Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Le roi du troll frappe fort : Nokill ça sert à rien

Alors là John fait très fort avec cet article aux allures scientifiques, voir zététique mais avec l’approche d’un Raoult, méthode simpliste, échantillon ridiculement faible, cas particuliers et sophisme !
Je n’ai pas envie de brandir la loi Brandolini, mais je le fais quand même !

La pseudo science domine dans tous les domaines ces temps-ci :

Restons calme et buvons frais :rofl:

4 Likes

Peut être peut tu nous proposer une contre enquête démontrant le contraire ?

Dans toute les études que j ai pu lire à ce sujet, mis a part démontrer les décalages de la biomasse vers des sujets plus âgés rien ne démontre que le nokill a un effet sur l augmentation des populations en biomasse pure.

Le seul axe d amélioration réside dans l amélioration du milieu.

Tous les gens sérieux et compétents le savent.

Alors oui on peut se donner bonne conscience en pratiquant le nokill ( ce que je fais) mais de la a croire qu on est en train de sauver les populations salmonicoles…

10 Likes

Justement ce n’est pas le sujet.
Le nokill ce n’est pas la panacée et si certain pensent que ça permet d’augmenter franchement le nombre de poissons dans des milieux défaillants ou trop pollués, ils sont peut-être à côté de la plaque. (Dont les Espagnols)
Si grâce au nokill on peut déjà éviter de perdre l’existant c’est déjà pas mal.

5 Likes

Evidemment, et ce que dit John sur la Loue le corrobore, mais il est « à côté de la plaque » en choisissant cette rivière particulièrement agressée pour les raisons qu’on connaît. A mon sens son article est de la « fausse information », pour reprendre son mot, alors que c’est en même temps ce qu’il dénonce.
Sûr que le NK dans un milieu dégradé n’apportera pas grande amélioration à la biomasse, inutile de faire des statistiques dans ce cas.

2 Likes

J’ai pas compris le sujet de ton post alors :wink:

Sur un milieu en bon état non plus.

1 Like

C’est quoi alors le sujet ?

L’effet du nokill sur un milieu sain.
Parler des effets du nokill sur un milieu défoncé par d’autres causes c’est ridicule, on ne peut en tirer aucune conclusion !
Pour analyser les effets du nokill en tant que tel il faut isoler les autres causes qui impactent les populations et avoir un nombre d’échantillon suffisamment important pour en tirer des conclusions plutôt fiables. Il ne suffit pas de comparer deux cas particuliers pour en tirer une généralité.

1 Like

Il était temps que quelqu’un commente cet article… son auteur sera ravi :grinning: :

« Pire, il est même fort à craindre que ces lignes, au contenu pourtant fort consensuel dans les milieux scientifiques, vaillent à son auteur un des ces procès en sorcellerie dont internet a le secret. »

« Gageons d’ailleurs que cet article aura bien moins d’audience et de relais que la fausse-information qu’il dénonce ! »

J’adore :upside_down_face: :+1:

L’effet du No Kill c est simple: ça permet de prendre le même poisson plusieurs fois ce qui permet d entretenir un minimum d intérêt pour la pêche de loisir en particulier dans les milieux dégradés ou le cheptel est très en deçà du potentiel naturel (99% des rivières françaises?).
On ne peut également dénier la logique qu’un poisson mort est un poisson mort, un poisson relâché est un poisson qui a le potentiel de se reproduire…

Cela dit, si le but est la restauration du potentiel piscicole je pense qu il est évident pour tout le monde que la pêche de loisir n’est pas un facteur d influence significative (que ce soit en nokill ou non). Le milieu, c est ça la clé.

8 Likes

Un poisson que l’on enlève pas c’est un poisson de plus au moment de la reproduction. Que cela ait un impact mineur ça reste à prouver et ce n’est pas simple à faire. Surtout si le nokill favorise la présence de gros individus connues pour avoir une meilleure fertilité que les petits.

Avez-vous des résultats d’études à partager ?

1 Like

Relis mon message, je pense que tu ne l’as pas compris…

Je crois avoir compris ton message et je le reprends en insistant sur le fait qu’il assez étonnant de dire que le nokill n’a pas d’impact positif sur l’accroissement des populations étant donné que le potentiel de reprodution est supérieur.

