Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Nymphe au fil façon Mr Lelouvier ou façon espagnole?

En non puisque j’ai deux cannes une en sèche/nav et ma 10’5#2 en Naf a l’espagnol

Ah ok. Bon je veut essayer tellement de choses qu’il faut que je me canalise un peu :joy:. Je vais essayer cette semaine donc la méthode façon roncari, ou du moins qui si approche pour ma moyenne rivière. Et sur une un peu plus petite je vais essayer de changer de passer de la façon espagnole que je pratique, à plutôt façon Mr Lelouvier avec soie dans les anneaux et bas de ligne classique car sa m’intrigue vraiment. J’imagine qu’avec un peu soie je vais peut être mieux projeter mes nymphes qu’avec la méthode espagnole.

A l’espagnol c’est ta nymphe qui propulsent le bas de ligne alors que là ton bas de ligne va jouer son rôle et donc aider la propulsion de ta ou tes nymphes.

Ah ok il y a une sacré nuance. Du coup je vois sur certaine vidéo que la soie dépasse un petit peu mais je n’ai pas encore trouvé d’explication claire sur la façon de procéder, que ce sois le la façon de lancé, la confection et longueur de vas de ligne plus pointe… Peut être sûr le forum la technique de Mr Lelouvier est expliqué ?

Voici une formule,
0,45mm 0,40mm 0,35mm 0.30mm 0,25mm 0.20 fluo
80cm 70cm 60cm 50cm 40cm 30cm + pointe 0.14 mm /70cm et la pointe en 0.12mm

Merci beaucoup pour cette réponse, merci pour la formule.

1 Like

Pour pratiquer les deux méthodes nymphe européenne avec une soie de 0.55 et du nylon derrière et celle décrite par Yannick Rivière, les deux sont « complémentaires » et ont des avantages et des inconvénients.

Méthode Yannick:
Avantage:
Pouvoir changer de technique très rapidement.
Possibilité aussi de pècher en noyé avec le même talon.
Inconvénient
Poids de la soie pour pécher à longue distance
gros diamètre de nylon en présence de vent

Nymphe avec soie de 0.55
Avantage:
Possibilité de pécher à longue distance grâce a la présence d’une soie fine et légère
Pèche plus facile en présence de vent (nylon en 20 centième environ)

Inconvénient:
Mono technique nécessitant d’avoir une deuxième canne pour pouvoir pécher en sèche
(Utilisation très souvent de canne de 10 à 11 pieds très typé nymphe)

Pour ma part j’utilise la nymphe européenne en journée et la technique « Rivière » sur des parcours nécessitant de pour voir changer rapidement de technique.

Daniel

2 Likes

Merci pour ces explications. Quand tu parles de technique nymphe Européenne, tu parle de la technique de Mr Lelouvier ? Il pêche avec une soie fine et un nylon classique derrière ? Et quand tu dit pêche à longue distance grâce à la soie tu utilise une méthode proche de celle de Roncari c’est ça ?

1 Like

J’ai passé l’après-midi à regarder des tutos et des vidéos pour chercher un maximum de renseignements et je vais m’arrêter sur la technique de Roncari pour la grande rivière car ce que je recherche actuellement c’est de pouvoir retravailler la soie et pour la petite rivière j’aimerai utiliser la technique façon Lelouvier mais la c’est très très dur de trouver de réels explications, j’ai pas trouvé grand chose sur sa façon de faire contrairement à la méthode Roncari. Je metrise(à mon petit niveau modeste) la méthode à l’espagnole, qui me rappelle énormément ce que j’ai fait pendant presque 20 ans, la pêche au toc finalement… Et même si sa fonctionne bien,hier j’ai fait 8 belles truites en 2h avec des conditions épouvantables, j’ai presque une certaine frustration de pas utilisé un peu plus de ma soie…

1 Like

Je dirai que le mieux c est de prendre un guidage avec Yannick. C’est un super prof et un super mec !

Effectivement, j’adorerais faire un guidage, que ce soie avec Mrs Lelouvier, Rivière ou Roncari, mais malheureusement on ne vie pas du tout dans le même coin ! :cry: Je suis Normand.

