Site gobages .:. Pêche mouche .:. Matériel .:. Communauté .:. Montage mouche .:. Voyages pêche .:. carte Nokill et réservoir .:. Vidéos

Peche mouche - Gobages.com

Pêche à la mouche et art de vivre

Bonjour,
J’ouvre ce sujet pour ne pas polluer le sujet sur les vidéos sur le net. Si pour certain la pêche à la mouche est un sport (qui entre dans les dérogations de déplacement covid :stuck_out_tongue_winking_eye:) pour beaucoup elle est bien plus que cela et est un art de vivre. Alors sans rentrer dans le cliché tweed et casquette en velours, laissez libre court ici à ce qui entoure la pêche et cultive votre passion. Pour moi c’est avant tout les copains, la relation avec mon fils et de temps en temps, surtout en hiver, au retour de la pêche un petit verre d’une boisson assez réputée en écosse…

12 Likes

Pour moi aussi c’est un partage avec mon fils qui a 12 ans mais très peu de malt mais plutôt du rhum, et c’est surtout le souvenir de la pêche avec mon père dans les rivières du Morvan :wink:
Bruno

6 Likes

Moi c’est avant tout les paysages. Pêchant principalement dans les Alpes, je ne me lasse jamais de ces torrents de montagne qui descendre entre les sapins. C’est d’une beauté incroyable, il n’y a pas de mot. Le changement entre les saisons est également souvent à couper le souffle.
Puis c’est les retrouvailles entre amis, sans femmes ni enfants :smiley:

6 Likes

Mes potes qui ne pêchent pas à la mouche me « traitent » gentiment de poète de la pêche…
et je trouve cela plutôt flatteur ! La pêche à la mouche serait donc une forme de poésie
et je dirais même de rêverie artistique parfois , entre la nature et ce poisson qui vient en surface
( oui je pêche que en sèche… ) prendre notre leurre , dans des cadres le plus souvent somptueux
… bref je ressens la pêche à la mouche et elle me procure un bonheur vraiment intense !

4 Likes

Avec mon pote Jérôme quand on fait la sortie sur les flats du grand cul de sac marin, hors de question d’oublier le Ti’Punch à l’heure du casse croûte avec quelques acras de morue :grinning:
Yves

6 Likes

Un vrai rêve :blush::blush::blush:
Bruno

2 Likes

Oui là tu vends du rêve :heart_eyes:

3 Likes

Bientôt ( d’ici quelques jours ) je vous vendrais des photos :grinning:
Yves

4 Likes

C’est un moment de partage et le plaisir d’être avec mes potes
Sinon la pêche en elle même est juste un hobby sans plus, le plus passionnant c’est de monter des mouches ou des cannes

C’est vrai il y a monté des mouches pour les potos , je passe de très beaux moments de partage quand je montre le montage et le partage de la nature quand j’interviens pendant une classe d’eau avec les CM2 &CM1 de l’école de mon village
Bruno

3 Likes

Salut,
Pour moi c’est un tout nécessaire à ma vie .

  • Du sport bien sûr ! il faut avoir une bonne condition physique pour affronter certain courant de l’Ariège, pêcher à plus de 2400m d’altitude ou rester 7 heures dans l’eau à 7°c.
  • de la convivialité ! quel plaisir de retrouver les potes, la drink team pour des moments de pêche, de partage, de déconnade parfois tard dans la nuit ! ou encore passer une journée avec un ami et regarder ces grands poissons refuser ou prendre sa nymphe !
  • de la contemplation ! Se ressourcer en pleine nature et admirer ce monde si beau qui nous entoure.
  • du bien être ! se vider la tête, penser à rien d’autre que ce gobage devant nous, sentir cette eau qui nous porte, qui nous entoure. J’adore me sentir porter par l’eau au point des fois de m’assoir en waders et me laisser porter.
  • de la joie ! quand on prend un poisson qui nous donne du fl à retordre ! quand on fait prendre un poisson à sa fille, à sa chérie, à un ami ! quand on voit cette joie au fond de leurs yeux, il y’en a encore plus dans les miens.

Bien sûr il y a aussi son lot de frustration parfois, comme ces coups du soir trop court, l’incivisme de certain pêcheur, la pollution qui gâche une journée, le vent qui se lève toujours au mauvais moment mais ces moments frustrant son bien vite passé aux oubliettes quand on remet les pieds dans l’eau !

