Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Manipulation des ombres

Bonjour,
Dans le dernier n° de peche mouche , il y a un article intéressant d un chercheur du CNRS qui informe que lorsqu’on manipule un ombre il faut être très precotionneux et il ne faudrait surtout pas le tenir à une seule main si on veut le remettre à l eau vivant sinon il est condamné .
Pour ma part je ne fait plus que du no kill je sais que beaucoup sont dans mon cas ,cela interroge sur la survie des poissons quand voit certaines photos ou le poisson est sorti de l eau si celui ci meurt quelques minutes après qu on le remette
Cordialement

2 J'aimes

Lentement, nous évoluons pour comprendre (et nous espérons que non seulement avec les ombres) que garder les poissons dans l’eau est la méthode préférée (y compris pour les photos). No-kill ne se limite pas à libérer le poisson et les hameçons sans ardillon, mais l’éducation prend du temps, fonctionne généralement uniquement avec des personnes motivées pour apprendre et requiert un ego restreint… :pray:

4 J'aimes

Cela fait effectivement se poser pas mal de questions. Et cela rappelle, si besoin, le décalage qu’il y a entre le fait de penser bien faire et celui de réellement bien faire.
Cela est vrai pour les ombres, pour les truites mais aussi pour tous les poissons. Au passage, il est parfois étonnant de voir le décalage de traitement entre les salmonidés et les blancs (cf photos hors de l’eau d’un gros poisson au bout d’une main, voire posé par terre).
Nous avons du chemin à faire pour améliorer nos pratiques. Et cela m’inclut certainement.
david

2 J'aimes

Effectivement cet article devrait nous rappeler qu’un poisson est fait pour vivre dans l’eau et non à l’air libre sans compter les séances photos servant à agrémenter nos égaux…
Je suis également surpris de voir passer tant de photos sur le site avec des poissons en apnée.
Même lors des canicules on y voyait de pauvres poissons en dehors de leur espace vital.
Je ne suis par contre le fait de garder un souvenir mais de grâce avec un poisson qui reste dans l’eau avec ou sans épuisette et d’éviter toute manipulation néfaste à la survie!!!

1 J'aime

Bonsoir,

Effectivement …

Perso je ne photographie que les beaux sujets, en général dans l’épuisette immergée dans peu d’eau.
Pour le décrochage de la majorité des sujets petits ou moyens, dès le poisson vu j’essaye de favoriser le décrochage en relachant le fil. Et si ça ne marche pas, je fais « à la catalane » en secoue l’hameçon.

Tous les poissons n’ont pas la même « résistance à l’air » : difficile de comparer une carpe, un barbeau, voire un chevesne avec une truite ou un ombre.

à +

P.S : Sur certains sites, je suis effaré de l’avalanche de photos de poissons à peine maillés quand il ne font pas 15 cm. En plus mal manipulés … Visiblement, le ridicule ne tue pas !

1 J'aime

Tiens, sensible à ce problème, j’avais lancé une discussion en ce sens l’année dernière : Décrocher et manipuler un ombre en douceur

Il m’est arrivé pas plus tard que jeudi dernier, et ce n’est pas la première fois, de retrouver, 30 mètres en aval d’un autre pêcheur, un ombre ventre à l’air coincé dans les algues en fin de courant, que j’ai réussi à attraper dans mon épuisette et à relâcher vivant après 10 bonnes minutes de réoxygénation, après trois tentatives vaines où le poisson finissait inévitablement par se retrouver à l’envers.
Le pêcheur plus haut croyait peut-être avoir bien agi : il avait, de fait, relâché le poisson.
Mais relâcher un poisson ne correspond pas toujours à ne pas tuer. Au contraire, relâcher à la va-vite sans s’assurer au préalable de l’état du poisson, après qui plus est un long combat qu’on n’aura pas pris la peine d’abréger et une séance photo au sec, cela correspond parfois, bien plus, à tuer tout en s’en lavant les mains.

4 J'aimes

Ouais il vaut mieux lui casser la nuque direct, il souffre pas… En France en 2019, 90% des ombres pris a la ligne finissent séché dans un panier et qui on culpabilise ? Le pecheur NK parcequ’il manipulerait mal son poisson. Nan mais sérieux ?

A+
J

C’est vrai.
Mais en même temps, si on souhaite vraiment préserver les chances de survie du poisson après sa prise, être un peu plus conscient, à travers ce type d’information, des pratiques à privilégier et de ce qu’il vaut mieux éviter ne peut pas faire de mal. Je ne le prendrais pas forcément comme une culpabilisation mais comme quelques conseils destinés à faire en sorte que nos actes soient vraiment en adéquation avec le but que nous poursuivons par le NK : préserver au mieux les chances de survie du poisson après sa capture (ce paradoxe du moucheur).

Après, bien sûr, ne nous trompons pas de cible.

1 J'aime

D’accords mais tu te bases sur quoi pour conseiller ceci ou cela ? Parceque rien que le fait de faire des photos de tes prises tu t’exposes déjà a des critiques de la part de certains « experts du NK »… La limite entre information et culpabilisation est très mince.

A+
J

1 J'aime

Je ne pense pas que cela soit pour faire culpabiliser les gens, et puis tant qu’a relacher ses prises autant le faire bien :wink:

2 J'aimes

Bonjour à tous.

Pour déjà bien manipulé un ombre, il faut jouer le jeu et le pêcher à partir de son ouverture et pas s’amuser sous pretexte de NK, avant celle-ci

2 J'aimes

Salut,

Même si je suis 100% d’accord avec toi, c’est un autre sujet :wink:

A plus,

Patrick

effectivement, tu as raison

Je suis bien d’accord avec cet article. La pêche même en NK, c’est pas un défilé de mode. Alors quand je vois tous ces pêcheurs qui font des séances photos à n’en plus finir, et vas y que je serre le poisson au risque de lui éclater les organes internes, et vas y que je lui tire sur la nageoire… Piam déjà expliquait dans les années 80 la bonne manière de décrocher un ombre sans le toucher… Et que dire des truites quand on voit les films sur you tube où le pauvre poisson est sorti de son élément de longues secondes voire minutes… Et si on faisait pareil aux pêcheurs… Qu’on les fasse passer sous l’eau pour les photographier…

5 J'aimes

90%!!!
A ben je comprends mieux où sont passés les ombres de la Dordogne…!!!

ouai en enfin ! se sont les fameux chiffres, pourcentage , camembert de notre ami John…chiffres à qui on fait dire ce que l’on veut suivant que ça arrange ou dérange… parce que avancer ce pourcentage faut être balèse pour contrôler tous les paniers, mais rien n’est impossible pour notre ami John…