Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Combativité des truites suivant leurs milieux 🤔

Bonjour Ă  tous,

Je suis plutôt habitué à pêcher des rivières calcaires et aujourd’hui je suis allé sur une rivière coulant sur de la Roche dure type granite et ardoises.

Souvent je me fais la réflexion qu a taille égale les truites sur les rivières calcaires sont moins énervées et moins endurantes :roll_eyes:…

Est ce que vous avez déjà remarqué une telle différence ?

Nut

Oui c’est clair, à taille égale les truites d’eau acides sont en général bien bagarreuses et plus qu’en eau calcaire mais est-ce le substrat ou la configuration des rivières qui souvent sont plus courantes qui influe je ne sais pas

1 Like

Ou alors la nourriture disponible plus abondante en milieu calcaire ce qui arrondit le ventre des truites et les rend puissantes mais moins nerveuses…

3 Likes

Il y a aussi le fait qu’une truite en milieu calcaire, de même taille qu’en eaux acide n’aura pas la même âge. Bien plus jeune en milieu calcaire pour la même taille. est ce que ça peut y jouer, l’âge sur le côté bagarreuses ?
A +

4 Likes

Bonjour,
Je n’ai pas eu la possibilité de comparer mais avais déjà lu / entendu cette remarque.
Ainsi que la réponse sur l’abondance de nourriture mais je ne suis pas franchement convaincu de cela.
Peut-être qu’il y a une piste du côté des différences de température et de la température optimale d’activité des truites?
Bonne journée
david

Bonjour,j’ai la chance de pêcher une riviére (LA DOURBIES) qui,dans sa partie haute et granitique et dans sa partie basse est calcaire.Je pêche trés souvent les deux,sur la partie haute granitique le profil est semi torrentueux avec une pente importante et des crues rapides et souvent violentes.La partie basse calcaire est plus large moins de pente avec des crues plus lentes plus étendues.La nourriture sur le haut est du fait moins abondante,croissance plus lente et morphologie plus élancé,nageoires. plus puissantes,adaptés au milieu.La combativité des poissons sur le haut est supérieure a celle du bas(calcaire),Un poisson de 30 cm dans le granit vous met la misère les caches ne sont jamais loin des postes et l’on se fait souvent tromper si l’on ne bride pas rapidement.Sur le bas les poissons sont plus "dociles et moins intéressant aux combats.Conclusion la morphologie des poissons adaptée à une rivière a forte pente participe à la reaction aux combats.Ceci est mon humble avis.

1 Like

Cela serait donc la concomitance d’une nourriture moins abondante et d’un fort courant qui serait à l’origine de la création de ces athlètes?

Je pense,sur le haut les poissons ont la « vie dure ».

Les truites les plus combatives qu’il m’a été donné de combattre, c’est sur les Nives. Des poissons puissants, vicieux, avec des crocs qui coupent le fil. La puissance de la vigueur hybride.

Les plus savates : sur la Green river dans l’Utah. On dirait qu’elles savent qu’elles vont être relâchées. tu les piques, pour la forme elles résistent un peu, puis elles se mettent en planche et elles arrivent dans la main. Les inconvénients de la surfréquentation d’un parcours.

Fred

Ca c’est bien vrai. Ces petites panthères sont très puissantes. Je me suis déjà fais rincer par des poissons pas monstrueux en taille mais super combatifs et vicieux.

Le premier rush des panthères du gave d’Oloron est aussi surpuissant, ces truites connaissent par cœur leur spot et ont clairement l’avantage du terrain jusqu’à l’épuisette quand elles y arrivent… Sans compter les nageoires XXL pour certaines…
IMG_1499

Par contre j’ai souvent été déçu par la défense des truites de la touvre…je n’en ai pas pris énormément mais ca a jamais été le gros combat, elles sont pourtant massives mais pas pourvues de nageoires aussi impressionnantes que les rivières a régime pluvio-nival. C’est mon impression en tout cas.

4 Likes

AEC ou Fario aux U.S.les savates ?

Farios sur la Green. Elles savent compter et savent économiser leurs forces en vue de la remise à l’eau.

Fred

ok pour cette précision

Plus un pour trouver que les truites du bassin des nives sont les plus puissantes à taille égale comparativement à toutes celles que j’ai eu la chance de prendre dans de nombreuses rivières françaises et espagnoles

1 Like

Les plus savates que j’ai rencontré c’était sur la Touvre, les 50+ se font sécher en moins de 2.
Sur la Don en écosse elles se battent comme des arcs (pourtant c’est calcaire et lentique)!

2 Likes

J’ai été bluffé également par la puissance des petites arcs sauvages des torrents andins ( Equateur). Les courants sont justement très puissants et les bassins versants très pentus.
On les trouve jusqu’à presque 5000 mètres, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent mais elles se battent comme des diablesses.

2 Likes

Punaise, moi qui doit y aller fin mai début juin sur les Nives (si) je vais préparer des bas de ligne en acier. :wink:
Ce ne sont des piranhas que vous avez tenu? :wink: :joy:

Une des particularité des Nives est d’avoir une population mixtes de truites sédentaires et de truites de mer.

Tu ne sais jamais sur quoi tu vas tomber.

L’autre particularité de ces truites est d’être des hybrides entre la souche Atlantique et la souche méditerranéenne du Sègre.

C’est dans ces particularités qu’il faut chercher les causes de cette combativité si particulière.

Si tu as la chance de toucher du poisson, regarde leurs dents.

Fred

1 Like

Qu’il y ait quelques gènes méditerranéens qui traine encore du fait d’introduction de truites de l’Ebre dans les années 50 / 60 ne fait pas pour autant que les populations du pays basques soient toutes hybrides … Elles sont sans aucun doute bien atlantique a l’exception peut être de quelques têtes de bassins.

Il y a par contre en effet des truites de mer bien bagarreuses et sur certains cours d’eau de l’hybridation truite, saumon atlantique.
a+

Dans l’étude que j’avais lue, ils parlaient plutôt de la captation d’un ruisseau espagnol lors d’un phénomène géologique qui expliquait ce mélange de gènes.

Fred