A +

25 Likes

Un art ? je ne le conçoit pas comme cela
Un art nécessite une participation active et du talent , pour moi la pêche à la mouche est avant tout une façon d’approcher l’eau :heart_eyes: :heart_eyes: et s’émerveiller de tout ce qu’elle représente de tout ce qu’elle fait naitre…se ressourcer prend sur les berges tous son sens…
ce n’est donc pas un art de vivre mais c’est La Vie :wink:

9 Likes

Je ne peux qu’approuver et me rapporter à tout ce qui a été écrit ci-dessus. Mais, pour moi, une grande partie est aussi l’opportunité d’un apprentissage continu, en sachant que (heureusement) je ne saurai jamais tout !. J’apprends quelque chose à chaque fois que je vais à la rivière, la réflexion et l’analyse m’aident à comprendre et à m’améliorer. elle, ces créatures sauvages aux capacités mentales minuscules (comparées à nous) peuvent encore (encore heureusement) échapper à mes meilleurs efforts. Pour moi, il n’y a pas de pêcheurs à la mouche «experts», juste des gens sur une autre étape de l’échelle sans fin de l’apprentissage. J’aime beaucoup cette humilité …

10 Likes

Très bien résumé mon ami…sans Palm c est la dépression assurée …

3 Likes

Mon prof de sculpture aux beaux-arts comparait l’apprentissage de certaines pratiques comme la poterie au tour à celui de la pêche à la mouche.
A l’époque je n’y pechais pas encore mais c’est toujours resté dans un coin de ma tête et ce prof a pris un rôle particulier dans mon parcours… J’ai commencé la palm il y a 6 ans dans une periode bien délicate de ma vie où plus grand chose ne m’interessait. Et puis comme l’etrange naissance des passions c’est devenu de plus en plus important tout comme l’inspiration créative… Le lancer, le poser, la lecture de l’eau. Puis le passage a l’étape superieure, le montage des mouches, presque une activité a part entière!
Aujourd’hui je ne crée plus mais maintenant que je pratique la palm je comprends un peu mieux mon prof pour qui j’ai souvent une pensée affectueuse et émue…

8 Likes

La pêche à la mouche… une parenthèse dans ce monde déboussolé du chacun pour sois. On y apprend la douceur, la finesse, la patience, l’humilité, on y savoure la beauté de la nature, son harmonie, on s’inspire de cette équilibre si fragile ou toute chose est à sa place… et peu importe de mettre une truite à l’epuisette… a chaque foi ma besace se rempli de bonne humeur de sourire d’envie de partager ses moments simple et paisibles. La vie oui dans son plus simple appareil.

11 Likes

Pour moi c’est un façon d’approcher la nature et d’essayer de la comprendre -c’est pas gagné- en partageant ses impressions avec son frère ou son meilleure pote. Pour les paysages, chez nous c’est pas terrible (friches minières et sidérurgiques…).

2 Likes

Bonjour à tous
Tout ce qui a été écrit fait plaisir à lire. En effet je suis d’accord pour dire qu’il y a quelque chose d’artistique dans la pêche à la mouche. L’observation de la nature quand nous sommes les pieds dans l’eau, le chant des oiseaux, le soleil qui fait scintiller la surface de la rivière, cette branche qui surplombe ce joli virage et ces ronds dans l’eau quand les truites ou les ombres percent la surface de manière discrète ou plus sonore. Et puis ces arabesques dans l’air qui vont faire que notre mouche confectionnee par nos soins se pose exactement où nous le souhaitions. Et enfin les yeux de nos enfants au moment où ce poisson monte sur notre mouche et fait plier la canne et chanter le moulinet.
Oui c’est du pur plaisir,du bonheur et aussi comme ce qui a été écrit, le plaisir de faire plaisir à son fils ou sa fille en lui apprenant ces valeurs si proches de la nature.
Et puis le plaisir de relâcher ce magnifique poisson qui s’est prêté au jeu et qui repart doucement ,sur de lui , retrouver son élément qui nous fait tant réfléchir pour être meilleur à chaque sortie.
Relisez la rivière du 6 eme jour et oui nous ne pourrons que dire que la pêche à la mouche est un art.
Manu87

5 Likes

J’ai bien aimé la plupart des posts, votre façon d’approcher la pêche à la mouche car je m’y retrouve en partie.

Pour moi, c’est un accord entre contemplation et action.
D’un coté, les paysages, l’eau qui courre, et de l’autre l’envie irrépressible de traverser le voile de cette eau qui cache bien des mystères.
J’aime l’eau, je ne sais pas pourquoi, c’est physique…
J’y éprouve le besoin d’observer, d’ imaginer, de conjecturer et de tester (mes mouches, ou …); sans oublier le plaisir de lancer, j’adore ça :yum:

C’est aussi le retour du temps long qui contraste avec ma vie professionnelle et notre environnement quotidien empressé, ‹ surpressé ›, souvent futile …

C’est enfin les rencontres, quelques bons potes et … mon grand garçon avec qui j’espère encore passer de très beaux moments.

Eric

9 Likes

Complètement d’accord avec toi, la raison de cet attrait pour l’eau provenant essentiellement du fait que les premiers êtres vivants en sont sortis. Raison de plus pour ne pas interdire les sports individuels de nature en ces temps de pandémie… pour éviter de mourir déprime plutôt que du covid.

2 Likes