Mais bon j’aimerais bien lire quelques études sérieuses à ce sujet. A ce jour je n’ai vu que deux trois extrapolations à partir de pêche électrique, faites de façon erratique, qui ne prennent pas en compte un paramètre comme la répartition des truites sur une rivière en fonction de sa capacité d’accueil. Ce qui est surement très complexe à déterminer sans utiliser des moyens conséquents. Sans parler des grosses truites qui font plusieurs kilomètres pour s’installer dans un coin en décembre et repartent fin avril.

Par contre je n’ai pas rebondi sur :

Alors là il suffit d’être pêcheur pour s’apercevoir que les bons coins ça va et ça vient avec la fréquentation, lorsqu’un coin est essoré et que tout le monde s’en dégoute, cinq ans après c’est à nouveau un bon coin et ça recommence… Mais par de simple calcul sur la capacité de production d’une rivière et le potentiel de prélèvement par les pêcheurs on voit très facilement que même avec trois truites par jours beaucoup de rivière sont vidés en une saison.

2 Likes

Bonjour,
Ça tombe bien, dimanche, j’ai un repas de famille. Une douzaine de truites et ombres seraient les bienvenus ! :rofl:

Si le noKill ne sert à rien, autant prélever ? Non ? :rofl:

Merci John du message ! :rofl: Message qui ne va pas être perdu pour tout le monde :tired_face:

à +

5 Likes

Je confirme tu n as pas compris mon message !!!

Comme je le dis: On ne peut également dénier la logique qu’un poisson mort est un poisson mort, un poisson relâché est un poisson qui a le potentiel de se reproduire…

C est le même point que tu m’oppoSes alors qu on semble être d accord…

Ce que j essaie d établir est que le nokill est garant d un certain potentiel de reproduction (préservation des géniteurs) mais que d autres facteurs peuvent annihiler ce potentiel !
Tu peux être en tout no kill si le milieu est trop dégradé la reproduction sera inefficace.

Pour ce qui en est de mon expérience: J ai vu des sections de rivières réaménagées/restaurées et mises en nokill voire leur cheptel truite exploser en 4-5ans (sur la base de mes résultats de pêche), alors que sur le meme bassin versant des rivières entières mises en nokill intégral mais sans effort de restauration du milieu n ont vu que peu de changement (basé sur les résultats de ma pêche).

Bref mon point est simple: le no kill seul ne nous sauvera pas, mais au niveau de la pêche de loisir c est la meilleure chose qu on puisse faire pour débuter, car en y ajoutant des efforts sur le milieu le redevelopment du cheptel peut ensuite être très rapide!

Le no kill en gros ça sert à avoir une pêche de « meilleure qualité » c’est à dire une pyramide des ages qui se rapproche du modèle naturel et qui n’est pas écrêtée par les prélèvements.
En terme de biomasse c’est en effet assez constant qu’il y ait du kill ou du no kill, et il faut très peu de géniteurs pour saturer le milieu en oeufs / alevins, suffit de voir comment ça repart (sur un milieu fonctionnel) après une crue catastrophique.
Donc il ne sert pas à rien, mais il faut être clair sur les objectifs.

2 Likes

Je viens de lire rapido l’article, John ne dit pas que ça ne sert à rien, il explique les mécanismes et d’ailleurs dans sa conclusion il écrit :

Citation le NK peut éventuellement, et si le milieu le permet, procurer un nombre supérieur de poissons adultes et de grande taille

Citation

Par contre on peut s’interroger sur l’effet amortisseur, est ce que le no kill ralentit la chute ? cette partie est pas très étayée dans son article.

2 Likes

Il tempère en disant qu’éventuellement cela peut permettre d’avoir plus de grosse truite. Pour ensuite enfoncer le clou avec :

S’il ne dit pas que ça sert totalement à rien, il faut lire entre les lignes…

Ce n’est pas ce que l’on constate avec le saumon sur l’allier…

J’ai le dolaison qui coule à côté de chez moi en nokill intégral . j’en prenait toute mes sorties et beaucoup de belles entre 30 à 50. J’y suis allé mercredi matin et bien les braco sont passés et il n’y a plus grand chose. Le nokill ne sert pas à rien mais la mentalité des pêcheurs préleveur est vraiment à changer…par contre les bracos …un coup de 12 serait le bienvenu :cry::cry::cry::face_with_symbols_over_mouth::face_with_symbols_over_mouth::face_with_symbols_over_mouth:
Frédo

5 Likes