DORDOGNE cerise sur le gâteau

L’année dernière à cette époque j’attaqué les truites de la Belle en dessous de Beaulieu avec 150M3 et 13° petit degré .

Ce week end je suis comme l’année dernière seul, j’ai amené mon épouse au train à Brive .
C’est donc tout naturellement que je prend la direction de Beaulieu avec une certitude, c’est pas ce week end ou je sortirais les brunes de mars ,j’en ai monté une paires, qui je pense, ne toucherons pas l’eau cette année .
l’espoir donc, de toucher un beau poison comme l’année dernière c’est un peu envolé .
27° grand soleil çà sens pas bon .
je peignerais un courant en noyée ,sens grand résultat ou je rencontrerais hookai.
Il est pas loin de midi, je décide de manger et de changeais de coin, nous nous séparons avec hookai ,je décide pour ma part de faire une bordure que je n’avais jamais faite ,je suis seul j’en profite.
A peine arrivé, je repère quartes truites dans la coulée, que je ferais monter les unes après les autres .
Ce samedi je toucherais une 10é de poissons sympa mais pas énormes.
Dimanche, au vue de la réussite de samedi, j’exploite une autre bordure .
Il est 12h00 ,j’ai juste le temps de m’habiller, la bordure et déjà en ébullition .
la descente est raide ,mais çà me donne des ailes .
je vous passe les détailles des combats mais sur 80 mètres exploitables ,je comptabiliserais 6 gobages et attraperais 5 truites sur 5 attaquées .
les tailles sont nettement plus grosses, dont un superbe spécimen d’environ 50 cms, je n’ai pas réussi à la mesurer correctement la bordure était très en pente et les galets pas autobloquant .
Je ni croyais pas, et pourtant, là, c’était fromage et dessert .

16 Likes

Super Marc , bien joué , magnifique et effectivement bien grasse .

Bien joué Marc, très beau poisson.

Fred

Quelques photos;

10 Likes

Voila un week-end bien réussi :thumbsup:

Jolie Marc, une belle journée çà:!!! bravo à toi :relaxed::relaxed:

Joli tableau :sunglasses:

Tous ces reportages sur la Dordogne donnent envie de découvrir cette belle rivière, de superbes poissons en tout cas et c’est étonnant de voir des poissons zébrés jusqu’a aujourd’hui j’était persuadé que c’était un trait propre aux truites méditerranéennes.

Elles en ont un peu comme celles du Tarn.

Fred

Tu t’es gavé !!! Bravo, superbes poissons !

Chez nous c’est calme plat.
a++

Beaux poissons :heart_eyes:
Bien joué Marc😉

Bravo Marc… sacré pêche!.. pourtant avec ce grand soleil c’était pas évident de trouver autant de truites en activité… Remarque, il y a 3 jours à la fin d’une belle journée ensoleillé… il y a eu un sacré cou du soir!
Y a pas de magie, faut y être… :wink:

Matthias

Bien joué. Pour moi, c’est Waterloo depuis l’ouverture sur la Dordogne. Que ce soit en noyée ou sèche !
Quand je lis vos posts, je me dis que je ne pêche pas la même rivière, en tout cas au mauvais endroit au mauvais moment.
C’est vrai que je suis plus sur le secteur Souillac. Malgré les éclosions, aucun gobage à chaque sortie. Hier idem.
Je me dis, soit je suis très mauvais soit je ne suis pas dans le bon timing lieu et date. J’avoue que je suis un peu désespéré de faire la grue pendant des heures pour attendre d’hypothétique gobages et je me demande si je suis seul dans ce cas là ou si la solution ultime est de monter plus haut que Carénac ou St Sozy. cela serait sympa de localiser un peu plus précisément sans dévoiler des secrets vos spots de pêche afin de pouvoir faire des comparaisons au niveau de l’activité sur l’eau suivant les endroits pour la même période.

Sur le bas les poissons sont hyper localisés. C’est l’expérience qui fait la différence.
Pas exemple, cela fait 30 ans que j’y fais l’ouverture à la mouche, ça aide a connaître les 100 m2 ou les poissons sortent lorsqu’il y a des mouches au milieu de km sans activité.

Il ne faut pas te décourager et il faut persévérer. Au fil des saisons, tu vas faire ta propre expérience et découvrir tes propres spots. Mais c’est du temps, des heures d’observation et des décennies pour découvrir ce secteur où la densité de truites est faible.