Bonjour,il doit avoir dans ta région un guide qui pratique ce type de pêche (lelouviers ou rivière)elle dévoile de la réglementation pour de la pêche de competition ou il est interdit de pecher que avec du fil .

Voili voilà !!:wink:

Je vais essayer de voir sa, mais si je devais faire un stage j’opterais plus pour l’été histoire de profiter au max. En attendant faut que j’essaye la méthode roncari, j’ai trouver grâce à vous toutes les explications et détail nécessaires pour essayer dans la semaine. Puis je pense sur le même parcours il y a des secteurs très courant, je pourrais essayer façon nymphe Européenne avec soie qui dépasse un peu du scion car sa m’intrigue vraiment… Je vais le faire avec mon matos pour me faire une idée, ma soie flottante DT 5 devaux et le nylon monofilament pour roncari que j’ai déjà puisque je pratique à l’espagnole, et mon talon de base de 3m plus pointe pour la façon Européenne comme Mr Lelouvier si je dit pas de bêtise. Je verrai bien et je partagerai mon retour.

1 Like

Si tu pêches déjà à l’Espagnole, tu vas trouver la « façon Européenne » limitée et pas très performante… elle a par contre l’avantage de la polyvalence.

1 Like

Ah ? Pourquoi limiter ? Et quoi de plus en polyvalence ? Je prend l’exemple de la technique que j’emploie, façon espagnole. J’ai la soie dans le moulinet avec mon talon de base d’environ 3m fini par une micro boucle. Quand je pêche à l’espagnole j’y accroche mon nylon fluo d’environ 8 mètre puis ma nymphe. Ma d’oie ne sort jamais de la puisque je n’utilise en action uniquement le monofilament. Je peut passer en sèche je coupe au niveau de la micro boucle pour retrouver mon talon de base puis je met ma porte pointe puis pointe… Sa prend deux minutes avec l’habitude voir même une minute si je fait le gros port et que je ne range correctement pas mon bou de nylon fluo derrière…

Ah ok, je pensais que tu pêchais à l’espagnole avec une canne dédiée et un moulin sans soie c’est pour ça.
Du coup ça n’a aucun intérêt (sauf si tu fais de la compét’ auquel cas une soie est obligatoire) d’aller pêcher avec la soie dans les anneaux en « pêche au fil ». C’est juste moins pratique et précis.

1 Like

Tu pense que la nymphe Européenne ne serait pas un plus car la soie présente un handicap comparé à la version espagnole ? Enfin je dit espagnole mais c’est plutôt une technique hybride me semble t’il puisque je me suis adapté pour essayer d’être polyvalents… Comme tu dis plus haut je n’ai pas de matériel spécifique espagnole, plus un Matos classique polyvalent. Une question au hasard… Et le French Nymphing c’est quoi ? C’est à si perdre :joy:. Mais si la nymphe à l’européenne ne m’apportera rien de plus, bon, je vais peut-être me concentrer sur la méthode roncari qui la pour la peine va m’opporter un vrai plus sur mes grandes rivière avec mes grands plats courant…

Bonjour Le pti pecheur27

Vaste question et vastes réponses, peut être que dans la multitude de réponses tu y trouveras la tienne…

Je crois que le plus important est de cibler ce que tu aimes faire et surtout ce que tu n’aimes pas faire.

Si je peux apporter mon approche perso, ce que j’aime dans la pêche a la mouche, et en mode nymphe c’est surtout garder la gestuelle, arriver à fouetter soie dehors et faire des coups de canne magiques (pour moi) du genre le trou sous les branches, et passage de la mouche qui monte puis vient redescendre pour passer sous les branches et remonter derrière pour ce poser, trouver la bonne veine, la bonne « place » etc… mais toujours avec une gestuelle fouet mouche en sèche ou en nymphe peu importe, dépend du poisson et de ses envies du moment.

Du coup la pèche sous la canne, NAF, ne me convient pas, très efficace mais hors sujet de mes objectifs. La pêche au toc… pas envie.

Après avoir essayé très sérieusement la technique a Marcel Roncari, le constat est que c’est une pêche très sérieuse, très efficace mais qui nécessite pas loin d’une vie pour en maitriser l’art. Marcel y a passer tout son temps pour la mettre au point.

