Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Rivière Ariège

https://www.ladepeche.fr/2019/08/06/ariege-des-plantes-aquatiques-envahissent-les-cours-deau-a-cause-du-rechauffement-climatique,8349277.php
inquiétant?

2 J'aimes

non, c’est le réchauffement qui est inquiétant. Ces algues étaient faucardée avant dans les bonnes rivières à truite en France (et encore aujourd’hui sur la Ribnik). Elles ont des avantages et des inconvéniants:
avantages:

  • produisent de l’oxygène le jour
  • fournissent de l’ombre et cache aux poissons et invertébrés
  • réduisent la section mouillée du cours d’eau donc limite la baisse de hauteur d’eau pour un même débit
  • favorisent l’auto-épuration du cours d’eau en absorbant les nutriments
    inconvénients:
  • consomment de l’oxygène la nuit
  • occupent de l’espace qui pourrait être occupé par des poissons (théorie du besoin de faucarder)
  • rendent difficile certaines pratiques de pêche (cuillère), çà peut-être un avantage pour la mouche
    Je pense que c’est la conséquence d’une modification du milieu mais nullement la cause.
    à +
2 J'aimes

Article lamentable.

Ces herbiers a renoncule ne sont absolument pas « invasif », il s’agit de la flore native des rivières courantes, et sont a ce titre protégée dans le cadre de divers classement écologique. De la même façon, le changement climatique n’a pas grand chose a voir la dedans, les causes sont parfaitement connues : se sont les barrages qui bloquent le transit sédimentaire (pavage du substrat) et qui écrêtent les crues hivernales. Bilan, les racines des herbiers ne sont plus arrachés. Les années sans aucune crue engendrent systématiquement des développements importants, 2019 est une année typique mais le phénomène est connu sur la Dordogne aval depuis plus de 20 ans…

Entre le journaliste pas compétent, le président fédéral hors-sujet et le représentant AFB qui ne donne pas les bonnes infos, un grand bravo… :+1:

A+
J

2 J'aimes

comme quoi, la qualité de ce journal n’est plus à démontrer

un autre exemple de grand journalisme:
https://www.ladepeche.fr/2019/08/08/pourquoi-une-carte-de-peche,8351573.php

2 J'aimes

Ah la dépêche ! toujours aussi grandiose ! La plupart de leurs articles en Ariège sont soit totalement faux, soit volontairement tourné dans le sens du bon vouloir politique.
Les bons journalistes y sont très rares, même si il y en a encore.

Sinon pour les renoncules, elles ont tout ce qui leur faut, les crues sont tellement écrêté, le substrat fixé, elles n’ont aucun souci pour proliférer.
Ce n’est ni le réchauffement ni la pollution agricole. La pollution urbaine peut être mais je doute.

a+

1 J'aime

pour ma part, je reviens d’1 séjour en Corrèze et passant sur la dordogne au niveau de beaulieu et surtout au pont d’argentat ou je voulais tremper quelques mouches, j’ai abandonné, hallucinant par rapport au mois de juin ou j’y suis allé, la c quasi recouvert de cette salade (je sais bien que ça n’a pas que du mauvais mais bon…), je m’en serai bien passé.
j’en ai vu aussi sur la vézère mais pas a ce point.
quand a l’ariège, étant du coin et habitué a mes spots, ben j’ai pas souvenir d’avoir vu des secteurs entiers que je fréquente recouverts par cette mélasse, donc pour moi, y pêcher en tentant 1 dérive de 20 secondes en visant bien entre les salades, niet c bon sinon autant prendre 1 râteau et me déclarer comme « exploitant maraîcher », bref ça me fait râler.
ça n’est qu’1 avis