Courage.

Fred

3 Likes

C’est clair Fred. Le problème c’est aussi que certains accès lieux sont quasi inaccessibles en waders. cela restreint d’autant les spots potentiels. Je suis encore novice en palm sur la Dordogne mais la pêche en sèche est pour moi la plus belle des pêches donc je persévère et je n’ai pas envie de passer en nymphe. Et puis voir les vols de canards ou de cygnes dans des paysages de toute beauté, cela vaut bien les heures d’attente. Sauf quand un abruti passe en hydroglisseur devant moi. C’est véridique, le même engin que l’on voit dans les bayous vu il y a une semaine à Pinsac.

J aurai pas dit mieux que Fred
Du temps du temps du temps passe au Bord de l eau des carnets plein d infos années après ânneés et une persévérance a toute épreuve
Moi je note chaque sortie avec les débits du jour les zones accessibles ou pas en fonction des niveaux les heures des éclosion avec le type de mouches qui sortent et la mouche qui a fonctionne.Ca fait gagner du temps Et ca te fait progresser d années en années.Chacun se forge son expérience personnelle mais c est vrai qu’ au début ca peut décourager,mais on passe tous par la au debut
Et Ca paiera!:blush:

Merci pour vos conseils éclairés. Je note aussi depuis 2 ans les sorties de pêche avec le débit, météo, etc… c’est vrai que c’est utile.

Effectivement il faut savoir passer du temps à observer ce qui ce passe au fil du temps et des années
sur tels ou tels secteurs à des périodes différentes, des niveaux différents des conditions météo différentes, c’est vrais que çà fait beaucoup de paramètres ,après il reste tout de même une part d’instinct,qui peut t’amener sur un secteur plutôt qu’un autre, la preuve sur le constat du samedi matin,pas d’activité en plaine eau ,j’ai fait une bordure que je ne connaissais pas du tout ,des conditions ou je n’aurais pas misé un euro sur un tel événement et pourtant .
Quelques fois c’est le contraire une journée prometteuse et rien ne ce passe, c’est aussi çà la pêche .
il y a un proverbe chinois, enfin je crois,:blush: qui dit ( c’est en étant au bord de la rivière que l’on a le plus de chance de voir du poissons .

12 Likes

Salut,
Je suis d’accord avec les avis précédents. L’expérience jouera beaucoup. J’avoue que sur la Dordogne j’en ai assez peu. J’ai fais beaucoup de recherches sur internet et par GPS pour choisir mes lieux lors de mes premières sorties sur cette rivière. Maintenant je vais souvent sur les mêmes spots. Mais une chose est sure ton ressenti jouera beaucoup. Si tu y crois ça finira par marcher.
J’y étais aujourd’hui mais je n’ai pas fais de truites (mais quelques tacons qui se baladaient). Il faut aussi dire que je n’ai pêché qu’entre midi et 15h. Les quelques gobages observés ont fait leur apparition 10 min avant mon départ :sob:.
J’ai vu deux autres pêcheurs mais ils n’avaient rien pris non plus.
J’ai aussi croisé Matthias qui se mettait à l’eau! Je ne sais pas ce que ça a donné… peut être qu’on en saura plus d’ici peu…

Salut,
Chez nous, dans le Nord-Est, l’eau est encore glacée de sorte que les quelques truites prises sont couvertes de sangsues, ce qui prouve qu’elles commencent seulement à sortir de leurs caches.
Vivement mai et les mouches du même nom qui font sortir les grosses truites.

Salut Marc,

Oui dis donc t’ as pas chaumé… je n’ ai fait personnellement qu’ une petite sortie (entre 11h00 et 16h00) dimanche dernier dans la partie lotoise de la Belle. Je me croyais en juillet !!
Je n’ ai pas vu un gobage de truite !! Cela ne m’ a pas franchement étonné vu les températures.
Pourtant sur une belle éclosion de Rhodani j’ y ai cru… et ben que dalle !! En revanche je me suis amusé sur des belles vandoises bien actives.
Effectivement parfois je me demande si on pêche la même rivière… mais bon, on va dire que c’ est ça la PALM et que la prochaine sortie sera plus payante en salmonidés. Au bon endroit le jon moment… avec la bonne mouche accessoirement.
A+
Xavier