Poissons "trophées", jusqu'où ira-t-on?

J’ai l’impression que la technologie nous rend infirmes et appauvrit notre monde…:cry:

2 Likes

Tout dépend de la façon dont on s’en sert, par exemple le GPS, personnellement je ne l’utilise pas, mais cela peut être utile dans les cas où l’on risque de se perdre, pour se localiser et éventuellement contacter les secours.
Ce n’est qu’un outil de plus mis à notre disposition, mais je ne pense pas que cela nous appauvrisse, au contraire ( serions nous plus heureux si nous étions restés à l’âge de pierre ? )
Bien cordialement,

1 Like

Tout à fait. Un outil ne prend aucune décision, celui qui s’en sert, ou ne s’en sert pas, oui.

1 Like

Ben avec l’arrivée de l’intelligence artificielle, l’outil sera à même de prendre la décision justement.

Après comme dit précédemment, tout est une question de limite. On a un jour décidé d’interdire la pêche de loisir à l’électricité, à l’eau de javel, à l’aide de dispositifs lumineux, avec plus de X hameçons…

On peut tout à fait interdire l’utilisation des sondeurs pour repérer les poissons.

Fred

5 Likes

Oui, et au fond, tout ça, c’est avant tout une question philosophique liée à la manière dont on veut vivre notre rapport au monde et à nous-mêmes, et ça va bien plus loin que la question simpliste de savoir si on est ou non « dans le coup ». La soumission à une interface qui nous oriente et nous dirige est loin d’être anodine. Ces écrans nous promettent une transparence sans limite, des performances accrues ainsi qu’un gain de temps et de « confort » incomparable, nous poussant par là-même à oublier, dans notre fascination, qu’ils font d’abord écran.

Écoutons par exemple ce qu’en dit ce boomer deleuzien et nietzschéen qu’est l’écrivain Alain Damasio :

2 Likes

au delà de l’utilisation de ce type de sondeur, qui, à mon avis, vu le coût, ne sera pas utilisé par grand monde
les avancées technologiques nous ont grandement facilité la pratique de la pêche:
les prévisions météo, de plus en plus précises, vigicrues, etc…

Nope. Ca c’est TA vision de la peche de loisir, elle t’appartient et se n’est pas la mienne. Vous êtes contre la technologie a la pêche ? Grand bien vous fasse, vous avez le choix de pécher avec du bambou refendu et un cordon en crin de cheval. C’est votre choix, pas le miens. Il est grand temps de réhabiliter la liberté de choix et le libre arbitre dans nos sociétés et dans le monde de la pêche, c’est hélas pas a la mode, c’est plus porteur de faire des conférences Tedx sur le thème éculé du « tout fout l’camp / c’était mieux avant » …

A+
J

Si tu as bien écouté, ce n’est pas exactement le propos de Damasio : il opère au contraire un distinguo vertueux qui me semble permettre de faire des choix vis-à-vis des propositions technologiques, sans qu’il soit question de les refuser par principe (ce qui n’est d’ailleurs pas du tout mon idée).

Ici, tu caricatures à outrance, John. Tu sais bien que ce n’est pas de cela qu’il s’agit. J’essaierai de développer plus tard avec un peu plus de temps, à moins que quelqu’un d’autre le fasse à ma place. Nul besoin d’être technophobe pour penser notre usage de la technologie, et oser la remettre parfois en question.

Je suis tout à fait d’accord sur le fond avec cette idée. Pour autant, tu sais que parfois, la liberté des uns… etc.

3 Likes

le principale probleme du poisson trophee reside dans la deconnnection de certains pratiquants à la realité de nos rivieres.On fabrique des gens qui arrivant à se contenter d’un seul ind , ne regarde plus que les rivieres sous ce prisme.On prend le risque aussi d’eloigner ces memes pratiquants à de nombreuses rivieres qui ne correspondent pas à leur attente …celle d’arriver à les produire…bien plus que de la taille , les pêcheurs devraient apprendre à considerer comme parametre de performance , l’age du poisson

Tout ce qui ne fait pas société et démocratie en somme! :+1: magnifique raisonnement.

Du coup je vais moi-même fixer des limites au sujet en le fermant définitivement, ça vaudra mieux que de lire des conneries pareilles.

8 Likes