pleine periode de la mouche de mai.merci pour vos reponses .

Je n’ai pas la prétention d’apporter solution au phénomène d’accoutumance des poissons aux leurres, mais seulement un peu d’eau au moulin d’un problème qui n’en est pas vraiment un. En tout cas, mon expérience sur les poissons tropicaux souvent très habitués aux leurres du commerce plaide largement en faveur de nos montages de streamers personnels qui bien souvent font la différence sur des poissons très sollicités aux leurres à lancer. Or un carnassier reste un carnassier, quelles que soient les latitudes sous lesquelles il vit.

A plus

B

Quand tu reviens en France, je t’invite à venir faire la démonstration de tes propos sur les truites sauvages de la Dordogne.

Sur les brochets, je partiellement d’accord avec toi, mais sur les truites c’est flagrant.

Fred

Mais, Je suis en France… dans les Pyrénées plus précisément où j’obtiens quelques bons résultats en me conformant à mes expériences et observations sous d’autres latitudes. Je n’ai certes pas la science infuse et je ne me prends pas pour un gourou. Je m’exprime que mon point de vue. C’est tout. Et cela me donne quelques satisfactions.

A plus

B

5 Likes

Le streamer marche aussi très bien en petit ruisseau, en dandinant sous la canne un streamer leste près des caches. Dans les tout petits ruisseaux, c’est très efficace.

1 Like

Dandiner un streamer lesté sous la canne en petit ruisseau ?!? So boring… :unamused:

Je ne doute pas que ça « fonctionne » pour choper une truite. Mais, à ce compte là, presque autant se remettre au vairon casqué :smiley:

Je trouve tellement agréable la dynamique d’une canne à mouche et de la soie… que ce type de pratique, disons « sous l’eau et juste à la verticale du scion », je crois que je n’y avais même pas pensé à la mouche :thinking:… c’est vraiment agréable comme pêche ?

1 Like

J’aime aussi lancer mais dans un ruisseau de moins d’un mètre de large pas d’autre solution que de pêcher sous la canne. Maintenant chacun fait ce qu’il lui plaît…

ouais tout a fait sur le nokill d’une résurgence bien connue, j’ai vu des truites monter pour regarder une mouche de mai, l’examiner et la refuser…j’avais halluciné!! Je pêche également un lac pas loin de chez moi qui est ouvert aux leurres toute l’année, les black bass en seche viennent toucher ma sèche avec leur bec doucement et apres décident ou non de gober…y a 3 ans j’arrivais encore a en faire en seche…cette année que dalle. Il ont changés de comportement…juste dingue a voir.

1 Like

bonjour
je connais une réserve de pêche coller à un no kill . dans cette réserve ça gobe et nymphe tout les jours, comme quoi quand les poissons sont tranquille ils sont souvent actifs même les jours non propices à la pêche, et pourtant dans le nokill en suivant c’est du mauvais délire même avec de belles éclosions les gobages y sont rares l’activité y est très faible et pourtant la densité très bonne.on peut penser que la pression de pêche change le comportement.mouche leurre ce que l’on veut à force le poisson est vacciné

1 Like