Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Lilo: Financez des associations avec vos recherches internet.

Originally published at: https://gobages.com/communaute/lilo-financez-des-associations-avec-vos-recherches-internet

Suite à la discussion sur le financement de gobages par la publicité qui permet à chacun de contribuer sans dépenser un seul centime, j’ai pensé utile de vous présenter Lilo. Lilo c’est un moteur de recherche français, un peu différent des autres. En effet une fois connecté, chaque recherche que nous effectuons depuis notre navigateur…

2 J'aime

Sans critique sur Lilo , il faut quand même garder en tête que chaque recherche effectuée sur un moteur de recherche quel qu’il soit consomme un paquet d’énergie qu’il faut bien produire quelque part. C’est un petit geste écologique d’enregistrer « à l’ancienne » en favoris ses sites préférés plutôt que de demander chaque fois à votre moteur de recherche de retrouver le site.

Heu oui effectivement c’est ainsi qu’on utilise un moteur de recherche.

Ceci étant quitté à faire des recherches autant le faire sur un moteur qui rapporte à une association de défense de l’environnement .

Oui c’est une forme de compensation.

Cela veut il dire bernard que tous les raccourcis sont moins énergivores ? c’est ainsi que je le comprends, si tu pouvais nous mettre un lien sur ce sujet …que je puisse également développer ce geste écologique au travail .
Merci

Oui bien sûr si tu as un raccourci vers gobages plutôt que taper gobages dans un moteur de recherche tu fais des économies d’énergie.

Pour quelle raison ? En fait le raccourci est un lien direct entre ton ordinateur et gobages alors que la recherche dans Google génère une requête sur des serveurs externes et donc consomme de l’énergie pour rechercher le résultat.

Cependant des fois les raccourcis finissent par être obsolètes, et démarre moins facilement au regard de ma faible maitrise informatique …
Pour revenir au sujet principal en installant Lilo qui m’apparait présenté par « system » comme très intéressant en terme de développement durable …est ce qu’il peut remplacer mes moteurs de recherche et navigateurs de recherche j’ai du mal à différencier les 2 .Merci de vos partage… :face_with_thermometer: :thinking:
Merci.

L’explication de Jean-Yves est la bonne . J’ai un dossier sur les consos d’énergie quelque part, j’essaierai de le retrrouver et de mettre quelques chiffres . Un point à regarder pour un choix « écologique » de son moteur de recherche est la localisation des serveurs qui font tourner le moteur: c’est mieux quand ils sont installés à un endroit où de l’énergie renouvelable est disponible et encore mieux si la chaleur produite est récupérée pour du chauffage par exemple.
Sinon Firefox et Chrome sont des navigateurs et Google et Lilo des moteurs de recherche. Le navigateur c’est un peu le comptoir de ton détaillant et le moteur de recherche le magasinier qui va chercher dans le stock. On peut utiliser plusieurs moteurs différents installés dans un même navigateur en fonction de ce que l’on veut rechercher

Voilà la réponse pour Lilo:

Pour info le mix énergétique français en 2019 : quand je roulais à Toulouse avec un des premiers scooters électriques, je disais que j’avais un scooter nucléaire…
image

De mémoire un chercheur avait estimé le bilan co2 d’une recherche google à 7gr. Mais j’ai le souvenir que c’était une calcul assez batard car ça se contentait de prendre le total des emissions co2 de google divisé par le nombre de requêtes annuelle. Ce qui est totalement stupide étant donné que google passe plus de temps machine à croiser les données pour en extraire le précieux jus commercial qu’à simplement taper dans l’annuaire (beaucoup moins ennergivore).

Si vous souhaitez vraiment réduire votre empreinte carbone lié au web, arrêter de regarder du streaming et des vidéos HD sera surement plus efficace.

2 J'aime

Je dirais même plus arrêtez d’aller sur le web tout court mais ce n’est pas le chemin que prend la société.

