Sandre à la mouche

Bonjour à tous,

Je suis à la recherche d’infos ou de retours d’expériences de ceux ayant déjà essayé le sandre à la mouche, tant au niveau de la technique que des types de streamers utilisés.
En effet, cet hiver j’ai vraiment envie d’essayer ce poisson en float / Bateau, poisson que je n’ai jamais pêcher à la mouche.
A première vue, je suis partie dans l’optique de le pêcher en 9’ #8 avec des soies plongeant très rapidement, entre S5 et S9 pour descendre au fond rapidement et animer lentement proche du fond des streamers (plutôt en lapin pour la mobilité) mais je ne suis pas du tout sûr de mon coup. C’est pour cela que je lance ce sujet.

Merci d’avance pour vos réponses :slight_smile:

Bat65

Bonsoir
Pour avoir pris et faire prendre des sandres sur le canal de Nantes à Brest , je ne peux pas dire que soit aussi facile que cela.
Personnel je considère comme des prises accidentelles.
Le fait d’utiliser une plongeante type 5 ou 9 deviens très rapidement de la torture.
A ce rythme là je préfère le casting
Cela est que mon opinion

Bonjour
J’ai essayé le sandres aux fouet en rivière gravière lac canal j’ai eux quelques résultats avec une soie plongeante et un streamers style bobi ou alors soie intermédiaire streamers légèrement plombé à laisser descendre lentement avec petite animation sur le fond

hello
habitant tout pret d’un canal (ille et rance) je pensse pouvoir dire comme jpc56 (salut jp au passage) que ce sont des prises occasionnelles , vu le caractere ombrageux ce poisson a la mouche c’est un vrai challenge.
pour moi j’y ai renoncé il y a bien longtemps, et moi aussi je prefere le casting de loin.
en tous cas si tu te lance, le lapin blanc et le jaune semble de bons choix.
bonne chance .
Norman

jai hate de lire dautres avis, car je vais pecher au lac ou les sandres sont present la semaine prochaine

hello
j’ai une petite expérience de prise de sandre à la mouche. Dans des conditions bien précises cependant.
Il n’a échappé à personne, que le sandre est une espèce lucifuge, qui « craint » particulièrement la lumière. Il est possible d’apercevoir des chasses soit à la tombée de la nuit, soit aux premières lueurs de l’aube.
Le soir notamment, sur des plages de sable ou de graviers peu profonds et en pente très douce, les poissons sont « attaquables ». Imitation de poissonnets non lestés voire flottants (taille d’hameçon 6/8 long) soie flottante de 6/7 (ce n’est pas un fort lutteur) et fil de 30/100 (pas de kevlar, acier ou autres du même type, pas de dentition coupante comme le brochet).
Parfois les chasses ne durent que quelques minutes (10 ! voire moins). Il ne faut pas espérer faire de gros scores. Un poisson par sortie est déjà très bien. L’autre écueil, se trouve dans le mode de chasse. Sur ces zones de chasse peu profondes, il arrive que le sandre mette quelques coups de dents, puis vienne ramasser ces proies au fond : ça explique nombre de ratés au ferrage.

Au delà de ces conditions particulières, j’ai essayé au fond (en journée, à l’aube ou à l’orée) avec des soies plus ou moins plongeantes. je n’ai jamais réussit et vite abandonner, pour me cantonner aux perches, brochets et autres BB.
++

ps : ce que je décris est surtout valable l’été (un peu au printemps et à l’automne, surtout s’il est indien) pas l’hiver.

2 Likes

Je pensse que dans le domaine des carnassiers a la mouche les bobbies sont vraiment pas assez utilisez,en adaptant la taille ,y a des choses a creusez je pensse.

Pas la peine… une petite nymphe suffit :slightly_smiling_face:… alors, là, mon record ! Et surtout, quelle surprise quand j’ai vu ce petit sandre ! :hushed: :grin:

3 Likes