Présentation et pêche en noyée

Bonjour , je m’appelle Vincent et je pratique la pêche à la mouche depuis maintenant deux ans .
Mon terrain de jeu favori sont les pruisseaux et petites rivières de Périgord tels que l’Elle le Cerne et le Colis .
La technique que j’adore par dessus tout est la pêche en sèche et étant autodidacte je ne compte plus les mouches que j’ai laissé dans les arbres . Toutefois mes lancés s’améliorent avec la pratique et je commence à prendre quelques poissons .
J’aimerais en venir maintenant sur l’intention première de ce post : la mouche noyée.
Le Coly est une petite rivière qui alterne les passages de cascades avec de longs lisses avec peu de fond et des grandes “gourgues” avec une profondeur pouvant atteindre les 3 mètres voire plus . Je me demande donc si la noyée et la technique idéale pour pêcher à ces profondeurs.
Seulement voilà je n’arrive pas à trouver docs ou post pour les grands débutants dans ce style de pêche . Je m’interroge sur le type de bas de ligne, avec ou sans soie , le lancer , la détection des touche ( est ce tactile comme au toc ?).
Quelqu’un peut il m’aider et m’orienter ?

Bonjour et bienvenu Vincent!
Les spécialistes de la technique se feront un plaisir de te répondre.
tu peux aussi parcourir le forum ou le site en utilisant la fonction recherche avec le mot clé « noyée »
tu auras déjà pleins d’indications :
http://forum.gobages.com/search?q=noy%C3%A9e
https://www.gobages.com/?s=noyée
Des montages, des explications, des vidéos, la mine d’information de Gobages.com
@+++

Salut,
Bienvenue sur le forum. Pour le Coly, la nymphe à vue ou au fil me semble plus adaptée que la noyée pour une pêche sous l’eau. Quand au Cern, mon oncle travaillait au moulin de la Bachellerie et j’étais môme quand je pêchais les “gardèches” et mes premières truites à la surprise, ça fait un bail…

Merci pour vos conseils et votre accueil !

sinon tu peux aussi pêcher avec une grosse nymphe en pointe et au dessus tu mets une deuxième nymphe plus légère si c’est des ruisseaux pas trop larges mais je connais pas…
Après tu peux très bien adapter cette technique avec une noyée sur lestée et une sauteuse, par contre pour descendre profond a part de partir sur une plongeante avec un courant qui te la porte je vois pas!
Ce genre de pêche déjà en nymphe ça descend dans les 1 m a 2 m de fond mais déjà il faut une sacrée longue dérive!!!

À la vue de ces réponses j’ai bien peur que la palm ne soit pas trop adaptée pour pêcher les grandes fosses du Coly . C’est pas grave car j’imagine que même les mémères remontés vers la surface pour gober à un moment où a un autre . Merci à tous de votre aide !

On va dire que pour une belle tu vas faire 20 truitelles de 15 cm en noyée. Pourtant la prise d’un joli poisson n’est pas impossible.

Fred

Par contre , je fais comment pour calculer l’écart entre chacune de mes mouches ? Faut il adapter le lestage des mouches de pointe et du milieu en fonction du courant et de la profondeur ? Comme au toc ?

si tu veux pêcher profond c’est la nymphe qu’il faut travailler…la noyé c’est sous la surface…

Merci du conseil . Je vais monter quelques nymphes casquées . Par contre , au niveau de la détection des touches , tu fais comment ?
En cherchant , j’ai trouvé la méthode dites " Roncari" qui consiste à graissé un raccord chaussette. Par contre , péchant également au toc , j’ai du mal à m’imaginer le bout de la soie plongeant sous l’action d’une truite mordant la nymphe.

Pour la méthode Roncari, il faut que la pointe de ta soie soit visible. C’est elle qui te sert d’indicateur de touche. dès que tu vois une tirée dessus, tu ferre. Il faut surtout soigner ta dérive, nymphe et bas de ligne en amont et tu fais un “U” avec la soie avec des mending. Cela fonctionne bien à condition d’être très attentif à ta pointe de soie et de ferrer au moindre mouvement suspect. Testé et approuvé sur la Dordogne après 3 essais : une belle truite en fin de dérive et un bel ombre.

Merci pour ces précisions !

Pour ma part j utilise un indicateur de touche genre pâte fluo loop ou un petit “bouchon” orange à cliper sur le bdl c’est plus visible qu’une sèche dans le courant

Salut

pas que … même si en noyée classique et traditionnelle les mouches sont proches de la surface on peut aussi les faire évoluer plus profondément : mouches plus ou moins lestées, BDL plus ou moins plongeant, soie à pointe plongeante voir totalement plongeante (je n’ai jamais essayé cette dernière option) et ça peut être très efficace :wink:
Après, je ne pense pas que la noyée aval soit la technique idéale pour explorer des “gourgues” de 3m de profondeur sur une petite rivière comme le Coly.

à+
Bertrand