C’est clair, mais avec 30 milliards d’appareils connectés dans le monde, c’est pas gagné, surtout lorsqu’on voit le caractère exponentiel de cette courbe … ( 75 milliards en 2025, soit X2,5 )

lorsqu’on voit le caractère exponentiel de cette courbe …

Le web est certainement une des plus grandes source d’enrichissement intellectuel de l’humanité. Mais par contre il y a du ménage à faire, c’est à dire retrouver un web décentralisé serait une belle évolution. La fibre ou la 5G pourraient le permettre.

Très moyennement d’accord avec ça. Je dirais plutôt qu’il pourrait être une des plus grandes sources d’enrichissement intellectuel, mais il ne l’est pas. L’orientation mercantile à outrance qu’il a pris, et l’usage qui en est fait maintenant est contre productif ( 80 % des pages vues au niveau mondial sont des vidéos ).

Je pense que l’enrichissement intellectuel est lié à la qualité des informations et non pas à la quantité.

Nous allons beaucoup plus nous enrichir en lisant un livre pertinent ou en échangeant avec des amis, que en passant 2 heures sur internet.

1 J'aime

80% du trafic, pas 80% des requêtes.
Une video HD (1080p) d’une minute représente combien d’article consulté sur Wikipedia ?
Aucune encyclopédie papier ne peut rivaliser avec la puissance de Wikipedia.

Etudier au MIT ou à Yale gratuitement c’est possible grâce au web. Echanger avec les plus grands scientifiques c’est possible grâce au web. Trouver la réponse à n’importe quelle question c’est possible grâce au web.
Même Einstein n’aurait pas été un aussi bon ami que google en terme de capacité à répondre à presque toutes les questions.

Il ne faut pas se focaliser sur les mauvaises utilisations du web et ne pas non plus sacrifier les liens sociaux.
Et pour parler de domaine un peu moins prestigieux, si l’on regarde rien que notre domaine, la pêche à la mouche. Aujourd’hui n’importe qui peut apprendre à pêcher et à monter ses mouches sans aucune aide extérieur.
Pareil pour la cuisine, la mécanique, la couture, … C’est presque sans limite !
Et les vidéos tutoriels sur la construction ??? N’importe qui d’un peu manuel peut devenir plaquiste en trois jours grâce à internet. Bien sûr il faut faire le trie, il y a beaucoup de déchet, mais il y a tellement de petit trésor de savoir faire, de partage de connaissance,…

4 J'aime

Mais je suis bien d’accord, et c’est tout le problème de l’immense décalage qui existe entre ces requêtes, et ce que est délivré en regard.
Car malheureusement, les premières pages fournies lors de ces requêtes ne sont pas le résultat de la pertinence, mais plutôt de ce que ça va rapporter à Google en gros sous.

Quant à apprendre à pêcher à la mouche sur internet, j’émets quand même de sérieux doutes. Je pense plutôt que la transmission du savoir de façon « physique » est irremplaçable … Je me trompe peut-être, mais quelque part, ça me réconforte.

Il est malheureusement probable qu’internet « ait la peau » du commerce classique, et j’espère qu’il n’aura pas celle des échanges entre les hommes.

C’est sûr c’est l’idéal mais c’est très dur à trouver et ceux qui savent n’ont pas toujours le temps de transmettre aux autres. Ou alors il faut payer et ça limite grandement l’accès au plus grand nombre.

On entend les vidéos c’est le mal, ce n’est que du divertissement débile… Essayez d’apprendre à utiliser un whip finish avec un livre, puis avec une vidéo sur youtube…
Bien sûr si vous connaissez un pêcheur qui aura la patience de vous l’apprendre c’est idéal.

Avoir un prof particulier pour tous les domaines que l’on aborde au cours d’une vie me semble utopique. Internet peut remplacer ce prof dans beaucoup de domaine, par contre il demande un travail personnel important. Cela rend les gens plus autonomes, indépendants, polyvalents, créatifs,…

1 J'aime

C’est sur, mais c’est justement ce travail qui n’est pas fourni, faute de temps, d’où la part très superficielle que nous captons sur internet.

Au final, je pense que nous sommes d’accord :wink:

Et oui j’en suis conscient. Mais ce sera peut-être nécessaire.