Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Gobages

Nouveau site internet de l'AUPRA


#1

Bonsoir,

notre nouveau site internet est en ligne

Nous espérons qu’il vous plaira, vous trouverez toutes les infos pour venir pêcher la BRA, nos actions et beaucoup de photos.
Bon visionnage


#2

Bravo pour cette démarche . :slightly_smiling_face:


#3

Excellente initiative…


#4

On trouve toujours des étrangetés sur ce site :

Mais où sont les preuves ?

A+
J


#5

@John78 pose leur la question … :roll_eyes:


#6

Bin non, prise de position publique, question publique.

Et j’ajoute que le site d’une aappma c’est de la communication institutionnelle, j’estime qu’ils sont tenu a une certaine déontologie surtout sur des sujets sensibles comme celui du silure.

A+
J


#7

alors @fred01 va peut être te répondre si il lit ces lignes … :neutral_face:


#8

Bonsoir,

j’apprécie beaucoup votre première phrase, très respectueuse du travail des bénévoles…

Pour vous répondre, les très nombreuses plongées effectuées sur les mêmes secteurs, révèlent une place de plus en plus occupée par les silures au détriment des truites, notamment dans les enrochements. (Ces constats réalisés sur les parcours no-kill permettent au moins d’écarter les prélèvements des pêcheurs) Même si les silures ne sont pas les seuls responsables de la diminution des populations de truites de la BRA, il est incontestable qu’elles doivent faire partie de ses proies, peut-être occasionnelles mais vu l’état des populations de truites cette concurrence/prédation supplémentaire n’était pas nécessaire.
Quant à la preuve, ultime argument, nous n’avons pas encore réalisé de contenus stomacaux de silures de la BRA… car comme toute campagne scientifique sérieuse cela nécessite des moyens qui ne sont pas à notre disposition et de plus bien difficiles à mettre en oeuvre sur un cours d’eau comme la BRA. D’autre part, c’est avec ce genre d’argument que rien n’avance concernant la BRA, où il faut toujours obtenir la preuve scientifique avant d’obtenir la moindre avancée y compris quand l’évidence s’impose.

Nous avons connu le même genre de débat pour la régulation du cormoran… et sa prédation sur les populations d’ombres.

De toutes façons, le silure est dorénavant présent et les changements climatiques en cours devraient lui être plutôt favorable.

Le silure ne vient qu’ajouter une problématique supplémentaire, aux cormorans, aux harles bièvres, à la température de l’eau, à la gestion de débits, à l’irrigation, etc…

Alors plutôt que de polémiquer, nous vous invitons à venir nous apporter votre aide qui sera la bienvenue et à plonger avec nous pour voir nos chers poissons dans les eaux de la BRA et constater de visu que notre occupation n’est pas de raconter des étrangetés.


#9

C’est pas les silures qui bouffent ou qui dégagent les truites, c’est le milieu qui est de plus en plus favorable au silure et de moins en moins aux truites. C’est dingue cette incapacité de la plupart des pecheurs a avoir une vision a l’échelle de l’écosystème mais au contraire a toujours a en revenir a des interactions prédateurs-proies. Celà ne veut pas dire que de temps en temps un silure ne va pas croquer une truite , celà veut surtout dire que l’écosystème de la BRA subit de tres profonds changements, l’expansion du silure étant une conséquence, la raréfaction de la truite étant une autre conséquence, sans aucun lien de cause a effet entre eux…

Quand a la polémique, quand on allume la mêche on vient pas ensuite se plaindre que le feu a pris !

A+
J


#10

D’accord avec ça !
J’ai également trouvé surprenant ce qui est dit à propos du silure qui, une nouvelle fois, a bon dos …
On veut encore une fois dégager une espèce qui n’a strictement rien à voir avec les désordres constatés dans cet écosystème.