Home .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. Milieu .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Mouche noyée débutant


#1

Bonjour,
Je pratique la pêche à la mouche depuis 4ans. C’est une pêche que j’affectionne beaucoup et me permet de redécouvrir le milieu aquatique. Je pêche la plus part du temps sur les gaves du pays basque et du Béarn


#2

La plus part de mes poissons se prennent en sèche et depuis 1 an j’essaie la technique de la noyée. Cependant elle n’est pas très productive car en 1an de pêche j’ai dû ferrer 3 poissons. C’est pour cela que je fais appel à vous. Je peche avec deux mouches en général une black pennel ou une palareta en pointe et une mouche, violette, bleu, verte, ou jaune en sauteuse. Je pense que mon problème vient de la dérive. Je ne sais pas si je fais trop draguer le train de mouche ou si je ne garde pas assez le contact. Ensuite en ce moment c’est l’ouverture et je ne sais pas si je peche trop haut dans l’eau même avec la black pennel casquée. Voilà je vous remercie d’avance pour vos conseils


#3

Bonjour,

C’est en effet la vitesse de dérive qui conditionne la réussite avec cette technique. Il faut la régler avec des mendings.

La hauteur d’eau ne doit pas être excessive sur le poste mais j’ai vu dans 3 m d’eau des truites décoller du fond pour prendre une mouche noyée juste sous la surface. Donc rien ne sert de pêcher profond car on s’adresse à des poissons actifs qui peuvent faire du chemin pour taper une mouche.

Le problème sur les gaves que tu pêches, c’est la localisation des poissons actifs. Ils sont le plus souvent dans des postes de bordures à la con qu’on a du mal à aborder en noyée. Sur les petites plages qui vont bien, il n’y a pas grand chose.

Fred


#4

C’est exactement ça mais il y a aussi la tension de la ligne qui peut se régler par des retenus-relachés.
Autrement bon choix des mouches


#5

Merci beaucoup pour ces informations donc si je comprends bien plus je fais un grand mending plus je ralentis le train de mouche. Et est-il nécessaire de faire des animations où il vaut mieux laisser pêcher les mouches ? Puis pour ces poissons en bordure comment puis je les aborder quand ils ne gobent si la noyée s’avère difficile ? Est-ce que je dois me rabattre sur la nymphe ?


#6

Tout dépend du sens du mending. Si tu ouvres ta soie au courant, tu vas accélérer tes mouches, si tu la fermes, tu ralentis tes mouches.

Il y a des jours où sans animation ça marche bien et des jours où il vaut mieux animer.

La nymphe peut être une solution pour ces postes impechables en noyée.

Fred


#7

D’accord merci beaucoup. Je vais pratiquer cet après midi. Est-ce que la température de l’eau à un impact significatif sur l’activité du poisson ? En ce moment le saison est à 9-10°C est ce que je dois persister en noyée ou essayer de racler le fond en nymphe ?


#8

Je ne sais pas, je prends des poissons en noyée en ce moment mais je n’ai pas mesuré la température de l’eau.

Fred


#9

Ok je vous remercie d’avoir répondus à mes interrogations je vais essayer de mettre en pratique ces conseils.


#10

La pêche en noyée est efficace quand il y a des éclosions. Que ça soit avant pendant ou même après.

Fred


#11

Il y a quelques éclosions en ce moment en début d’après midi des march brown en partie je crois. Il y a même quelques gobages. Ça devrait marcher je vais insister en noyée alors.


#12

Bonjour,

Perso, quelque soit la rivière, jamais fais grand chose avec ces deux mouches à part une belle casse avec une black-pennel … Mais ça doit venir probablement du fait que je n’y crois plus …

Sinon tout a été dit par les autres commentateurs : la base, c’est les dérives. Niveau mouches, j’essaye de pêcher hackles “durs” (Pardo) dans les rivières courantes et “mous” dans les plus calmes.

“La noyée” a été très bien théorisée et expliquée dans :
“Pêche moderne de la truite de rivière a la mouche noyée” de Par Jean-Louis PELLETIER.

Bonne approche pédagogique : l’auteur, autodidacte devenu ingénieur en suivant des cours du soir, était un physicien reconnu au plan européen et professeur titulaire d’une chaire dans une Grande École Parisienne.
A mon avis, ne se trouve d’occasion. Un est passé, à très bon prix, il y a peu sur Gobages :
http://levieuxmoucheur.free.fr/Textes/Textes_notes_de_lecture/Z-Notes/pelletier_peche_moderne_de_la_truite_de_riviere_a_la_mouche_noyee.htm

à +


#13

Puisque tu pêches dans les Pyrénées, inspire toi de Louis Carrère :wink:


#14

Je vais voir pour le livre merci


#15

Je vais m’informer merci pour la piste


#16

Tu peux aussi mettre en pointe une noyé avec bille afin de faire évoluer ton train de mouche plus profond.

Sur la Neste on l’utilise fréquemment afin justement de pécher des zone prés de mur ou dans des courants.

Je te met deux fiches de montage du site qui peuvent t’inspirer.

https://www.gobages.com/montage-mouche/mouche-noyee-douverture

https://www.gobages.com/montage-mouche/march-brown-noyee

La gestion de la dérive est très important. Une canne du type plutôt parabolique est préférable a des canne typée nymphe.


#17

Merci j’utilise une black pennel casquée en ce moment je vais essayer ces montages j’ai du mal avec les dérives. Pour la canne je pense que c’est bon elle reste assez molle.


#18

Si ta soie reste légèrement courbe malgré les mending pendant la dérive, fais des relâchés tes mouches dévalerons a la vitesse du courant et pendant les tirées elles le traverserons. Cela te permettra a condition que les tirées- relâches soient relativement courts de maintenir une bonne tension sur ta soie le but du jeux est de n’être ni trop tendu ni trop mou.


#19

Merci pour ces précisions mais comment puis-je savoir finalement si je tend trop ou pas assez la soie?


#20

…au nombre de touches loupées!!!