Y'a plus rien

11 Likes

Tout ça pour se faire une bonne bouffe avec les poissons à la fin…

L’association des images de poissons et de barbeuk pourrait laisser penser que les poissons ont été mangés. Mais je pense qu’il n’en ait rien. :rofl:

Quelques images de la remise à l’eau avant l’apparition des flammes auraient sans doute été utiles pour rassurer les non initiés. :smirk: :joy:

Fred

1 Like

j’y ai pensé mais l’eau était trouble (30 gus qui marche dans l’eau ça laisse des traces , et on a pas voulu laissé les poissons en vivier plus longtemps , malgré les quatre viviers ils était tassé quand même) et ça rendait pas grand chose, j’aurais pu mettre les ruchs quand même mais j’aime bien les belles images , on se refait pas :wink:

Il est clair que ce secteur a l’air poissonneux. Merci pour ces images rassurantes.

Fred

J’ai été invité à faire ce reportage , on verra avec la fédé si il y a lieu de nommer la rivière et le lieu, mais vu que c’est en Côte d’Or, c’est déjà pas dans les rivières concernées par l’arrêté de fermeture sècheresse, et des rivières poissonneuses de cette largeur qui nécessite 10 anodes …

Y’avais quand même 6 fédé départementale + l’AFB , donc pas que des bénévoles :wink: , de plus des bénévoles habilités à la pêche électrique, ça court pas les rues :wink:
Mais c’est sur que sans les bénévoles le transport des poubelles et le tri ne serait pas possible.
Au total 65 personnes sur le site, merci Ă  eux.

1 Like

Voila maintenant tu sais :wink:

Ce mardi 5 septembre, la fédération de pêche de Côte d’Or réalisait un inventaire piscicole exhaustif sur la Seine à Gomméville.
Afin de pêcher efficacement la Seine sur une largeur moyenne de 25 mètres, d’importants moyens humains et matériels ont été déployés. Pour ce faire, notre fédération a fait appel aux bénévoles des AAPPMA locales (Vix, Charrey, Chatillon), aux personnels de plusieurs fédérations départementales voisines (Aube, Doubs, Loiret, Haute-Marne, Haute-Saône, Yonne, Territoire de Belfort), aux personnels de l’Agence Française pour la Biodiversité (ex ONEMA) et du Syndicat des cours d’eau du Chatillonnais, aux personnels du bureau d’étude SIALIS, ainsi qu’à plusieurs membres élus de la fédération 21.
C’est une 60aine de personnes qui ont ainsi été mobilisées pour cette opération qui a permis de recenser près de 180 kg de poissons sur 300 mètres de rivière !
Merci a M. GAUDIAU pour la vidéo émoticône wink

Merci beaucoup pour le partage Alain, c’est très instructif =)

Bonsoir alain est ce qu’il y a des problèmes de mortalités chez les poissons pendant ce type d’opération ?

michel

Belle vidéo bien montée. :wink:
Il y a du poisson mais la superficie péchée est tres importante. J’ai vu passer quelques beaux ombres, c’est rassurant car on en voyait plus tant que ça depuis 2 ans !

A+
J

Quelques km plus haut il y en a beaucoup plus , c’est plutôt cette faible population d’ombre par rapport à ce que j’attendais qui m’as étonné.

Dans les alevins forcément un peu, mais sur cette opération le peu de mortalité était plutôt sur les tout petits vairons, les salmonidés de l’année avaient déjà une taille suffisante pour ne pas souffrir de ce stress, la température de l’eau comme de l’air était aussi idéale pour qu’il n’y ai aucune casse

1 Like

Celà n’a jamais été comparable a Vix en quantité et en taille moyenne, mais ce secteur contenait jusqu’il y a 2-3 ans une population d’ombre tout a fait décente, pour des raisons que je ne m’explique pas on en voit de moins en moins. Ca va peut être se refaire…

A+
J

c’est vrai que l’ombre a souvent des cycles , en plus vu les alevins qui couvrent le fond a Vix , il va bien en dévaler deux trois,

peut être que ça vaudrait aussi le coup qu’ils se mette au ficelles…

Merci Alain belle vidéo :ok_hand:
Et sacrée logistique, jamais participé à une telle opération :no_mouth:

bonjour,
de bien belles images.
merci pour le partage :fu: :crossed_fingers: