Numéro de soie / Talon bas de ligne

Bonjour à tous,

Je cherche à confectionner mes premiers bas de lignes à nœuds et je me demandais s’il y avait des correspondances à respecter entre le numéro de soie et le talon du bas de ligne…

Par exemple pour une soie DT 5, quel est le diamètre idéal du premier brin? 50? 45? 40?
Et pour une soie de 4?

Merci par avance.

Cordialement,

Eric

Bonsoir,
50 pour une 5
45 pour une 4
40 pour une 3
Valable en soie synthétique, en naturelle on peut mettre plus fin. Plus que le diamètre c’est la raideur du fil qui compte. Une fois le noeud de raccord fait en prenant à 5-10 cm de chaque côté cela doit faire un demi cercle sans cassure pour une bonne transmission de l’énergie.
A+

6 Likes

Oui tout à fait !! Très important (et même primordial)

1 Like

Merci pour vos réponses !

J’ai opté pour un Maxima Chameleon pour la construction de l’ensemble du bas de ligne m’étant dit dit que pour mes premiers essais ca pourrait faire l’affaire. Qu’en pensez vous?

Sinon pour pour le raccord j’ai opté (par défaut) pour un type « chaussette », parce que je n’ai pas trouvé de meilleure solution pour pouvoir faire des connections boucles dans boucles. Je sais que ca créé une cassure sur 3 cm entre la soie et le premier brins, mais il m’a fallu faire un compromis pour pouvoir changer rapidement de bas de ligne complet au bord de l’eau pour gagner en polyvalence (alternance sèche / noyée).
Mais peut être connaitriez vous d’autres solutions pour ce type de raccords?

Pour le maxima, parfait.

Pour la chaussette on fait pas pire pour la transmission d énergie…

Perso je perce la soie, mais tu ne peut pas changer l ensemble du bas de ligne.

Après pas le choix de passer sur un micro ring pour être encore un peu polyvalent.

Tu peux rigidifier la tresse de la chaussette avec du vernis pour éviter la cassure.

1 Like

Merci pour l’astuce du vernis.

Oui j’ai bien conscience du problème de perte d’énergie, mais je voulais un système qui me permette de passer de la sèche à la noyée avec des bas de lignes différents (notamment avec l’emploi d’un polyleader intermédiaire en noyée). La solution la plus simple que j’ai trouvé c’est celle de la connexion boucle dans boucle. Et à partir de là, pour la formation de la boucle, je n’ai trouvée que deux manières de faire : le bouclage de la soie et la chaussette.

Peut être pourriez vous m’indiquer d’autres possibilités pour avoir une boucle en fin de soie tout en ayant un posé délicat et une bonne transmission d’énergie?

Ce qui compte avant tout c’est le diamètre de la pointe de la soie. Or, pour une soie synthétique ce diamètre n’est généralement pas inférieur à 70/100eme. Des lors mes Bdl démarrent le plus souvent en 50/200eme qu’elle que soit le numéro de soie.

le probleme de la chaussette qui cause de la perte d’energie…
comment dire essaie et tu verras sans doute que c’est trés theorique ou pour mieux dire que ce n’est vraiment pas un probleme
pour lier un talon en maxima (typîquement en 40 ou 45%l) sur une boucle sur une chaussette, un noeud en 8 c’est rapide , tres solide , facile a changer . je n’utilise plus de boucles sur le talon en nylon
pour t’en convaincre puisque c’est l’hiver essaie en reservoir, sur des poissons de taille moyenne élevée ca ne lache pas

bal57, tu évoques la discontinuité presque inévitable qui existe entre la pointe de la soie synthétique et le talon du bas de ligne. Je me demandais si d’après toi, pour gommer ce problème au maximum, l’emploi d’un polyleader type Airflo, dont le talon est plus épais que mon 50/100eme, pouvait être une solution?

Oairel, merci pour ton conseil. J’ai faits des recherches sur ce noeud. J’ai trouvé le noeud en 8 et la boucle en 8. Duquel voulais tu parler?

Sinon pour le problème de perte d’énergie de la chaussette, il y a cette petite partie qui forme la boucle en matière synthétique entre la soie et le talon qui mesure en tout 3cm. Ca on ne peut pas le résorber. Mais je pense que l’un des problème de ce type de raccord c’est qu’ils sont livrés avec une petite gaine plastique et assez rigide déjà enfilée sur la chaussette et à venir placer sur la fin de la jonction pour sécuriser le montage. Or, cet élément manque complétement de souplesse et créé une rigidité sur la soie. Je l’ai donc enlevé et remplacé par une ligature. Je vais faire des essais sur l’eau et je verrais bien ce que ca donne…

Je voulais parler du noeud en 8 pas de la boucle
image
comme sur l’"image jointe , le fil blanc est ton talon en nylon 45 ou 40%
et ta boucle de la chaussette est à la place de l’emerillon
c’est vrai ce que tu dis sur la gaine plastique un peu rigide, le defaut étant que ca finit par endomager la soie si c’est trop rigide
la ligature peut etre une solution , ou une gaine en silicone pas trop epaisse type ce qui sert pôur fixer la ligne sur la quille des flotteurs des pecheurs de gardon
si tu as une chaussette collee sur la soie, et non préforméee la nature de la colle est importante, les colles cyanolites ou cyanoacrylates sont cassantes et viellissent mal
il faut ^prendre de la colle souple type Stormsure
et avec cela pas besoin de gainage au dessus

Bin pour moi c’est boucle dans boucle.

3 Likes

C’est exactement ce que je cherche à faire, est ce que tu pourrais m’expliquer comment tu as réalisé cette boucle stp ou me rediriger vers un tutoriel?
Merci par avance.

j’ai des photo mais huit ça risque d’être un peu lourd j’essaie de les fractionner par quatre
DSC00047
DSC00048
DSC00049
DSC00050

la suite les quatre suivantes
DSC00051
DSC00052
DSC00054
DSC00055

11 Likes

Génial !
Merci beaucoup pour ce partage. C’est exactement le type de boucle que je cherchais à réaliser. Je suis sur que tes explications seront précieuses à bien d’autres pêcheurs que moi…

Avec quel type de fil réalises tu cette ligature?

Très bonne astuce! merci! :ok_hand: :+1:

C’est du fil de montage mouche 8/0

2 Likes