Crue sur la Nive

Le problème c’est que, même si on a pas atteint le niveau de 2014 (on était quand même très proche), c’est la durée. On a eu qsues jours avec des niveaux très haut, juste après une période de froid (il y avait déjà plusieurs grattés les jours précédents).

Les 3 prochaines années s’annoncent très mal

On ne peut pas encore se prononcer. Ce sont les pêches d’inventaires de l’automne prochain qui permettront de se faire une idée des dégâts.

Tous les poissons ne fraient pas en même temps et ceux qui vont pondre après la crue auront trouvé un substrat remanié idéal pour poser leurs œufs.

Face à ces précipitations abondantes, il n’y a qu’un truc à faire pour étaler ces crues : revoir l’occupation des sols et planter des forêts.

Sans ça, ça va recommencer à l’infini.

Fred

7 Likes

Comme le dit FRED, certains poissons n’ont pas encore totalement frayer. La FD 65 a été appeler à Tarbes pour une pèche de sauvetage, et certain avait encore des œufs.

Par contre la quasi totalité de la frais qui avait eut lieu avant semble être perdu a cause des cailloux déplacés et des fines qui ont put ce déposé par endroit. Les fonds sur les zones de courant ont été bien nettoyés.

Les pèches d’inventaires sur les juvéniles auront lieux en octobre après celles pour les adultes.

Daniel

C’est mal barré avec l’augmentation forte de la population au pays basque ces dernieres années.

Côte complètement saturée, l’intérieur se voit aussi pris d’assaut depuis qques temps. Un peut d’Irouleguy sur los coteaux et on est bon :thinking:

L’irouleguy n’a aucun avenir avec la remontée des ceintures climatiques.

Ça sera au mieux du Porto, au pire du Sidi Brahim ou du Boulaouane.

Il ne va pas falloir se tromper de cépage pour qui voudrait faire du vin dans les prochaines décennies dans le sud de la France.

De toute façon, rien qu’avec les moutons, la forêt n’est pas à l’ordre du jour. La Nive est donc condamnée à l’ouedisation.

Fred

1 Like

Les 5 prochaines années seront décisives.

21degres pour le réveillon du 31 ? Qui dit mieux ? Même à Alicante ils ont pas ça :rofl:

En 2030 on pechera les chevesnes aux sources de la Nive si il y a encore de l’eau :+1:

1 Like

Savez vous dans quelle etat sont les nives, qu’elles consequences pour les nives et sur les truites ? Je ne vois aucune info, evocation de ses dernieres crues sur les site federation de peche 64, l’appma de la nive ou bien de l’aprn…(peut etre par crainte des ventes de cartes)
Car si la crue est quasi equivalente à celle de de 2014 en aval de Saint Martin d’arrosa, la crue fut bien plus importante sur la nive de Baigorri et d’Arnegui cette année que en 2014. ( en 2014 la nive a baigorri etait montée jusqu’à 3.37, et cette année jusqu’à 2.58, pour la nive d’Arnegui , il n’y a pas de mesure vigicrue)

Il est trop tôt pour évaluer les impacts de la crue. Mais ces phénomènes, normaux sur les rivières à cette saison, sont très certainement mieux supportés par les milieux aquatiques en décembre qu’en juin.

Durant l’hiver, les larves d’invertebres sont minuscules et elles peuvent s’enfouir dans la nappe d’accompagnement.

Les truites sont assez grandes pour se protéger dans les remous ou les zones inondées. Il n’y a que pour les œufs déjà déposés que ce sent pas bon.

Mais les crues ont aussi des bons côtés. Elles apportent un nouveau substrat qui sera très utiles aux poissons qui n’avaient pas encore frayé.

Fred

Je ne suis pas si sur que ces crues sont des phénomènes normaux de part leur intensité. Reste plus à attendre pour voir les impactes sur le milieu.

et si trop violentes le substrat peut être emporté et on se retrouve sur la roche mère ?!?!

Pour avoir des rivières avec de faibles amplitudes de variations de niveau (pic de crue peu élevé et de l’eau lors des etiages) , il faut des bassins versants boisés, des zones humides et des précipitations modérés et régulières.

Sur les Nives, on cumule les handicaps avec peu de forêts à cause de l’élevage et de l’urbanisation associé à des précipitations de plus en plus concentrées de par le changement climatique.

Oui la nature peut être violente lors des crues. Oui ça bouleverse le biotope en creusant les lits, oui ça bouleverse les populations de poissons et d’invertébrés mais rien ne sert de s’apitoyer car ces phénomènes naturels sont largement amplifiés par nos actions.

On ne peut s’en prendre qu’à nous même. Lorsqu’on mange du fromage ou qu’on prend la voiture pour aller à la pêche, on enfonce quelques clous de plus dans le cercueil des panthères des Nives. En gros, on récolte ce qu’on a semé.

Fred

1 Like

Pour avoir des rivières avec de faibles amplitudes de variations de niveau (pic de crue peu élevé et de l’eau lors des etiages) , il faut des bassins versants boisés, des zones humides et des précipitations modérés et régulières.

Les chalkstreams également, alimentés par la nappe, ils conservent un débit variant très peu et restent très frais y compris en plein été. J’ai qq rivières où le débit de décembre est quasi le même que avril, août, etc… la rivière se trouble si ça drinche bien et si ça ruisselle, mais très peu de variation de niveaux / débits.

Tu n’auras aucunes info. C’est pas le genre de la maison pour la fede de communiquer las dessus.

Les crues ont été impressionnantes en aval (Cambo Bayonne) et très médiatisés. Les têtes de bassin (amont de Garazi) ça été moins grave quoique, les quelques grattés que j’avais aperçu ne sont p’us las.

La partie Arrossa Itxassou c’est celle qui a le p’us morflé pour le secteur Salmo.

En tout la crue a été bien plus importante que en 2014 sur la nive de Baigorri et sur la nive de Arnegui. Et elle a été équivalente ou moindre sur les autres secteurs. A voir les conséquences.
La crue de 2014 avait été qualifiée de centennale mais a peine 7 pus tard, rebelotte.

Les cours d’eau de l’ouest des Pyrénées boiront le calice jusqu’à la lie cette année. Un nouvel épisode de mousson est amorcé avec de 100 à 200 mm de pluie en quelques jours.

Cette eau va arriver sur des sols déjà saturés par l’épisode précédent et la fonte des neiges liée au redoux actuel.

Bref, nouvelle crue dont l’ampleur reste à déterminer est à venir.

Fred

Oh oui, l’épisode pluvieux ne fait que commencer et les niveaux montent déjà. Ca promet si il continue à pleuvoir jusqu’à demain.

Notre pauvre nive a déjà pris 1m en moins de 24h…
Quelle tristesse cette fin et début d’année…

C’est le gave d’Oloron qui va ramasser grave. Il est classé en vigilance rouge crues / inondations.

Il commençait tout juste à se refaire la cerise. Paix à son âme.

Fred

Même constat du coté du 65. :joy:

Le peu de frais qu’il aurai put y avoir est mort.

C’est pas juste la fraie qui va prendre cher, on joue sur du très très gros sur toutes les Pyrénées centrales (65/31/09), les cumuls de pluie annoncé sont monstrueux avec une limite pluie neige a 2000m… :face_with_monocle:

A+
J