Promenade le long de la Cuisance près des sources

image

image


:sweat_smile::sweat_smile::sweat_smile:

image

12 Likes

tout est luxe, calme… et volupté :grinning:
++

1 Like

Je découvre; cette rivière est vraiment très belle, en tout cas dans son cours supérieur.
Ma moitié n’est pas du tout intéressée par la pêche, alors il y a intérêt à ce que mes reconnaissances en couple vaillent le déplacement! :sweat_smile:

tu peux aussi aller voir le dessoubre entre le cirque de consolation et Rosureux, c’est sympa, et en plus on voit bien les truites et les ombres
++

2 Likes

Une zone qui a beaucoup fait parler d’elle il y a peu… Des dizaines de touristes se baignant, couverts de crème solaire bien sûr… Des dizaines de poissons morts, quelques problèmes avec les locaux (tu as du voir les panneaux partout flambant neuf et les interdictions de stationner dans le village.)
Encore une jolie riviere, qui reste jolie sur quelques malheureux kms …déjà à Arbois à moins de 10kms de la source on ne voit plus de poissons (c’était pourtant encore très bien peuplé il y a moins de 5ans) et le lit de la rivière n’est qu’algue verte…
Triste franche comte qui n’avait pas besoin du covid. Jura 2eme destination touristique cette année derrière l’Ardèche, du jamais vu

https://www.google.com/amp/s/france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/jura-cascade-tufs-prise-assaut-touristes-collectif-sos-loue-rivieres-comtoises-colere-1855208.amp

Je ne manquerai pas de m’y rendre. :+1: :slightly_smiling_face:

Effectivement, j’ai été surpris par cette abondance de panneaux et banderoles mettant en garde les visiteurs et les sensibilisant à la fragilité des lieux. Je n’étais pas au courant de ce qui s’était passé :roll_eyes:
J’envisage de me faire la main en nymphe au fil sur le Doubs - par ailleurs bien bas par endroits, mais c’est peut être normal? - , sur les poissons blancs. En sèche aussi, je suppose.
Si la Cuisance est en aussi mauvais état en aval d’Arbois, je ne pense pas pêcher non plus en amont pour la prochaine ouverture. Les poissons survivants auront bien besoin de se refaire une santé - non pas que j’écume les rivières, vu mon niveau :joy: , mais tout stress inutile est à éviter, je suppose.

Le même cirque sur bien des cours d’eau et autres zones naturelles menacés. Ici, dans certaines zones protégées, on est passé des 20 véhicules journaliers hébergeant des touristes de passage, à 600 ou 700 (chaque véhicule transportant plusieurs personnes). Le Covid aura eu cela de bon de nous faire voir en direct la face cachée du tourisme béat et de la société du loisir à tout prix : quand la masse des vacanciers allait saccager des lieux idylliques à l’étranger, très très loin de chez nous, tout ça passait inaperçu - permettant par ailleurs de préserver un tant soit peu nos propres zones naturelles, moins teintées « d’exotisme », de l’invasion. On vit actuellement, dans nombre de nos lieux sauvages, la même désolante expérience de colonisation et de dévastation que vivent certains haut-lieux « touristiques » depuis bien des décennies. Ce n’est peut-être pas plus mal, si ça permet de prendre conscience du revers de la médaille. J’en doute, quand je vois comment politiques, médias et marchands de toutes espèces se réjouissent en choeur de cet intérêt soudain pour les « vacances à la maison ».

2 Likes