Bosnie Ribnik

Bonjour un petit coup de gueule sur cette riviere les Balkans et certains comportements de francais, certains connus voire tres connus.

Oui il y en a marre de tous ces pêcheurs qui saturent des parcours qu’on voudrait exclusivement pour nous la semaine où on y est. Il n’y a plus aucun respect. :nerd_face:

Des noms, des noms. :rofl:

Fred

5 Likes

Donc, je précise, cette rivièree est malmenée, surpéchée, le quota maximum de 40 pécheurs n’est jamais respecté, on a dénombré plus de 140 pêcheurs pour 4 kms de rivière ( 2 kms réellement excellents pour l’ombre) …
Qui plus est, les prix des hébergements ont plus que doublé et la restauration est catastrophique voire toxique ( 50 % de tourista ou autre quand j’y étais en octobre sur une cinquantaine de pêcheurs au moins).
A part août, on se marche dessus et les groupes nombreux avec des guides plus ou moins performants ajoutent à la pagaille.
Nous francais (en majorité) commençont à avoir une reputation de m… la faute à quelques uns, le pire une espèce de sanglier avec un ou deux acolytes qui ne pêchent que les courants et passent derrière (encore heureux) les pêcheurs de plats et de calmes en faisant des vagues qui atteignent l’autre rive…
Deux des plus grosses truites de la rivière ont semble t il Ă©tĂ© grapinĂ©s par ces individus (entendus et vus), je prĂ©cise au passage que l’« Ă©quipe Â» Ă  Cognard (Said, Victor et autres) a contrario, est des plus courtoises et sympathiques, mĂŞme si la pĂŞche en groupe n’est pas vraiment ma tasse de thĂ©.
Les poissons semblaient vraiment terrorisés par la surpêche malgré des eaux plutôt belles du moins au début. Peu d’activité peu d’éclosions (ceci depuis deux ans),une quantité de poissons astronomiques (dont les ombres) cachées dans les bordures toute la journée. Vu une centaine de poissons au-moins de toutes tailles sortir de ces caches après le passage d’une loutre. Il a deux ans ces poissons mouchaient toute la journée il suffisait de ne pas faire de vague ou encore mieux de ne pas rentrer dans l’eau (l’eau était encore plus basse que cette fois ci).
Juste une précision si vous y allez, ne vous fiez pas au panonceaux CB sur les devantures, certains auraient ils des dîmes à payer ?? Et tout retrait au distributeur coûte 8 euros… qu’on se le dise.

Ca arrive, vraiment curieux cette reaction.

Ta description me fait penser à quelques exemples Français et notamment la Touvre et son no-kill. Une pression de pêche démentielle, des poissons matraqués à longueur de journée au fil, en sèche, à vue, aux leurres, au toc nymphe, au bikini, … qui adoptent du coup des comportements plus du tout naturels. Je pense que certains poissons ne se nourrissent quasiment plus à certaines périodes. Au final une qualité de pêche en chute libre. La rivière a payé et paye encore un lourd tribut aux réseaux sociaux. Sans parler de la sapro… J’y ai passé 4 jours au printemps, au bout de 2 je tannais déjà mon collègue pour qu’on finisse le séjour sur la Dordogne malgré ses 80m3/s :smile:

3 Likes

Après, LTG a le droit de pêche, ils ont des gardes. Si des mecs, français ou autres grapinent les truites pour se faire mousser sur les réseaux ou par leurs potes, ils ont, me semble t–il, le pourvoir de les bannir du parcours définitivement. De le faire savoir aussi pour calmer se genre de comportement.
Perso je n’y vais que depuis 2 étés, donc je n’ai aucun recul. Mais de toutes évidences, il va falloir que LTG trouve une solution pour réduire le nombre de pêcheurs oui. Sans parler du fait que cela peut être désagréable de pêcher avec trop de monde autour de soi, il faut, avec une telle pression de pêche, avoir un bon, voir un très bon niveau pour s’amuser tous les jours.
Malgré cela, par exemple, je trouve les ombres bien plus accessibles là-bas aujourd’hui que ceux de chez Sanso en août il y a 35 ans. Et cela n’empêchait pas de voir le parcours plein de pêcheurs tous les jours.

Nicolas

1 Like

Ya des cycles de rivières à la mode… ça pasera comme pour d’autres rivières en france ou ailleurs… et ça reviendra. Fzut être dans le bon timing.

