Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Première image de pêche en fermant les yeux

Fermez les yeux et dites nous quelle est la première image de pêche qui vous à l’esprit ( paysage, rivière poisson, matériel) ?

Pour moi je suis sur la Dordogne il fait chaud et c’est le coup du soir.

6 J'aime

Je n’ai pas dormi de la nuit à l’idée d’aller à la pêche, je dois avoir dix ans, c’est l’ouverture et il gel. Après dix lancer de ma cuillère mon fil est vrillé et fait des perruques pas possibles. Hélas a cette époque je ne savais pas qu’il fallait mettre un émerillon. Aucun mentor pour apporter son aide. Pendant ce temps les autres pêcheurs sortent leurs premières truites de l’année. Je suis désespéré de ne pas pouvoir défaire cet enfer de nylon… Un pas de trop et mes bottes commencent à prendre l’eau, je n’avais pas encore de cuissarde, la pointure requise était le 39 à cette époque. Beaucoup trop grand pour moi.
Tout l’apprentissage de la pêche se passera dans la même douleur, mais en fin de compte cela m’aura procuré le plaisir de la persévérance et de la découverte par soi même. Ce n’est certainement pas le plus efficace à court terme, mais c’est un atout indéniable dans bien des situations.

2 J'aime

Salut, pour moi sa serai une journée d’automne sur la Dordogne, la rivière est un miroire où les couleurs d’automne se reflettes, les ombres gobent…
David.

Et tu prends du poisson J.y ??

Moi, c’est une arrivée sur la Garonne et je vois la rivière en ébullition un début d’après midi et des March Brown de partout, j’avais jamais vu çà !!

Bonjour,

Un shooting crème avec à la jonction une touche de orange se déroule parfaitement. Tout est blanc! Il n’y a pas de rivière de ciel ou d’eau. La scène est au ralenti très douce. Au fur et à mesure que le shooting se pose l’eau apparait puis les rives et le paysage. Une loutre et ses deux loutrons courent au pieds de la rive en face et semblent jouer à cache cache. Ils font décoller avec fracas des lagopèdes venus boire. Des rennes paissent dans la clairière de saules nains au milieu d’un nuage de moustiques qui fait vibrer l’air; Il ne me voient pas ou font semblant. Ma soie ne dérive pas!! Je fais un effort surhumain pour que mon bras bouge et me réveille assis devant un ordinateur.
C’est grave Doc?

C’est une légende tu sais bien que je ne prends jamais rien.
Plaisanterie mise à part , c’est plus la scène et son ambiance qui m’arrive. En fait cela correspond assez fidèlement à ma vision de la pêche. J’aime les ambiances et les odeurs , prendre du poisson n’est pas accessoire mais c’est peut-être pas ce que j’aime le plus.

Cet exercice de fermer les yeux nous révèle peut-être ce dont nous avons envie ou besoin à l’instant t.

Et je t’avoue que faire un coup du soir dans une ambiance bien chaude torse poil dans mon waders serait tout à fait de mon goût :grin:

3 J'aime

Un joli courant le long d’une bordure au fin fond d’un vallon encaissé, et le gazouillis de l’eau.
Tout simplement.

1 J'aime

Bonjour Jean-Yves,
moi c’est le contraire, je n’aime pas la chaleur.
Je vois une eau bleu acier, c’est le début de la saison, le gamin est resté dans la voiture car il a trop froid mais pour moi l’appel de la rivière est trop forte. Je sais que le long de la berge près des racines une truite m’attend et gobe les premieres éphémères de la fin de l’hiver ou du début du printemps…je sais qu’en sortant de la rivière je ne sentirai plus mes pieds mais que j’aurai le sourire aux lèvres!

1 J'aime

Une éclosion d’éphémères…

J’observe un insecte dériver le long d’une belle bordure.

Je compte dans ma tête : 3, 2, 1… Et le gobage attendu se produit à l’instant T.

1 J'aime

Le lac de la landie en barque dérivante et ses superbes arcs

1 J'aime

Bonjour
lorsque je ferme les yeux ce n’est pas une image que j’ai en tête,mais une odeur bien précise celle d’un mélange de marne et de gunnéra sauvage.C’est l’odeur de la rivière d’Ain dans le Jura,plus précisément au lieu dit les Enchantes pas très loin du lac de Chalain.Enfant j’y passais mes vacances avec mon grand-père à pécher.J’habite la bretagne depuis très longtemps et tous les ans quand je reviens dans cet endroit je ferme les yeux.J’adore faire ça.

2 J'aime

Entièrement d’accord avec toi J.Y c’est en priorité l’ambiance qui règne au bord de l’eau quand tu es seul au monde, c’est des fois même flippant !
Le poisson c’est bien si il y en a, si il y en a pas c’est pas grave !!!

Un bel ombre sur une bordure sur l’Aude à Quillan… Je vois cette bordure et les ronces qui tombent dans la veine d’eau qui passe… Je me dis: « si j’étais poisson, c’est là que je me posterai, sous ces ronces à l’affut de ce qui passe ».
Premier passage, trop timide! Je ne veux pas mettre ma nymphe dans ces muriers de haies, et tuer ce coup! je suis trop court…
J’ajuste et second passage, bonne dérive au ras des ronces et là, juste là ou je m’imaginais à l’affut de ma pitance, le bas de ligne s’arrête net! Ferrage réflexe! C’est pendu sur mon douze centièmes, offrant à ce magnifique ombre que je mesurerai à 50, un joli piercing « Perdigone » sur la lèvre supérieure…

4 J'aime

Coup du soir sur la Dordogne il fait chaud, à coté de moi un pêcheur ferre un gros poisson avec un oligo pendant que je galère sur une vandoise avec un hameçon de 22, c’est pas grave c’est bientôt l’apéro et la plancha…

7 J'aime

:+1: :+1: :wink: :wink: :wink:

1 J'aime

Je vois une journée ensoleillé dans la végétation du Morvan, dans les ruisseaux qui cachent les noireaudes pas de grosses truites mais d’une belle couleur. Cette journée est un partage avec mon fils, ce sont des moments importants pour nous deux.
Et dans la fin de soirée nous rejoignons les potes pour le coup du soir sur les black bass avec un apéro au rhum ou whisky le cul dans l’herbe en regardant le soleil ce coucher :kissing_heart::kissing_heart::kissing_heart:
Bruno

3 J'aime

Je vois une rivière Suédoise que je surplombe en cheminant entre les bouleaux… Assez vite pour ne pas subir l attaque des moustiques…

C est le dernier jour…

Une envie pressante se faire sentir , je m arrête et aperçois un éclair bleu violet dans un retourne… Ça brasse de l eau a chaque montée.

Je descends sur la bordure, il n est pas loin, pas de vent … Ça passe bien…ferrage et pendu !

Les secondes sont longues , il arrive et la pas de doute, c est le plus beau du séjour et de ma vie … Pour l’instant :wink:

PS: c est du vécu mais j y pense encore souvent

Dordogne,mois de Juin,pré coup du soir,une grosse averse vient de passer avec du vent et d un coup le calme plat.
Dès les dernières gouttes qui disparaissent, les premières mouches apparaissent et les petits ronds laissés par la pluie sur l eau laissent la place à de bien plus larges cercles percés parfois par quelques museaux.
Elles sont là,alignées, gobent maintenant régulièrement et méthodiquement.
Je m installe, j observe,m extasie et attend encore avant d oser faire partir cette soie dans l air , le bras tremblant un peu.

5 J'aime

En lac de montagne ,la mouche poussée par le vent est à la limite du visuel est soudain ce geyser qui monte là où elle se trouve…

2 J'aime