-Le poids des nymphes devra te faire changer intégralement ta boite a nymphe et en maitriser leurs tenues dans l’eau.

-Le passage nymphe/sèche avec 8m de bas de ligne en mono filament demande lui aussi une certaine habitude pour être précis en sèche, et je ne parle pas des jours de vent…

-Les touches ou arrêt a la tête de la soie nécessite une vraie perception donc beaucoup de pratique…

Partant de là j’ai essayé d’évoluer dans une technique nymphe qui me correspondait plus.

De plus je pêche très peu les rivières calcaire et très claire donc la nymphe a vue c’est génial mais ce n’est pas ma pêche de tous les jours.

Quand on ne voie pas le poisson, cela amène la nécessité d’une méthode avec indicateur de touche !

Le tandem sèche/nymphe n’est pas assez réactif pour gérer les profondeurs de passage de nymphe, c’est même carrément « chiant » de plus cela fait un peu « j’essaie tout et on verra, » bof ! cela manque un peu de finesse d’analyse, même si cela fonctionne et crée des opportunités.

En résumé je pêche à la nymphe à ce que j’appelle la Franco / Nord-Américaine c’est à dire avec un tout petit indicateur de touche en poil, amovible en un clin d’œil et réglable de suite de 0cm à l’infini sur la pointe. Ce qui différencie des américains qui pêchent avec un buldo gros comme une noix ou presque…

Après en avoir essayé une multitude j’ai choisi le « new zeland indicator » raccourci au ciseau au maxi, qui sur une petite faisant tail de 18 ne mesure pas plus que quelques mm.

De plus en changeant les couleurs, blanc, cela n’effraie peu voire pas le poisson.

Mes objectifs « pêche mouche nymphe » sont ainsi atteint ;

Fouetter soie bas de ligne à distance ; chg nymphe/sèche très rapidement sans démontage de la pointe ; bas de ligne a nœud ou queue de rat ; visibilité de la touche ; finesse de l’ensemble pour lancer correctement ; réglage instantané de la profondeur …et pour la nymphe a vue et bien je n’en mets pas.
bonne saison
pascal

3 Likes

Et bien merci beaucoup pour ce partage et pour ta vision des choses. Évidemment, je te rejoint comme je l’ai mentionné plus haut ce que j’aime dans la pêche à la mouche c’est la soie et le fouetter, c’est pour cela que je suis passé du toc à la mouche . C’est pour cela que j’ai lancé ce sujet car avec la méthode que j’utilise pour la NAF façon espagnole je me rapproche tellement de mon ancienne pêche que je me dit que je passe peut être à côté de la pêche à la mouche. Après c’est sur, sa fait 3 ans que je fais façon espagnole sa fonctionne très bien, mais… J’ai envie d’autre chose. Peut tu m’en dire plus sur ton bas de ligne et ta soie du coup pour ta façon NAF ? Cela m’intrigue vraiment.

C’est marrant je trouve qu’il y a beaucoup de mystère voir de vénération autours de la nymphe « à la Roncari », je mets des guillemets car finalement ce n’est pas une technique si originale que ça, par un concours de circonstances, lors d’un voyage, je me suis mis à pêcher de la sorte alors que je n’avais jamais entendu parler de cela avant : il fallait s’adapter à la rivière et aux poissons pour ne pas finir capot, c’est ce qui a conditionné la technique à employer. Bref…

On peut aussi pratiquer cette technique de façon plus simple et assez efficace, même si on est pas aussi performants que ce fameux Maître :wink:
=> déjà en rajoutant une pointe de 2 à 3 m à ton bdl sèche/nav (qui par contre doit être assez long d’origine, au moins 5 m), tu tte rapproches pas mal de l’approche à la Roncari (et on gagne en polyvalence).
Après niveau nymphe, c’est comme avec les autres techniques, il faut bien évaluer le couple hauteur / vitesse et propulser des nymphes au poids adapté pour évoluer de façon naturelle et assez profond.
Si tu connais bien tes nymphes, c’est pas non plus infaisable, avec un bon posé « patate » et roule.
La technique est intéressante, bien complémentaire, très efficace mais il faut les profils de rivière adaptés.

Donc il faut tenter, c’est pas non plus le « top gun » de la pêche à la mouche.