C est très simple à régler ça va se passer comme sur les chalk streams anglais : certains sont de facto réservé aux locaux (l accès appartient à des clubs où l on n accède que par népotisme à la mort d un des membres existant….) les autres c est “day” ou “week ticket” à plusieurs centaines d euros la journée et très souvent obligation en plus d embaucher le guide privé du parcours voir de dormir à la chambre d hôte des proprios… Tu pars sur une semaine à 5000£ demi pension sans les voyages… Ça fait vite le tri cela dit ces parcours affichent complet plus ou moins toute l année…

Ah et pour que l Ă©tape suivante soit claire aussi (et toujours sur l exemple anglais):

Typiquement c est 800yards de rive par pêcheur. Si la rivière fait plus de 4-5m de large un pêcheur par berge

Empoissonnement à foison (alors que le cheptel sauvage est très intéressant…)

Parcours manicurés, herbe tondue, arbre taillés, petit banc en plus pour observer sans se fatiguer…

En gros on va transformer un espace sauvage en un parc d attraction… bon cela dit je ne mange pas de poisson et suis un fervent défenseur du no kill donc je suis aussi le premier à contribuer à transformer une pratique nourricière en un loisir avec toutes les questions que cela pose (impact environnemental notamment dans les zones reculées, éthique/droit des animaux, etc)

1 Like

Je ne connais pas cette expression, est-ce que ça veut dire « pĂŞcher Ă  la tirette Â» ?

ça fait rêver :heart_eyes:

Ca fait parti du voyage aussi une bonne tourista :sweat_smile:

J’ai vu un de ces poissons sur la toile et je serai sur le cul si ton affirmation était vrai… connaissant un peu les gars, ils n’ont pas besoin de grappiner pour faire des brouettes de poissons.

De toute façon, quand un mec fait un poisson hors normes, où que ce soit, ça parle et la jalousie peut intervenir pour discréditer le pêcheur en question.

La fête ne va certainement pas durer des années encore…

4 Likes

Oui enfin pas sur qu’un bosniaque ait le même pouvoir d’achat qu’un touriste français ou allemand.

Donc tout ira aux riches étrangers pour des séjours très “packagés”… Triste…
Faut espérer que la Laponie n ait jamais à vivre ça :wink:

1 Like

CĂ©dric Nolin y a pris tout rĂ©cemment un poisson de 82 cm au streamer Ă  vue. Je n’étais pas lĂ  et ne sais ce qu’il en est du caractère « sauvage Â» ou non de ces truites, mais je pense qu’un pĂŞcheur de sa trempe n’a pas besoin d’autre chose que de sa technique et de son sens de la pĂŞche pour sortir un tel poisson. D’ailleurs, avec une canne Ă  mouche, si un poisson de ce calibre n’est pas piquĂ© parfaitement dans la gueule, tu n’as pratiquement aucune chance de le sortir.

Le récit ici :
https://www.halieutique-gdn.com/post/voyage-de-pĂŞche-en-bosnie?fbclid=IwAR1OoZb-Do0wEYL_2EDYwspUlgOsvv6QROZYiQZgeRrj7dx7lBH5Hio_MXI

5 Likes

J’ai lu ça ce matin aussi. C’est toujours très paradoxal les discours sur les balkans. Tu as les personnes qui publient des récits à faire rêver comme celui avec Nolin et la vidéo postée par @Yannick. Et de l’autre côté, tu as tout ceux qui viennent rager des méfaits et des dégâts engendrés ces quelques dernières années. Au final, je n’arrive toujours pas à prendre la décision d’y partir…

2 Likes

si seulement c’était vrai :worried:

Aïe… suis-je donc pris en flagrant délit de naïveté ?

Regarde où sont piquées les nymphes sur les photos et tu comprendras.

Oui, j y suis aussi allé en juillet et ça allait bien voire très bien pour la nymphe, ombres bien moucheurs mais très difficiles en sèche (ils prenaient des nymphes de surface en fin d’ ascension apparemment) à part quelques coups de folies de ces poissons et des coups du soir par endroits intéressants (1 ombre de 52 cms pris deux fois en sèche en 3 jours dans 10 cms d’eau en bordure).
Jusqu à présent le mois de septembre marquait toujours un regain d activité après un mois d août plutôt calme en pécheurs, peut être ce mois d août a été surpéché comme les autres mois précédents ( ton ressenti ?). Cette année quelques poissons en poste essentiellement dans les courants et pas tout le temps, vu un vol de hérons provoquer la panique sur 50 m2 et faire se cacher définitevement les beaux spécimens jusqu’à la fin de journée. Fait l eseentiel des ombres en leur permettant la nymphe dans la gueule.
Les ombres n ont aucun problème pour se nourrir facilement avec la pisciculture en amont qui lâche régulierement ses excédents, explication complémentaire ?
Enfin, à mon avis ils sont en train de tuer la poule aux oeufs d’or, et rien ne va changer il faut faire toujours plus.
Petite aparté la Pliva est passée à 20 euros la journée j’ai fait mon plus gros ombre la-bas du bord, toujours aussi difficile cette riviére et les rares courants marqués sont souvent occupés.

1 Like

« Rager Â» terme très excessif non je ne rage pas je constate une forte dĂ©gradation (je cite « petit coup de gueule Â») et tout le monde fait partie du problĂ©me en y allant, moi compris.

1 Like

Ben voilà, personne n’est obligé d’y aller. Si le qualité de la pêche se dégrade, les gens auront moins envie d’y aller et un équilibre va se créer.

C’est vraiment de la pêche consumériste dans ce secteur.

Fred

2 Likes