Peche en nymphe, utilisation de plomb

n’étant pas un adepte de la pêche en nymphe, j’ai compris qu’il fallait trouver la bonne profondeur, donc il s’agit d’avoir des nymphes de différent grammage pour ajuster la profondeur de présentation. Bêtement je me demande si on ne peut pas simplement lester la ligne avec les petits plombs qu’on utilise en pêche au coup. y a t’il une entrave possible dans la nage de la nymphe ? car cette technique ne semble pas vraiment être utilisée.

la présentation ne sera pas la même si tu fais une plombé comme au coup… Éventuellement en mettant un plomb en tête de nymphe, à préciser avec les habitués de cette pêche.

Si, le mieux est de les mettre en dérivation et en potence sous les mouches. Les plombs traînent sur le fond, tes mouches non lestées dansent au ras du fond devant le nez des poissons.

C’est le principe du bikini. Hyper efficace mais perso, ça ne me fait pas rêver.

Fred

2 Likes

Après, on peut aussi utiliser un plomb 'tirette", ou faire un montage “drop shot”…le lest conséquent permet de pêcher bien au fond des bouillons, et aussi de pouvoir utiliser une canne à lancer et un moulinet à tambour fixe…
Pourquoi pas ? Ce n’est plus de la PALM, mais c’est une technique comme une autre, après tout.
Si tu souhaites pêcher ainsi, il te faudra impérativement monter ta plombée sur un fil “cassant”, parce que si ton plomb est coincé au fond, que tu as un poisson, et que tu casses, le poisson, lui, sera toujours relié au plomb, pas cool pour le no-kill…

1 Like

Attention tout de même. il me semble que les montages où le plomb est en dessous de l’appât (ou leurre, mouche …) comme le drop shot ou le montage bikini sont interdits en première catégorie.

1 Like

Pas qu’ en 1ere cat, sur la Dordogne correzienne par exemple

De la pêche à l’américaine. :slight_smile:

Deep Water Nymphing.

Standard Hook Bend Dropper

1 Like

Le bikini doit être interdit, c est dévastateur! Sans mauvais jeu de mot. Désolé de mon avis très tranché à ce sujet, mais ce n est plus de la pêche au fouet. Autant balancer une olive de 10g au fond avec un train de mouche.

Attention Bruno, ca dépends où.

Au niveau national, le dropshot est autorisé en première catégorie, l’article de loi qui interdisait cette pratique a été abrogé en 1995.

source : http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;jsessionid=CD54F994D6F9DA475BC7E59BDAA63ADB.tpdjo07v_3?cidTexte=LEGITEXT000006071367&idArticle=LEGIARTI000006590291&dateTexte=20120105&categorieLien=cid#LEGIARTI000006590291.

Toutefois, certaines FD ont pu prendre des dispositions locales dans l’ARP pour interdire la pratique, c’est le cas pour la Dordogne Correzienne par exemple.

A+
J

merci à tous pour vos reponses, l’idée c’est juste de pouvoir ajuster la profondeur de la nymphe pout eviter d’un remonter d’autre n tungstene et autre sur-lestage.

Salut,
Pour ma part, le problème principal de ce leste ajouté c’est surtout son impact pour la précision du lancer … y compris sur un grand radier où malgré tout, même si les coups ne sont pas faciles à voir, la précision compte !

1 Like

Je pense qu’il vaut mieux faire l’effort des rudiments de la nymphe monté avec des billes que de recourir à des stratagèmes qui au final ne te feront pas évoluer dans cette technique. C’est dommage de passer à coter de cette technique qui est très fine et très subtile.

10 Likes

effectivement ce n’est pas ma technique favorite et je ne la trouve pas très intéressante comparée à la sèche (je vais me faire des ennemies), c’est pour cela que je n’ai pas trop envie de m’embarrasser avec des collections de nymphes de différents grammage, sans compter que me connaissant je vais les mélanger, c’est sûr ! toutefois vos commentaires m’encouragent à m’intéresser plus à cette technique, à ce jour je la considère comme une solution de replis lors d’absence d’activité en surface. Je m’en suis également servi lors d’une session en Bretagne avec vent de face, impossible de poser ma mouche précisément, sans compter les arbres que j’ai décoré… les casquées de ma boite m’ont permis de pécher dans de meilleures conditions…

je ne suis pas un grand fan de la nymphe, mais comme toi je me suis dit que cette année il fallait que j’ajoute une soie à ma canne pour cette nouvelle saison. Je suis parti sur une base simple :

hamecon 14 - 16
Bille tungstene avec 2 grammages différents pour chaque taille
sans bille avec 4 tours de cuivre et sans bille avec 4 tours de plomb
corps et cerques en faisan avec cerclage cuivre.
une série simple, une série avec dubing et une série avec spot orange au niveau du thorax

ça fait 24 mouches au total, pas de quoi révolutionner ma boite :wink:

Pour la question du poids, je pense mettre 2 mouches pour alourdir le montage quand c’est nécessaire.
Peut être que si la saison se passe bien je ferais un peu plus de place dans ma boite…

2 Likes

bien vu Dedic, je vais m’inspirer de ta base qui reste effectivement plutôt simple. Merci. Quelle est ton astuce pour ne pas les mélanger ?

J’ai pas encore pêcher avec, mais l’idée de base c’est de remettre la nymphe a sa place dès qu’elle est décrochée du BDL. Concernant la solution d’identifier ce qui est en tour de cuivre ou en plomb, j’ai mis un fil de couleur sur la tête des modèles en plomb.

1 Like

Pour la nymphe au fil, il vaut mieux utiliser des nymphes à billes. les nymphes classiques sont plus particulièrement destinées à la pêche à vue.
3 taille d’hameçons et trois taille de bielle sont pas mal pour débuter
h14 bille 3mm
h16 bille 2,5 mm
h18 bille 2,0 mm

5 Likes

Ben au moins comme ça c’est simple,merci Yannick. :wink:

merci Yann11, au niveau des coloris : qu’est ce que tu preconises ? or , argent, noir ? peut on n’en avoir qu’une ?

Les couleurs de bases sont: or, chrome et cuivre
Mais celle qui te plait…plaira aux truites

2 Likes