Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Keep fish wet

Bonjour
Pratiquez vous cette façon de faire ne plus sortir les poissons de l’eau Pour les photographier
s

Bonjour,
Non, ce n’est pas 30 secondes en dehors de l’eau qui va causer des dégâts pour le poisson, la durée du combat est bien plus importantes par la production d’acide lactique.

4 Likes

oui enfin ça fait vite un beau choc thermique + un peu d’asphyxie, je décroche les poissons dans l’eau dès que je peux et je ne fais pas de photos.
Mais c’est sur qu’un combat qui s’éternise sur du fil fin c’est pas glop…

4 Likes

C’est quoi un combat qui s’éternise ? De combien de temps parle-t-on ? Par curiosité …

A mon avis cela dépend de tellement de facteurs:

  • taille du poisson
  • Etat physiologique du poisson
  • Température de l’eau
  • Teneur en oxygène de l’eau
    qu’il semble très difficile de donner un chiffre précis mais si le poisson remis à l’eau doit faire l’objet d’une « réanimation » c’est que surement le combat a été trop long.

30 seconde pour faire une photo hors de l eau me parait cour c’est surtout son égo que l’on soigne le trophée du pêcheur avec sa prise

1 Like

Oui vriller les cervicales d’une truite est bien plus rapide et ramener un plat de truites à la maison pour les distribuer aux voisins participe à la même logique de satisfaction de l’ego.

C’est ce que tu préconises vu que prendre des photos est une pratique des plus sadiques à tes yeux ?

Fred

1 Like

C’est ma façon de faire et je n’agresse personne je préfère une truite tuée proprement et mangé avec plaisir que de voir parfois la façon des photos prises avec ces poissons qui retourne dans l’eau dans un mauvais état mais bon j’ai la conscience tranquille je fais du nokill

1 Like

D’après une photo, il est quasiment impossible de connaître l’état de retour à l’eau d’un poisson à part s’il est sec et mort sur des galets.

Cela ne préjuge en rien de la façon dont le combat a été mené, des manipulations subies par le poisson, du temps passé hors de l’eau etc…

Et une chose est sûre et certaine, c’est qu’un poisson qui repars à l’eau après une photo a bien plus de chance de survie qu’un poisson qui finit dans une besace.

Donc les leçons de morale vis à vis des gens qui prennent leurs prises en photo avant de les remettre à l’eau, tu ferais mieux d’aller les faire à ceux qui mangent leurs truites car dans ce cas on est certains qu’elles sont mortes.

Merci d’avance.

Fred

Aucune leçon de morale et si vous le pensez excusé moi juste une discussion sur une nouvelle pratique

2 Likes

C’est moins de 30 secondes surtout si l’on est à deux, en général on compte 1,2,3 et remise l’eau. La pratique du panier numérique a permis de démocratiser le No-Kill même si tu as raison c’est surtout pour l’égo du pêcheur mais avant il faisait la même chose en allant montrer ses prises mortes au bistrot du coin ou aux membres de sa famille. Maintenant si la photo peut-être prise avec le poisson à l’eau c’est encore mieux ou pas de photo mais les photos participent aussi à la promotion de notre passion…

2 Likes

Il n’empêche que le vrai nokill consiste à éviter autant que possible de pêcher trop fin pour écourter le combat et à proscrire la photo et la mesure des poissons surtout ceux de taille modeste. C’est du bon sens élémentaire.

2 Likes

Je ne fais plus de photos depuis longtemps et je decroche la mouche avec une pince en laissant le poisson dans l’eau sans le toucher .
Je ne vais pas à la pêche pour flatter mon ego mais plutôt pour communier avec l’environnement naturel aquatique, c’est quasiment thérapeutique

3 Likes

Le « Keep Fish Weet » ne se résume pas seulement à quelques conseils pour photographier ses prises dans les meilleures conditions il me semble. C’est d’abord un site weeb, un mouvement qui milite pour la protection de toutes les espèces de poissons. S’appuyant sur la connaissance scientifique, il préconise un « best practises » pour la pratique du no-kill. Sans doute que tout gobnaute averti ne devrait pas apprendre grand chose. Mais leurs conseils s’adressent aussi à celles et ceux qui pratiquent le « catch and keep » (pas de jugement) en général mais qui pourraient se trouver dans l’obligation de relâcher leurs prises sous la contrainte de la règlementation. Il y a aussi ce paragraphe sur la pratique du no-kill et les appâts naturels qui a le mérite d’être clair. En résumé préfèrez quand même les artificielles si vous avez le choix

Ça va au-delà, en effet :

3 Likes

Il me semble qu’une nouvelle vision de la pêche fait son chemin bonne ou pas je n’en sais rien mais le keep fish wet en fait parti

Le fait de ne pas prendre de photo est aussi une excellente technique pour flatter son ego.

On en a tous rencontré au bord de l’eau de gros mythos qui font des poissons énormes à chaque sortie mais qui comme par hasard ne font jamais de photos.

Le mec il vient deux WE dans l’année, il fait autant de gros poissons en trois sorties que toi tu en as fait en 30 ans alors que tu pêches le secteur 40 jours par an et que tu connais le moindre caillou.

Très pratique en effet le fait de ne pas faire de photos. :nerd_face:

Fred

4 Likes

Je ne vais pas pecher pour me prouver ou prouver quoi que ce soit à quiconque.
Je suis bien au bord de l’eau et c’est un plaisir très égoïste qui compense mon activité quotidienne entièrement dédiée aux autres.

Comme je veux que ce plaisir continue, j’essaie de préserver au maximum nos compagnons de jeu et les nombreuses bredouilles ne sont vraiment pas un problème pour moi.

3 Likes

Excuse moi mais ce n’est pas de prendre des photos mais d’une autre façon dans l’épuisette sans sortir le poisson de l’eau et de le décroché avec aucune manipulation

Bonsoir à tous.

Perso, cela m’emmerde de prendre mes fishs en photo. Il y a toujours quelques choses qui ne va pas : Le poisson bouge , la pose n’est pas bonne, lumière, netteté. On recommence, on traine, on s’énerve.

Bref, maintenant, je préfère mettre le smartphone en mode vidéo. Le poisson sort de l’épuisette et repart, ou il reste dans l’épuisette, j’incline légèrement et il trouve la sortie tout seul.
Je trouve ma façon de faire, moins chiant et plus agréable à regarder ensuite.

1 Like