Nuées d’instectes

Bonsoir,
Je ne sais pas si c’est national mais depuis hier il y une quantité peu habituelle d’insectes. Ce soir c’était même insupportable d’aller marcher un peu.
Soit ma vue s’arrange avec l’âge :thinking: soit il ne s’est pas produit une éclosion aussi massive depuis longtemps.
L’avez-vous observé ? Avez-vous une explication ?
Bonne soirée et merci pour tous vos sujets très intéressants.

1 Like

J’ai observe la même chose chez nous. Beaucoup de mouches, notamment de petits sedges qui ont déclenche des gobages de folie chez les truites il y a quelques jours de cela. J’ai vu plein de truites gober à des endroits où on n’avait encore rien vu depuis le début de saison. La sèche a encore de beaux jours devant elle…

1 Like

Salut,
J’ai posté une photo l’autre jour, mais j’aurais dû filmer… Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas vu un coup du soir avec autant d’insectes!
Ça met du baume au cœur !

D’une manière plus générale j’ai trouvé que ce printemps était particulièrement riche en éclosions.

Et si l’arrêt du glyphosat faisait effet? moi je dis ça mais je dis rien.

Possible mais pas évident car dans le Nord Est le début de saison à été catastrophique en sèche du fait de l’absence de mouches. En revanche, depuis 3 semaines, certaines rivières sont en folie et j’ai fait 3 sorties à respectivement 23, 26 et 40 poissons en sèche sur une petite rivière. J’ai même vu des gobages à des endroits où je n’en avais plus vu depuis bien longtemps…

1 Like

Ici, c’est tout le contraire.
Sauf sur quelques coins isolés et de manière ponctuelle, très mauvaise saison pour la sèche pour le moment. Pas d’insectes. Mais c’est dû en grande partie aux fortes précipitations conjuguées à de gros débits durant les mois habituellement les plus productifs (avril et mai). Et la bise a soufflé de manière presque ininterrompue. On n’a pas eu nos éclosions fétiches.
Un jour à mouches de mai début juin sous le couvert nuageux, mais maintenant le soleil tape et il ne risque pas de se passer grand-chose sur la rivière.

3 Likes

C’est vrai qu’après un hiver froid et neigeux, les mois d’avril et de mai ont été pourris avec de la pluie froide, du vent du nord… Mais aujourd’hui, pas de vent, température de 25 degrés.

le glyphosate est un désherbant, pas un insecticide! je ne dis pas que c’est mieux non plus!! :wink:

ouah!! tant de gentillesses! je suis paysan en biodynamie depuis 20 ans (et de formation supérieur agricole), et assez renseigné pour savoir ce qu’est du glyphosate…
qu’il détruise l’habitat de nombreux insectes en tant qu’herbicide est une chose, mais il y a aussi pléthore d’insecticide et fongicides en tout genre, tous avec leur nocivité propre, dont on ignore beaucoup de choses lorsqu’ils se retrouvent mélangés en cocktail…

8 Likes

C’était un sujet plein d’optimisme, pas polémique … enfin j’espérai.
J’y connais pas grand chose mais le glyphosate est un désherbant il détruit le biotope des insectes mais pas les insectes directement (juste après…) et il y a les autres qui s’attaquent directement aux insectes.
Rien n’est bon tout le monde a raison

Après il y a insecte et insecte. J’ai jamais vu autant d’insectes dans mon barbecue cette année car il est resté plein d’eau pendant un bon mois.

Larves de chiros, de moustiques, de nombreux coléoptères… Ça grouillait d’insectes. Pourtant entre la cendre, le charbon, la rouille et la graisse des saucisses, ça devait pas être génial comme milieu.

Du coup, l’abondance d’insectes ne signifie pas grand chose. Une simple flaque leur suffit pour s’installer.

Il faut aller plus loin dans l’analyse des taxons pour tirer des conclusions.

@antton, tu rentres dans le GIEE biodiversité d’Agrobioperigord ?

Fred

non Fred, pas Agrobio, mais partenariat avec Terres de Lien et LPO pour rentrer dans le réseau Paysan de Nature!

OK. La LPO collabore aussi au GIEE. Paysan de nature ça m’irait bien. :smiley:

Après il y a une telle inflation de label qu’on s’y perd.

Mais je vais faire un inventaire des espèces présentes sur la ferme.

Fred

1 Like

Effectivement j’ai rarement vue autant d’éclosions et de quantités d’éphémères sur de longues périodes dans la journée.
Des variétés différentes en même temps, un spectacle extrêmement agréable de pêcher au milieu des parades d’éphémères.
Des poissons bien gras, gavés au point de ne pas s’en nourrir par moment en surface mais qui montaient paradoxalement sur des imitations différentes sur l’eau ou devenant parfois très sélectifs.
Par contre peu de sedges pour le moment.
Poissons actifs ou pas peu importe, le bal des éphémères suffisent aux plaisirs d’être au bord des rivières.

1 Like

Par chez nous comme d habitude 0 insecte :persevere:

Bonjour.
Cette manne soudaine pourrait elle provenir du fait que les conditions du printemps étaient défavorables et que les insectes ont serrés les fesses et attendu des conditions de températures / débits plus adaptées?
Quelle est leur capacité à attendre?

Fabrice

1 Like

Idem sur les Nives.
Après quelques années sombres, les éclosions se succèdent dans la journée, et certaines sont intenses, même si on est souvent sur des tailles d’insectes très petits.
Ça fait vraiment plaisir surtout quand les truites sont de la partie :yum:

Bonjour,

Sur la base d’un tel inventaire sur une exploitation (flore et faune), il y a ce prix qui semble très sérieusement attribué et qui permet de mettre en avant et de valoriser les pratiques agricoles les plus respectueuses :

https://www.concours-general-agricole.fr/concours-general-agricole/les-concours/le-concours-des-pratiques-agro-ecologiques/

Rien sur la BRA en juin . La pêche se fait dessous.